Football pour tous

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Chile; Puerto Williams, Visviri and Easter Island
Date de début 01/05/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 19,133€
Investissement de la Fondation 19,133€
Identifiant du projet 20211182
Partenaires Fundación Ganamos Todos
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Infrastructure et équipement

Contexte

Créée en 2011, Ganamos Todos est une organisation qui soutient les communautés en encourageant la pratique du sport. En l’espace de huit ans, cette organisation, qui est active sur tout le territoire chilien, a aidé quelque 200 000 jeunes, dans plus de 200 communautés du pays.

Convaincue que le sport unit les gens, fait tomber les barrières et contribue à accroître les occasions offertes aux jeunes, Ganamos Todos cherche à développer les compétences sociales des garçons et des filles afin que ceux-ci puissent s’intégrer plus facilement dans les régions reculées du Chili que sont Visviri, dans les Andes, l’Île de Pâques, dans l’océan Pacifique, et Puerto Williams, la dernière ville avant l’Antarctique.

Contenu du projet

Des membres de l’organisation se rendront à Visviri, sur l’Île de Pâques et à Puerto Williams pour donner à 50 filles et à 50 garçons une paire de chaussures de football adidas neuves et fournir 100 ballons adidas sur chacun de ces sites. La Fondation a préalablement pris contact avec les instances municipales responsables des sports concernées afin de choisir la bonne taille de chaussures. Un(e) ancien(ne) footballeur/footballeuse qui a disputé la Coupe du monde de la FIFA/Coupe du monde féminine de la FIFA ou a joué pour un club européen fera partie du voyage. Sa présence sera une source de motivation pour les membres de la communauté. Il/Elle prononcera un discours à cette occasion, en mettant l’accent sur les valeurs positives que les membres ont développées grâce au football et sur la contribution de ces valeurs à une société meilleure. Enfin, avec toutes les filles et tous les garçons présents, nous organiserons un festival du football afin que les enfants puissent mettre à profit leurs compétences et que ce sport soit vu comme une occasion de progresser.

Objectifs

L’objectif est de rapprocher le football des communautés qui, pour des raisons géographiques, sont isolées.

En effet, il n’est pas facile d’obtenir l’équipement de base pour jouer au football quand on vit dans les Andes, sur une île de l’océan Pacifique ou encore dans la ville la plus australe. Nous espérons que de recevoir un équipement de qualité et de rencontrer une star du ballon rond suscitera la passion du football chez ces garçons et ces filles.

Activitiés du projet

Cadeaux

Nous prendrons contact avec chaque commune afin de présenter le projet aux autorités sportives locales. Celles-ci nous donneront ensuite la pointure des enfants qui recevront une paire de chaussures de football.

Puis nous achèterons 300 paires de chaussures et 300 ballons de football adidas.

Enfin, nous emballerons les cadeaux, puis les enverrons sur les différents sites.

Star

Nous utiliserons notre solide réseau dans le football chilien pour trouver le joueur/la joueuse qui suscitera la plus grande motivation au sein de la communauté. Il peut être judicieux de solliciter des joueurs/joueuses différents pour chaque site. En effet, l’important, c’est le lien qui se crée entre le joueur/la joueuse et les enfants.

Avant de partir, nous rencontrerons la star afin de l’écouter parler des valeurs que le football lui a inculquées et de la manière dont elle les applique dans la vie quotidienne. Ces informations seront résumées dans une présentation PowerPoint qui sera utilisée lors des visites.

Deux membres de l'organisation Ganamos Todos et la star du football feront alors route vers la communauté concernée.

 

Festival

Avec l’aide des autorités locales, nous organiserons un festival de football pour que les enfants puissent immédiatement taper dans le ballon avec leurs nouvelles chaussures. L’accent sera mis sur le plaisir et les possibilités qu’offre le football, et sur le fait que l’important, c’est de participer.

Resultats attendus

Les larges communautés isolées profitent du football et de la joie d’y jouer.

