Football for Unity 2.0

Situation géographique et informations générales

En cours
Emplacement Allemagne, Autriche, Espagne, Hongrie, Italie, Lettonie, Pologne, République Tchèque, Roumanie
Date de début 01.09.2023
Date de fin 31.08.2025
Coût du projet EUR 833 223 98
Investissement de la Fondation EUR 83 322 39
Identifiant du projet 20232024
Partenaires Commission européenne (DG HOME); Common Goal
Catégories Accès au sport - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

Accord de coopération entre la Commission européenne et l’UEFA

L’Accord de coopération entre la Commission européenne (CE) et l’UEFA, qui a été signé en octobre 2022 par Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA, et Margaritis Schinas, le vice-président de la CE et le commissaire chargé de la promotion de notre mode de vie européen, succède à deux autres accords de coopération passés en 2014 et en 2018. Le troisième accord entre la CE et l’UEFA fait spécifiquement référence au programme Football for Unity, qui illustre la manière dont cette convention peut être mise en œuvre par les deux parties.

Football for Unity 1.0

Pour fêter le soixantième anniversaire du premier Championnat d’Europe de football de l’UEFA, la Direction générale de la migration et des affaires intérieures (DG HOME) de la Commission européenne, l’UEFA, la Fondation UEFA pour l’enfance et Common Goal se sont associés dans le cadre du Fonds pour l’asile, la migration et l’intégration (AMIF) de l’Union européenne (UE) en vue de déployer le projet Football for Unity durant l’UEFA EURO 2020. Compte tenu du succès du projet, la CE, l’UEFA, la Fondation et Common Goal ont décidé d’étendre leur collaboration avec Football for Unity 2.0, qui inclut des activités organisées en dehors du Championnat d’Europe de football.

 

Objectifs du projet

Cette collaboration multipartite, dirigée par la Fondation UEFA pour l’enfance et Common Goal, favorisera les échanges et le réseautage à l’échelle européenne, la coopération entre les secteurs, le renforcement des capacités et l’apprentissage mutuel. Elle visera à sensibiliser le public, à encourager les comportements souhaités et à montrer comment le sport peut promouvoir et accélérer l’autonomisation des jeunes réfugiés et migrants et des jeunes personnes vulnérables vivant dans les communautés d’accueil en Europe.

Football for Unity 2.0 cherche à transformer en profondeur la manière dont les clubs sportifs, les organisations de football de base et les associations nationales de football travaillent avec les jeunes réfugiés et les migrants. Le projet proposera une méthode structurée pour multiplier et diffuser les pratiques innovantes et éprouvées basées sur le sport en faveur de l’inclusion sociale, en travaillant avec 190 entraîneurs, éducateurs, animateurs et travailleurs sociaux à l’échelle organisationnelle, locale, régionale, nationale et européenne.

À leur tour, ces acteurs s’emploieront à établir des liens avec 2900 jeunes européens, réfugiés et migrants parmi les plus difficiles à atteindre grâce à des initiatives en faveur de l’intégration basées sur le sport et à des programmes d’éducation informels. Ce renforcement de la coopération, des capacités et du professionnalisme au niveau transnational aidera les clubs sportifs, les associations nationales de football et les organisations de football de base à soutenir l’inclusion sociale et l’égalité des chances, plus particulièrement en fixant des normes de qualité en matière de pratiques innovantes.

Un consortium de quatorze partenaires du projet provenant de onze pays membres de l’UE (Allemagne, Autriche, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Roumanie) développera des compétences approfondies et une compréhension commune dans les domaines de l’inclusion et de l’intégration sociales, ainsi que de la lutte contre le racisme et contre la discrimination par le sport. Tous ces partenaires ont acquis une grande expérience grâce aux activités qu’ils ont déployées avec succès pendant de nombreuses années au niveau local et régional, dont le but est d’assurer la durabilité, l’autonomisation et la transformation sociale sur le terrain et en dehors.

Football for Unity 2.0 sera structuré autour des objectifs suivants sur une période de deux ans :

  1. Lutte contre la discrimination raciale à l’encontre des jeunes migrants et réfugiés dans le football européen, sur le terrain, sur le banc de touche, dans les tribunes et dans nos communautés.
    1. Élaboration et lancement d’un programme d’enseignement en ligne dans le cadre du projet Switch the Pitch en allemand et en anglais.
    2. Utilisation de la plateforme en ligne Switch the Pitch et ateliers en personne pour 40 entraîneurs travaillant avec trois à six équipes locales de football en Allemagne et 20 entraîneurs travaillant avec quatre organisations dans quatre autres pays membres de l’UE (Autriche, Espagne, Italie et Lettonie) dans le but d’accroître leurs connaissances et de les sensibiliser à l’entraînement inclusif et à la lutte contre la discrimination et la xénophobie dans le football.
    3. Formation destinée à quatre organisations européennes de football de base, à diverses organisations non gouvernementales et aux associations nationales de football de quatre pays membres de l’UE (Autriche, Espagne, Italie et Lettonie) pour approfondir leurs connaissances sur la méthodologie de lutte contre le racisme de Common Goal et pour les préparer à la diffuser en Europe.
    4. Trois séances de formation pour 30 dirigeants de groupes de supporters (par exemple Football Supporters Europe) et 100 bénévoles de zones des supporters (à Berlin) visant à les sensibiliser à la diversité, à l’égalité et à l’inclusion, et à les doter d’outils pratiques pour lutter contre la discrimination lors d’événements destinés aux supporters.
  2. Amélioration de la sécurité, de la protection et du bien-être des jeunes migrants et réfugiés et des jeunes vivant dans les communautés d’accueil afin de les aider à surmonter les crises et de soutenir leur rétablissement.
    1. Mise en place de séances d’intégration basées sur le sport (à l’aide de méthodologies telles que football3) dans sept pays membres de l’UE (Autriche, Espagne, Grèce, Hongrie, Pologne, République tchèque et Roumanie) afin d’instaurer une confiance, de lancer un dialogue et de développer une compréhension entre les jeunes migrants et réfugiés et les jeunes vivant dans les communautés d’accueil, ainsi que de les sensibiliser aux besoins d’autrui (respect, empathie, coopération, égalité, etc.).
    2. Mise en place d’un programme de formation des formateurs pour aider 130 entraîneurs, enseignants et jeunes leaders à dispenser des formations de manière autonome et à transmettre des connaissances et des compétences aux jeunes réfugiés et migrants ainsi qu’aux jeunes vivant dans des communautés d’accueil dans deux pays membres de l’UE (Pologne et République tchèque).
  3. Sensibilisation de la population européenne à la diversité qui existe au sein de l’Europe et au fait qu’une intégration réussie contribue au bien-être, à la prospérité et à la cohésion des sociétés européennes.
    1. Sensibilisation aux problématiques liées à l’intégration de réfugiés et de migrants en Europe et promotion d’une image positive de la migration.

En outre, l’UEFA, en tant que soutien officiel au projet, diffusera les enseignements tirés du projet dans l’ensemble de l’écosystème du football dans l’espoir que le football européen continue d’accroître son inclusion et son soutien des réfugiés et des migrants.

Contenu du projet

Football for Unity 2.0 permettra de mettre en place les projets (i) Switch the Pitch et (ii) Team Up for Solidarity.

Switch the Pitch

Notre programme Switch the Pitch rassemble la communauté du football dans le cadre d’activités de sensibilisation et d’actions de lutte contre le racisme. Il vise à créer un environnement inclusif et antiraciste pour les entraîneurs et les joueurs de tous âges. Cette approche complète et basée sur l’action employée pour éduquer les joueurs et les entraîneurs actifs dans le football junior est une manière révolutionnaire de combattre le racisme dans le sport. Une des composantes centrales de Switch the Pitch est son programme de formation d’« entraîneur inclusif », qui repose sur six thèmes : l’empathie, la sécurité, la vulnérabilité, l’appréciation, la conscience et l’authenticité. Pour chaque thème, des formateurs experts présentent trois compétences essentielles dans une vidéo et donnent des outils aux entraîneurs que ces derniers peuvent immédiatement intégrer à leurs plans d’entraînement. En outre, un volet sur la lutte contre le racisme composé de 36 activités en équipe permet aux entraîneurs de joueurs juniors d’organiser une série de défis que l’équipe doit relever sur le terrain et dont le but est d’éduquer, mais aussi de déclencher et d’encourager des conversations sur des sujets clés comme l’identité raciale, la mobilisation en faveur des groupes marginalisés, l’activisme et le leadership. Nous lançons un projet pilote Switch the Pitch en Europe et l’Allemagne, pays organisateur de l’EURO 2024, a été choisie en raison du potentiel que présente le tournoi pour mettre en route le projet. De plus, un plan visant à transposer le projet Switch the Pitch à plus grande échelle sera élaboré et déployé.