Partenaire

Health 360: Football pour une communauté protégée

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Lusaka, Zambia
Date de début 31/01/2022
Date de fin 31/07/2023
Coût du projet 136,300€
Investissement de la Fondation 63,300€
Identifiant du projet 20210991
Partenaires Red Deporte
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement

Contexte

Présente en Zambie depuis 1999, l’association Red Deporte œuvre dans les écoles et les espaces sportifs, qui sont des points de rencontre pour les enfants et les adolescents. Le projet Health 360 met à profit la popularité du football pour s’en servir comme d’une plateforme de promotion de la santé auprès des populations les plus vulnérables en Zambie, l’un des pays africains présentant les taux les plus préoccupants en matière de santé et d’égalité. Par exemple, le taux d’infection au VIH/SIDA chez les femmes est de 16 %, soit deux fois plus que chez les hommes (ONUSIDA, 2019). Ce projet a pour groupe cible les enfants et les adolescents, et met l’accent en particulier sur l’autonomisation des jeunes femmes. Il promeut également des actions de soutien en Espagne, telles que le recrutement de bénévoles et d’éducateurs en matière de santé et l’apport d’un soutien en matière de développement durable parmi les organismes de football.

Contenu du projet

Le projet Health 360 entend ouvrir un centre sportif communautaire promouvant et coordonnant les programmes de football pour la santé dans seize écoles de Lusaka et de Mansa. La promotion de la santé est vue sous trois angles, et à chacun correspond un programme :

  1. hygiène élémentaire et prévention des maladies infectieuses telles que le COVID-19, le VIH/SIDA et le paludisme
  2. prévention contre l’alcoolisme et la toxicomanie
  3. compétences de vie : sensibilisation à l’importance d’être en bonne santé pour réussir à l’école et, plus tard, dans la vie professionnelle

Objectifs

But général : garantir le droit à la santé des enfants et des adolescents vulnérables.

Objectif spécifique : créer un programme de football promouvant la santé de la communauté en tant que facteur d’autonomie, offrant des soins de santé, réduisant les risques de maladie et prévenant les addictions, auprès de 4500 enfants et adolescents.

Activitiés du projet

  • Construction d’un centre sportif.
  • En Zambie, formation des moniteurs et entraîneurs; en Espagne, recrutement et formation du personnel de santé destiné à travailler en Zambie.
  • Programme hebdomadaire constitué d’activités sportives et éducatives, et de festivals réguliers coordination avec les seize centres éducatifs du réseau.
  • Soins de santé dans les centres médicaux communautaires et visites médicales dans les écoles.
  • Diffusion des résultats du football pour le développement auprès des organismes de partenariat public-privé.

Resultats attendus

  • Meilleure capacité à lutter contre les maladies infectieuses telles que le COVID-19, le VIH/SIDA, et le paludisme ; hygiène de base et prévention contre l’alcoolisme et la toxicomanie.
  • Réseau bien établi réunissant 30 entraîneurs/éducateurs et 24 enseignants travaillant dans les centres éducatifs et maisons de jeunesse à Lusaka et Mansa et utilisant le football pour promouvoir la santé.
  • Développement de la coordination, de la participation, du contenu et de l’organisation du programme de football pour la santé de la communauté dans les seize centres éducatifs.
  • Amélioration des soins de santé pour 800 enfants et adolescents dans quatre centres médicaux communautaires.

Partenaire

La Fondation UEFA pour l’enfance soutient les enfants des rues au Sénégal

La Fondation UEFA pour l’enfance soutient les enfants des rues au Sénégal

En partenariat avec UNIS VERS le SPORT, la Fondation UEFA pour l'enfance participe à un projet qui permettra aux enfants des rues au Sénégal à accéder à l'éducation par le sport.

« Talibé » est le nom donné à un enfant vivant dans les rues au Sénégal. Les enfants se retrouvent dans les rues pour différentes raisons : un grand nombre sont orphelins, issus de familles pauvres, ou marginalisés en raison d’un handicap.

Livrés à eux-mêmes, leurs principaux objectifs sont souvent simplement de trouver suffisamment à manger et un toit pour dormir. La violence ou la consommation de drogue sont perçues comme une manière de sortir de cette situation désespérée.

La vie peut aussi être difficile pour les enfants qui vivent à la maison avec leur famille. En raison de ressources financières limitées, un enfant sur deux ne va pas à l’école et s’occupe des tâches ménagères ou effectue un travail exténuant dans les champs dès son plus jeune âge.

L’éducation par le sport

Depuis 2018, la Fondation UEFA pour l’enfance, qui célèbrera son cinquième anniversaire le 24 avril, collabore avec UNIS VERS le SPORT (UVS), une organisation basée en France qui met en œuvre des programmes d’éducation et d’intégration par le sport afin d’améliorer la vie des enfants vivant au Sénégal.

UVS a ouvert un centre éducatif dans la ville de Saint-Louis, dans lequel 100 enfants des rues peuvent dormir et où des activités sportives sont organisées pour eux et pour 5000 écoliers locaux.

En plus d’avoir des salles de classe et de fournir une éducation adéquate aux enfants des rues, le centre dispose également d’une salle de sport couverte et d’un terrain de football. Les activités sportives sont utilisées pour promouvoir des campagnes de prévention liées aux problèmes de santé locaux et pour sensibiliser les gens aux droits des enfants.

L'originalité de ce projet est que le centre sera totalement auto-financé par les activités agricoles (élevage et maraichage).

Le football, ce puissant outil

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, qui préside le Conseil de Fondation de la Fondation UEFA pour l’enfance, salue le travail accompli depuis 2015 et la manière dont le football est utilisé dans un intérêt social.

« Ayant eu l’occasion d’être impliqué personnellement dans divers projets, j’ai pu voir de mes propres yeux que le football est un outil extrêmement puissant, a-t-il affirmé.

Que ce soit dans des camps de réfugiés partout dans le monde, dans des banlieues difficiles de villes européennes ou dans des zones de conflit oubliées, toutes les activités soutenues par la Fondation UEFA pour l’enfance ont renforcé mon désir de voir le football européen assumer son rôle dans le développement social des jeunes tout autour du globe. »

Cette formidable initiative de la Fondation UEFA pour l’enfance en collaboration avec UNIS VERS le SPORT apporte une aide précieuse à des enfants qui ont besoin d’un coup de main dans la vie. L’accès à une éducation de qualité est essentiel. Il permet aux enfants de développer leur créativité et leur imagination tout en ouvrant la voie vers une future carrière. Je suis moi-même l’exemple qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre, car après la fin de ma carrière, j’ai décidé de reprendre des études afin d’acquérir les compétences nécessaires pour les prochaines étapes de ma vie.

- Khalilou Fadiga, ancien international sénégalais

UVS - portrait
UVS - portrait
UVS - sport
UVS - formation professionnelle

Partenaire du projet

Soutien de la Fondation UEFA pour l’enfance à des projets dans quatre pays d’Afrique subsaharienne

Soutien de la Fondation UEFA pour l’enfance à des projets dans quatre pays d’Afrique subsaharienne

La Fondation UEFA pour l'enfance, en collaboration avec Inter Campus, soutien en Angola, au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Ouganda des projets visant à donner aux enfants un meilleur accès à l'éducation grâce au football.

Dans quatre pays d’Afrique subsaharienne, les enfants bénéficient du partenariat noué entre la Fondation UEFA pour l’enfance et Inter Futura, une organisation placée sous l’égide du FC Internazionale Milano.

Inter Futura contribue à la gestion d’Inter Campus, un projet social qui soutient des milliers d’enfants défavorisés dans le monde chaque année. Inter Campus et la Fondation UEFA pour l’enfance ont déjà collaboré par le passé dans le cadre de deux projets, en Israël et en Palestine ainsi qu’au Venezuela.

Le projet « Black ’n Blue » d’Inter Campus est mené en Angola, au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Ouganda. Il vise à améliorer l’éducation des enfants en utilisant le football comme catalyseur. Pour abattre les barrières entre les communautés, les représentants locaux ont l’occasion de se rencontrer et de partager leurs expériences personnelles.

Quatre pays

Bien qu’il y ait de nombreux problèmes à résoudre dans chaque pays, les thèmes majeurs ci-dessous ont été priorisés pour chacun.