Switch the Pitch Europe

Nous pensons que la méthodologie Switch the Pitch devrait être utilisée dans toute l’Europe. C’est pourquoi nous organiserons, dans le cadre du programme Football for Unity 2.0, une cohorte d’organisations européennes de football de base et d’associations nationales de football pour élaborer une stratégie européenne visant à développer le projet Switch the Pitch à plus grande échelle. Cette cohorte (composée d’organisations provenant d’Autriche, d’Espagne, d’Italie et de Lettonie) participera à deux événements sur trois jours (le premier à l’été 2024 et le deuxième début 2025), qui seront organisés par le club de football allemand Fortuna Düsseldorf. Lors du premier atelier, les participants recevront une formation sur la méthodologie Switch the Pitch, et nos experts du programme les aideront à élaborer un plan pour déployer le projet Switch the Pitch dans leurs communautés respectives. Sur une période de six à huit mois, chaque membre de la cohorte mettra à exécution sa version du projet Switch the Pitch dans sa communauté. Ils bénéficieront en outre de rendez-vous de suivi en ligne réguliers et de possibilités d’apprentissage supplémentaires au cours de cette période. La cohorte se réunira à nouveau à l’occasion d’un deuxième atelier début 2025 afin d’échanger sur les expériences acquises durant la mise en place du projet Switch the Pitch et d’élaborer un plan viable d’expansion de la méthodologie.

Partenaires spécialisés : RheinFlanke (Allemagne), Fare (Europe) et Breaking Grounds (Autriche)

Partenaires de réalisation : Fédération de football de Lettonie (Lettonie), Balon Mundial (Italie), Dragones de Lavapiés (Espagne) et Breaking Grounds (Autriche)

 

Team Up for Solidarity

Team Up for Solidarity consiste en une collaboration active avec des organisations locales et utilise le sport comme méthodologie efficace, rentable et facilement accessible d’une manière structurée et systémique. Notre projet crée des espaces inclusifs qui augmentent la sécurité, la protection et le bien-être de jeunes migrants et réfugiés en Europe, qui favorisent la stabilisation émotionnelle et sociale, qui encouragent l’acquisition de nouvelles compétences et aptitudes, qui renforcent la résilience et qui créent des opportunités à court terme et à long terme dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation. Les méthodologies d’intégration et d’inclusion basées sur le sport créent un environnement d’apprentissage informel et dynamique pour les jeunes, renforçant ainsi les programmes d’éducation formels. Elles favorisent la confiance en soi et en autrui ainsi que la sécurité, tout en permettant aux joueurs de mettre en application les valeurs qu’ils apprennent et de s’engager pour leurs communautés respectives. Ces méthodologies facilitent la prise de décisions éclairées et augmentent l’intérêt des jeunes à relever les défis sociaux. L’accent mis sur le dialogue et la résolution de conflits aide les joueurs à comprendre le pouvoir de la prise de décision consensuelle, ce qui leur permet de réduire les différences culturelles dans un environnement social caractérisé par des arrivées et des départs constants de membres dans la communauté. En outre, les personnes qui ont participé à des programmes d’intégration et d’inclusion basés sur le sport font preuve d’un engagement et d’un sens des responsabilités accrus et se sentent davantage responsables d’elles-mêmes et de leur communauté.