  • Angola : amélioration de la santé et prévention de la délinquance, en utilisant le football comme outil de prévention et de développement pour les enfants à risque.
  • Cameroun : amélioration de l’intégration ethnique, en particulier dans les zones rurales, en utilisant le football comme outil d’éducation pour la paix dans un pays où beaucoup considèrent le sport presque comme une religion.
  • République démocratique du Congo : assistance aux enfants des rues dans les zones rurales, aussitôt que possible.
  • Ouganda : amélioration de l’égalité des sexes afin de réduire la pauvreté chez les femmes, en utilisant le football comme catalyseur pour que davantage d’enfants bénéficient d’une éducation.

Soutenir l’éducation grâce au football

La Fondation UEFA pour l’enfance s’est unie à Inter Campus pour essayer d’améliorer le quotidien d’enfants défavorisés.

Les problèmes que peuvent rencontrer ces enfants vont des mauvaises conditions sanitaires au manque de nourriture, ce qui affecte leur développement physique. Par un travail sur les terrains de football et en dehors, et en s’appuyant sur un réseau solide de partenaires, Inter Campus s’emploie à adoucir ces conditions difficiles et à enclencher un cercle vertueux qui bénéficiera aux générations futures.

Le but d’Inter Campus est de soutenir l’éducation grâce au sport en général et au football en particulier, et de réduire l’inégalité des sexes en promouvant la participation des filles. Les activités organisées prennent la forme de seize visites d’une semaine en clinique et de visites de suivi (quatre dans chaque pays). Des programmes spécialisés sont aussi créés grâce aux connaissances des partenaires locaux et à l’expérience d’Inter Campus.

L’objectif poursuivi est d’impliquer 1500 enfants sur les quatre pays. Une délégation d’entraîneurs locaux suivra en outre une formation spéciale pour pouvoir transmettre les compétences acquises à leurs collègues sur place, dans le but que des milliers d’enfants puissent bénéficier de ce programme ces prochaines années dans les quatre pays.

Le football, ce puissant outil

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, qui préside le Conseil de Fondation de la Fondation UEFA pour l’enfance, salue le travail accompli depuis 2015 et la manière dont le football est utilisé dans un intérêt social.

« Ayant eu l’occasion d’être impliqué personnellement dans divers projets, j’ai pu voir de mes propres yeux que le football est un outil extrêmement puissant, a-t-il affirmé. Que ce soit dans des camps de réfugiés partout dans le monde, dans des banlieues difficiles de villes européennes ou dans des zones de conflit oubliées, toutes les activités soutenues par la Fondation UEFA pour l’enfance ont renforcé mon désir de voir le football européen assumer son rôle dans le développement social des jeunes tout autour du globe. »

» Je souhaite aussi rendre hommage au FC Internazionale Milano, qui, par l’intermédiaire d’Inter Campus, travaille sans relâche pour améliorer la vie des enfants, afin qu’ils puissent rêver d’un avenir meilleur. »

Un million d’enfants

Depuis la création de la Fondation UEFA pour l’enfance il y a cinq ans, près d’un million d’enfants ont bénéficié de sa large palette d’activités dans le monde entier, et elle a apporté son soutien à des projets menés dans cent pays, sur les cinq continents.

Grâce au sport en général et au football en particulier, la Fondation s’efforce de redonner espoir aux enfants vivant dans un contexte difficile et de les aider à atteindre leurs objectifs de vie.

Je suis heureux que le partenariat fructueux entre Inter Campus et la Fondation UEFA pour l’enfance soit renouvelé pour deux années.

Il s’agit du troisième projet sur lequel nous travaillons ensemble, après ceux menés en Israël et en Palestine ainsi qu’au Venezuela, et, comme toujours, nos deux organisations ont le même objectif : aider autant d’enfants que possible et améliorer leur vie, tout autour du globe.

- Javier Zanetti, vice-président du FC Internazionale Milano et ancien joueur du club pendant près de deux décennies.

Angola

©Contigo Media for Inter Campus

Angola

Cameroon

©Contigo Media for Inter Campus

Cameroun

“©Contigo Media for Inter Campus”. Congo

©Contigo Media for Inter Campus

Ouganda

“©Contigo Media for Inter Campus”. Ouganda

©Contigo Media for Inter Campus

République démocratique du Congo

Project partner

Inter Campus_Or_Color

Queen’s Baton Relay de passage au Vanuatu

Plus de 600 enfants célèbrent l’arrivée du Queen’s Baton à Ambae aux festivals du programme  d’urgence Just Play

Port Vila, 9 décembre 2017: Le 9 décembre, le Queen’s Baton (« bâton » symbolique marquant le compte à rebours officiel avant le début des Jeux du Commonwealth) est arrivé sur l’île de feu, Ambae, Vanuatu. Son arrive était attendu par plus de 600 enfants du programme d’urgence Just Play.

Grâce à son partenariat avec la Confédération océanienne de football (OFC), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé le 20 novembre dernier une intervention d’urgence qui a permis à plus de 2 000 enfants d’évacuer leurs maisons, menacé par l’imminente irruption du volcan Monaro. En coordination avec le programme Just Play, ce programme d’intervention d’urgence a soutenu les enfants à travers les centres de soins et d’éducation à la petite enfance, les écoles primaires et les communautés.

« Il est important que les enfants et les familles reçoivent le soutien et les messages appropriés pour soutenir le rétablissement psychosocial après un événement majeur dans leur vie », a déclaré le représentant de l’UNICEF, Sheldon Yett. «Les parents peuvent commencer à se concentrer sur la reconstruction de leur vie une fois qu’ils peuvent voir leurs enfants heureux et jouer – et nous pouvons le faire à travers le sport», a-t-il ajouté.

Reconnaissant le rôle important que le sport peut jouer dans le soutien au rétablissement psychosocial des enfants après une catastrophe naturelle, le programme d’urgence Just Play a permis la diffusion de messages appropriés par le biais de sessions de sport et du festival axé sur le jeu.

« Le football a un rôle important à jouer sur et hors du terrain. Nous considérons le programme d’urgence Just Play comme un élément clé pour apporter des contributions positives à la vie des enfants à travers le Pacifique « , a déclaré le président de l’OFC, David Chung. «Nous savons qu’en temps de catastrophe, les enfants et les familles comptent sur la routine, que le sport peut leur fournir pour les aider à se rétablir et à retrouver la confiance nécessaire pour aller de l’avant.

Pour le lancement des célébrations des Jeux du Commonwealth de 2018, le « Queen’s Baton » effectue sa tournée du Commonwealth. Lors de son voyage épique vers la Gold Coast, le Queen’s Baton couvrira plus de 200 000 km en moins de 400 jours. Il fera ses débuts à Vanuatu à l’est et à l’ouest d’Ambae aux festivals organise en faveur de programme d’urgence Just Play. Passage très symbolique  qui tire parti de la puissance du sport, rassemblant les gens, renforçant des messages inspirants d’espoir, de rétablissement et de persévérance pour les enfants d’Ambae.

Le programme d’urgence Just Play a été réalisé en partenariat avec la Fédération de football du Vanuatu, la Fiji Football Association, l’Union des associations européennes de football (UEFA), la Fondation UEFA pour l’enfance, l’Association sportive du Vanuatu et le Comité national olympique (VASANOC) et le gouvernement du Vanuatu.

Article explicative du programme d’urgence: ici.

Programme d’urgence Just Play mis en place au Vanuatu

Le 28 septembre 2017, le Conseil des ministres du Vanuatu déclarait l’état d’urgence et ordonnait l’évacuation obligatoire des 11 600 résidents de l’île d’Ambae en raison de l’éruption continue du volcan Monaro. Les personnes évacuées ont été relogées sur les îles voisines de Espiritu Santo, de Maewo et de Pentecôte. Les rapatriements ont débuté le 21 octobre et, à ce jour, environ 71 % des habitants d’Ambae sont de retour chez eux. Suite à l’évacuation d’Ambae et au rapatriement des habitants sur l’île, des inquiétudes concernant l’éducation, la santé, l’alimentation, la protection et le soutien psychosocial des enfants restent au centre des efforts d’urgence.

Soutenu par la Fondation UEFA pour l’enfance, le programme d’urgence Just Play le plus récent – développé par la Confédération Océanienne de Football en partenariat avec l’UNICEF – a été déployé le 17 novembre sur l’île d’Ambae, après avoir obtenu le feu vert du comité d’urgence, dirigé par le gouvernement du Vanuatu. Le programme couvrira une période de cinq semaines.