Partenaires de réalisation : Trenuj Bycie Dobrym (Pologne), Fundación Fútbol Más (Espagne), Breaking Grounds (Autriche), INEX – Sdruženi Dobrovolných Aktivit, Z.S. (République tchèque), Oltalom Sport Association (Hongrie), Organization Earth (Grèce) et la Fédération roumaine de football (Roumanie)

Profiter de l’EURO 2024 pour accroître la visibilité et l’impact

S’appuyant sur la forte empreinte de l’UEFA sur tout le continent pour maximiser sa visibilité et son impact, l’EURO 2024 (i) exploitera le potentiel catalyseur du football pour améliorer le bien-être social, mental, émotionnel et physique des jeunes réfugiés et migrants ; et (ii) engendrera une prise de conscience de la capacité du sport à promouvoir l’intégration, l’égalité des genres, la lutte contre le racisme, la justice, le respect, l’inclusion et l’autonomisation des jeunes.

L’EURO 2024 offrira une possibilité aux personnes issues de différents milieux en Europe de se réunir et de célébrer leur passion pour le football, tout en favorisant la compréhension et le respect entre les cultures. De plus, le projet proposera une plateforme aux joueurs, aux arbitres et aux clubs pour dénoncer le racisme et la discrimination, ce qui contribuera à sensibiliser le public à cette problématique et encouragera les autres à agir.

L’EURO 2024 servira de plateforme pour faire comprendre aux citoyens européens que le sport peut permettre aux jeunes migrants et réfugiés ainsi qu’aux jeunes vivant dans les communautés d’accueil d’acquérir des compétences transférables, soutenant ainsi leur intégration dans la société et renforçant leur capacité à prendre des décisions éclairées concernant leurs moyens de subsistance. Le tournoi aura un impact profond sur le public européen et mondial grâce à sa visibilité et à son attrait médiatique, nous permettant ainsi de cibler les spectateurs européens, les décideurs politiques, les représentants des médias et les parties prenantes des secteurs du sport, de l’éducation, de l’égalité des genres, de l’autonomisation des jeunes, de l’inclusion et l’intégration sociales. En mobilisant les personnes d’influence en Europe, les organismes pertinents, ainsi que les influenceurs locaux ou thématiques, les objectifs du programme seront diffusés à grande échelle en Europe et dans le monde.

Partenaires

JOUER ENSEMBLE – PORUCH

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement quinze régions à travers l’Ukraine
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 267 628
Investissement de la Fondation EUR 125 000
Identifiant du projet 20220528
Partenaires The Charity Found "Around Football”
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Enfants en situation de handicap - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Les enfants touchés par la guerre éprouvent de la peur, sont repliés sur eux-mêmes et sont stressés psychologiquement. Le sport est l’un des outils qui peuvent apporter un soutien psychosocial à ces enfants.

Objectifs du projet

  • Promouvoir la participation des filles au football afin de modifier les stéréotypes et les rôles sociaux.
  • Fournir une éducation, en motivant les enfants à poursuivre leurs études.
  • Protéger les droits des enfants et les intégrer dans la société.
  • Donner aux jeunes des communautés défavorisées les moyens d'utiliser le football comme un outil de progrès.

Contenu du projet

Le projet a pour objectif principal de fournir un soutien psychosocial ciblé aux enfants et aux adolescents touchés par la guerre. Ce soutien sera apporté par le biais d’activités sportives. Un réseau d’équipes de spécialistes formés (managers, entraîneurs sportifs, bénévoles médicaux, psychologues) travaillera avec les enfants et les fera participer à des activités sportives. Ce type de travail avec les enfants aidera les bénéficiaires directs à surmonter la peur et à reprendre une vie normale.

Partenaires

Le football pour l’avenir

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Zones urbaines d’Ukraine : Kiev, Irpin, Bucha, Svitlovodsk, Myrhorod, Rivne, Brovary et Kremenchuk
Date de début 01.03.2022
Date de fin 30.04.2024
Coût du projet EUR 59 875
Investissement de la Fondation EUR 53 460
Identifiant du projet 20220924
Partenaires Shakhtar Social charity organisation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Victimes de conflits

Contexte 

Selon le rapport sur les déplacements internes en Ukraine produit par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), il y avait 5 088 000 personnes déplacées internes en Ukraine en mai 2023. Le rapport indique également que :

  • 47 % des personnes déplacées ont entre 5 et 17 ans ; et
  • 17 % des ménages déplacés n’ont pas accès à l’éducation pour leurs enfants.