Le programme Just Play utilise le football pour soutenir le rétablissement psychosocial des enfants après une catastrophe naturelle. Les sessions Just Play sont utilisées pour encourager les enfants à faire des dessins et à partager l’expérience qu’ils ont vécue et ses conséquences pour eux et leur famille, ce qui les aide à commencer le processus de rétablissement. Le programme comprend également des messages clés du gouvernement du Vanuatu dans le contexte du rapatriement. Les bénéficiaires directs du programme sont des enfants et des adolescents âgés de 6 à 16 ans.

Les objectifs du programme d’urgence Just Play sont d’apprendre aux enfants à se mettre en sécurité, eux et leur famille, pendant une situation d’urgence et de soutenir leur rétablissement après une catastrophe naturelle. Il comprend des messages de rétablissement et de réponse clés, notamment en ce qui concerne :
• la gestion d’une urgence ;
• le lavage des mains et la salubrité de l’eau ;
• la sécurité alimentaire ;
• la sécurité en général.

Résultats attendus
• Plus de 2000 enfants participeront aux activités du programme d’urgence Just Play et recevront un soutien psychosocial.
• Les enfants comprendront ainsi mieux et seront davantage sensibilisés à la manière de se préparer et de répondre aux situations d’urgence futures.
• Deux festivals à grande échelle seront organisés, auxquels participeront 300 enfants au minimum.

Le programme Just Play a déjà montré l’impact positif qu’il peut avoir. Après que le cyclone tropical Pam, de catégorie 5, avait dévasté le Vanuatu, en 2015, la Confédération Océanienne de Football avait collaboré avec l’UNICEF pour utiliser la plateforme du programme Just Play afin de fournir des informations vitales et du soutien après l’une des plus graves catastrophes naturelles de l’histoire du Pacifique, qui avait touché plus de 166 000 personnes, dont 82 000 enfants, sur 22 îles. Les enseignements tirés de ces activités d’urgence ont été utilisés pour développer le programme d’urgence Just Play sous sa forme actuelle.

Programme Just Play dans les îles du Pacifique

Envol des Aigles vers la Coupe du monde de cécifoot 2018

La persévérance des membres du projet Solidarité aveugle a payé. Les Aigles s’envoleront vers l’Espagne pour défendre les couleurs du Mali lors de la Coupe du monde de cécifoot 2018.

Sur le terrain, des joueurs aux yeux bandés déterminés à remporter la Coupe d’Afrique des Nations de cécifoot (CAN cécifoot). Venus des quatre coins de l’Afrique, ces joueurs hors pair ont la particularité de souffrir d’une déficience visuelle. Parmi eux, les Aigles du Mali, tous membres du projet Solidarité aveugle mené par l’association française Libre Vue. Premier match, première victoire. Les Aigles donnent le ton face au Cap-Vert, qui s’incline 0-12. « On est parti avec l’objectif de revenir avec la coupe et de se qualifier pour la Coupe du monde 2018 », relate Bandiougou Traoré, attaquant de la sélection malienne.

Des efforts récompensés

Être qualifié est une chose, avoir la possibilité de jouer en est une autre. La participation de l’équipe malienne à la deuxième édition de la CAN de cécifoot, qui s’est déroulée au Cap-Vert, n’était pas gagnée d’avance. Et le Mali ne fait pas exception. Le déplacement des délégations demande des frais, qui, sans le soutien des autorités compétentes, peuvent rapidement devenir lourds à porter pour de petites associations. Des difficultés financières qui auraient notamment empêché la Côte d’Ivoire de prendre part à la compétition. Le parcours des Aigles a heureusement été différent. De multiples efforts ont été fournis par l’association Libre Vue. Déjà soutenue par la Fondation UEFA pour l’enfance, elle a également mis en place une campagne de financement participatif. Un appel à l’aide qui ne manquera pas d’être entendu.

Le cécifoot, véritable outil d’intégration sociale

La bataille n’aura pas été veine. Sa détermination a conduit l’équipe malienne à se classer à une prometteuse deuxième place, avec à la clé une qualification pour la Coupe du monde de cécifoot, qui se déroulera du 5 au 18 juin 2018 à Madrid.