Objectifs du projet

« Football for Future » est un projet de football social conçu pour promouvoir l’inclusion et la cohésion sociale. Il offre à 640 enfants déplacés internes et socialement défavorisés les mêmes chances de jouer au football et de participer à des activités extrascolaires, soulageant ainsi leur situation.

Contenu du projet

Les 640 enfants pourront participer à des sessions de football gratuites et à des tournois locaux dans huit villes du pays.

  • Des sessions de football gratuites sont organisées tout au long de l’année et comprennent des exercices physiques, des jeux amusants, des entraînements personnels éducatifs et du football, à raison de trois fois par semaine pour chaque participant·e.
  • Des tournois locaux sont organisés deux fois par an pour réunir tous les participants et accroître leur expérience et leur plaisir et renforcer leurs liens au sein de la communauté locale.

Partenaires

Autonomisation des jeunes réfugiés

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Penang, Malaisie
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2024
Coût du projet EUR 23 839
Investissement de la Fondation EUR 23 839
Identifiant du projet 20220154
Partenaires Persatuan Komuniti Berdikari (also known as ASPIRE Penang and Penang Stop Human Trafficking Campaign)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Infrastructure et équipement - Victimes de conflits

Contexte 

En Malaisie, les jeunes réfugiés vivent souvent dans un environnement qui leur offre peu de possibilités de loisirs, d’éducation ou d’interaction sociale. Le gouvernement malaisien ne fournit aucun cadre juridique ou administratif pour protéger ou soutenir les réfugiés. Au lieu de cela, il a invité le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à vérifier, enregistrer et réinstaller les réfugiés, en partant du principe que ces derniers sont simplement en transit. Toutefois, en raison du manque criant de places de réinstallation, les réfugiés finissent par rester en Malaisie pendant des décennies, sans avoir accès au système éducatif ordinaire, sans protection sur le lieu de travail et avec peu de garde-fous contre l’extorsion, le harcèlement, l’arrestation et la détention. Ces femmes, ces hommes et ces jeunes se sentent ainsi souvent impuissants et sans espoir, car leurs possibilités en Malaisie sont très limitées et leurs chances de réinstallation sont minces.

Objectifs du projet

1. Accroître de manière significative les possibilités pour les jeunes réfugiés de participer à des activités organisées, notamment le sport et d’autres loisirs, et d’acquérir des compétences de vie.

2. Développer le travail d’équipe, la responsabilité, la prise de décision et les compétences en leadership en permettant aux participants de « s’approprier » la planification et la gestion de projet.

3. Améliorer les perspectives en acquérant des compétences professionnelles et de vie.

Contenu du projet

Sur une période de deux ans, ce projet offrira aux jeunes réfugiés de Penang davantage de possibilités de participer à des activités porteuses d’espoir et d’optimisme : un projet de football organisé pour les garçons, d’autres activités récréatives appropriées sur le plan culturel pour les filles, ainsi que des cours de compétences de vie en langues et en informatique. Ce sont des compétences que les jeunes réfugiés eux-mêmes ont identifiées comme essentielles pour leur avenir. Dans les programmes de football, les joueurs seront responsables de tous les aspects de la gestion d’équipe, ce qui leur donnera un sentiment d’appartenance, de leadership et de responsabilité. Dans les autres volets du projet, les jeunes joueront un rôle clé en initiant et en dirigeant des activités.

Partenaires

Le sport pour la résilience et l’autonomie, phase 2

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Quartier d’Acholi, district de Kinuuma Masindi, Kampala, Ouganda
Date de début 01.12.2022
Date de fin 01.12.2024
Coût du projet EUR 350000
Investissement de la Fondation EUR 200000
Identifiant du projet 20220122
Partenaires The Aliguma Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Enfants en situation de handicap - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

La Fondation Aliguma est une organisation caritative qui aide les communautés marginalisées à satisfaire leurs besoins fondamentaux. L’organisation cherche à améliorer les conditions de vie des mères et des enfants. Elle travaille actuellement à Acholi, un bidonville de la périphérie de Kampala, principalement habité par des réfugiés du nord de l’Ouganda.