Grâce au projet Solidarité aveugle, les jeunes déficients visuels de Bamako ont la possibilité de découvrir le cécifoot et ses valeurs et d’accroître leur confiance en eux. Au total, 150 jeunes âgés de 7 à 25 ans participent à ce projet, dans le cadre duquel cinq entraînements sont organisés chaque semaine. Pour Bandiougou Traoré, cécifootballeur depuis 5 ans, jouer au cécifoot dans une telle compétition est un rêve qui se réalise. « C’est un honneur, c’est une fierté ! », déclare-t-il. Le cécifoot, en plus de demander engagement, endurance et concentration, permet de véhiculer un message fort d’intégration et de cohésion sociale en changeant la manière dont sont perçues les personnes porteuses d’un handicap. En défendant les couleurs du drapeau national, le cécifootballeur n’est pas réduit à son handicap : il est un joueur à part entière.

Field in a box – Mragowo

Situation géographique et information générales

CONTEXTE

La première installation réussie d’un terrain de football avec le système Field in a box™ à Cañada Real a incité la Fondation UEFA pour l’enfance à renouveler sa collaboration avec FedEx, qui a soutenu financièrement la construction d’un deuxième terrain dans la petite ville Mragowo, dans le nord-est de la Pologne. Le réseau mondial à but non lucratif streetfootballworld a été sollicité pour le choix du site et de l’organisation caritative – Mazurskie Stowarzyszenie Inicjatyw Sportowych (MSIS) – responsable d’entretenir le terrain et de garantir son utilisation durable avec un impact positif.

CONTENU DU PROJET

Le projet Field in a box™ est mené par la Fondation UEFA pour l’enfance depuis 2016, avec pour objectif de fournir un terrain de football synthétique clôturé et entièrement fonctionnel à des communautés dans le besoin. Ce système est durable d’un point de vue environnemental, et présente l’avantage d’une installation rapide.

OBJECTIFS

En promouvant ce projet, la Fondation UEFA pour l’enfance vise à améliorer la vie des plus jeunes et à dynamiser les communautés les plus défavorisées. En leur donnant la possibilité de jouer au football, la Fondation cherche à promouvoir la santé des enfants et à les aider dans leur développement personnel, tout en leur inculquant les valeurs du football telles que le respect et l’esprit d’équipe.

RÉPERCUSSIONS ET RÉSULTATS ATTENDUS

  • Réaliser des entraînements de football en utilisant la méthodologie football3
  • Entretenir le terrain et pérenniser son utilisation grâce au recrutement d’un coordinateur des activités par l’intermédiaire de l’organisation caritative locale Mazurskie Stowarzyszenie Inicjatyw Sportowych (MSIS)
  • Faciliter l’intégration et la cohabitation des différentes personnes vivant dans la communauté de Mragowo

PARTENAIRES

L’Ideas Box arrive au Sénégal !

Designée par le créateur Philippe Starck, l’Ideas Box une médiathèque en kit standardisée, facilement transportable et déployable en moins de 20 minutes pour créer un espace de 100m2. L’Ideas Box propose une connexion internet, des tablettes et ordinateurs, une bibliothèque avec des milliers de livres et de contenus pédagogiques et même un cinéma. En plus de son accès à internet, l’Ideas Box dispose d’un serveur local permettant l’accès à de nombreuses ressources pédagogiques, éducatives et ludiques.

En mai 2016, la première Ideas Box sénégalaise, financée par la Fondation UEFA, sera déployée avec l’association Futur au Présent auprès des enfants des rues à Ziguinchor. Ce dispositif mobile innovant vient s’inscrire dans les missions de protection et d’éducation menée depuis 2012 par Futur au Présent auprès des enfants des rues à Ziguinchor et constitue un excellent levier pour démultiplier l’impact de l’association qui pourra se projeter hors les murs dans les écoles primaires et secondaires de la périphérie de la ville. L’Ideas Box pourra contribuer, par la mise en place d’activités génératrices de revenus, à favoriser l’entreprenariat local et, ainsi garantir, la durabilité du projet.

Avant d’être transférée à Ziguinchor, l’Ideas Box sera exposée le 20 avril prochain à la Maison de la Presse de Dakar. Ce sera l’occasion pour les visiteurs de venir découvrir toutes les potentialités du dispositif et participer à la réflexion sur la bibliothèque de demain au Sénégal !