 

Objectifs du projet

1. Identifier et développer les objectifs de carrière des personnes grâce au sport.

2. Améliorer l’éducation et l’alphabétisation des enfants pour favoriser le développement global.

3. Offrir un logement décent et un environnement sûr dans lequel les femmes de milieux défavorisés peuvent élever leurs enfants.

4. Créer des sources alternatives de revenus pour les mères rencontrant de graves difficultés.

5. Consolider les progrès réalisés par le projet en utilisant le sport et les entreprises comme catalyseurs pour permettre à 1500 femmes et 5000 enfants et jeunes de sortir de l’exclusion sociale et économique.

6. Étendre le projet aux communautés de réfugiés dans la région du Nil occidental et de l’ouest de l’Ouganda en organisant des tournois de football pour les réfugiés et les communautés d’accueil.

7. Créer un tournoi de football pour les écoles primaires afin de promouvoir la protection des enfants et des filles en particulier.

8. Utiliser les matches de football pour offrir davantage de bourses de formation.

9. Continuer la construction du Centre de sports et d’autonomisation, qui comprend deux terrains de football, des terrains de volleyball et de basketball et des dortoirs au Centre d’autonomisation des femmes et des enfants, à Masindi.

10. Créer une unité dédiée aux compétences pratiques au Centre de sports et d’autonomisation, à Masindi.

 

Contenu du projet

- Campagne pour les filles dans les écoles et les communautés;

- Tournoi de football dans les bidonvilles;

- Projet de ballons dans les écoles de la Fondation UEFA pour l’enfance;

- Education;

- Développement des infrastructures;

- Activités générant des revenus dans le centre d’autonomisation

Partenaires

Le football face au changement climatique

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Cairo, Egypt
Date de début 01.02.2023
Date de fin 31.05.2024
Coût du projet EUR 100 000
Investissement de la Fondation EUR 100 000
Identifiant du projet 20220602
Partenaires Terre des Hommes Egypt
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Protection de l’environnement - Victimes de conflits

Contexte 

L’Égypte accueille actuellement près de 290 000 réfugiés et demandeurs d’asile enregistrés. Les enfants et les jeunes de ces communautés subissent des niveaux élevés de discrimination, d’exploitation et d’insécurité, entre autres problèmes de protection.

Les programmes axés sur le sport, le jeu et l’art sont importants pour la santé physique et les besoins sociaux, psychologiques et de développement de ces jeunes qui ont vécu le stress et l’anxiété d’un déplacement forcé.            

Objectifs du projet

Le projet promeut le sport en tant que moyen de renforcer la cohésion sociale parmi les jeunes Égyptiens vulnérables et les réfugiés vivant en Égypte, et leur offre la possibilité de prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique. Il prévoit :

  • La mise en place et le maintien d’un environnement durable et sûr pour la participation des jeunes grâce au football dans 20 écoles du district d’El Obour ;
  • L’organisation d’un tournoi de football à El Obour visant à promouvoir un comportement de lutte contre le changement climatique auprès des élèves locaux, des aidants et des familles.

Contenu du projet

Le projet exploite le potentiel de la méthodologie « Football for Protection » (F4P) de Terre des hommes afin de développer les compétences et le bien-être des jeunes. Cette approche interactive se compose de quatre programmes interdépendants :

1. Formation d’entraîneurs F4P pour le personnel et les enseignants dans 20 écoles du district d’El Obour

Des programmes de formation sur cinq jours sont proposés à vingt professeurs d’éducation physique et à dix animateurs communautaires sur la méthodologie F4P et sur l’utilisation du football pour améliorer leurs connaissances sur les questions liées au changement climatique. Le programme comprend des compétences sportives techniques et des compétences relationnelles pour les enfants et les jeunes, et met l’accent sur la protection de l’enfance, l’éducation interculturelle, le leadership, la gestion des conflits, l’engagement communautaire, l’apprentissage par l’expérience, etc.

2. Soutien technique et financier pour permettre aux écoles de mettre en œuvre un programme F4P pour 400 élèves (dont au moins 25 % de filles et 5 % d’élèves en situation de handicap)

Des animateurs et des enseignants formés organisent des séances d’entraînement F4P hebdomadaires pour améliorer le bien-être et l’inclusion des élèves participants. L’équipe de projet constitue les groupes, dont certains sont composés uniquement de filles, afin d’encourager la participation, et fournit les équipements sportifs nécessaires. Les procédures de sauvegarde supervisées par l’équipe de projet garantissent un environnement protecteur et sensible au genre, ainsi que l’intégration de la sensibilisation au changement climatique dans les séances d’entraînement.

3. Soutien d’initiatives socio-sportives

Les 400 enfants participants, soutenus par l’équipe du projet, les animateurs et les enseignants, travaillent en groupes afin de coordonner trois initiatives socio-sportives par école. Ces initiatives utilisent le sport pour sensibiliser les jeunes au changement climatique et touchent au moins 2000 élèves.

4. Tournoi de football pour les 20 écoles participantes du district d’El Obour

L’équipe du projet organise un tournoi de football de district entre les écoles participantes. Les élèves de chaque école conçoivent leur propre tenue, qui devrait faire passer des messages sur le changement climatique.

Terre des hommes Égypte publie de courtes vidéos, des témoignages et des réussites sur les réseaux sociaux afin de promouvoir le projet.

 

Partenaires

SCORING GIRLS*

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Allemagne et Irak
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 435 000
Investissement de la Fondation EUR 115 000
Identifiant du projet 20220430
Partenaires HÁWAR.help
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Depuis la Seconde Guerre mondiale, il n’y a jamais eu autant de personnes déplacées qu’aujourd’hui. Il y a environ 1,4 million de réfugiés en Allemagne, tandis que l’Irak, après le conflit, compte quelque 1,2 million de déplacés internes. Des mesures sont nécessaires pour faire tomber les barrières à l’intégration des réfugiés et des déplacés internes, en particulier les femmes et les filles. Les femmes réfugiées se heurtent à des obstacles supplémentaires à leur intégration, qu’il s’agisse de pressions familiales ou d’attentes culturelles ou de la communauté d’accueil. Il faut se pencher sur ces questions. 

Objectifs du projet

Le projet utilise le football pour responsabiliser un groupe cible unique, à savoir les réfugiées, les migrantes et les filles défavorisées de 9 à 18 ans. Un programme hebdomadaire met en avant l’estime de soi et le sentiment d’appartenance à la communauté afin de favoriser l’intégration sociale. Le projet a été mis en œuvre dans trois camps de déplacés internes en Iraq et sur sept sites en Allemagne. Il encourage le développement d’une identité commune entre les participantes et leurs communautés d’accueil.

Ses objectifs sont les suivants : 

  1. Autonomiser les filles réfugiées ou déplacées internes grâce au développement de compétences relationnelles et à un soutien psychosocial. 
  2. Soutenir le développement d’une communauté forte et inclusive en renforçant la cohésion sociale et les services communautaires pour les réfugiés et leurs familles. 
  3. Promouvoir l’engagement direct et la compréhension mutuelle entre les filles réfugiées ou déplacées internes, d’un côté, et les communautés d’accueil en Allemagne et en Iraq, de l’autre. 
  4. Montrer le potentiel du sport en tant qu’outil d’autonomisation et d’intégration des réfugiés. 

Résultats attendus:

  1. Amélioration des compétences relationnelles telles que la confiance en soi, le travail d’équipe et la résilience de 280 filles. 
  2. Constitution de communautés solidaires composées de filles de milieux différents sur neuf sites. 
  3. Les filles impliquées dans le projet sont soutenues par 500 membres de leurs familles. 
  4. Quelque 700 000 personnes sont sensibilisées au pouvoir que revêt le sport pour bâtir des communautés soudées et autonomiser les filles. 

Contenu du projet

Les activités suivantes se dérouleront avec 160 filles sur deux sites en Allemagne et dans trois camps de déplacés internes en Iraq :

Programme hebdomadaire d’autonomisation 

  1. Recrutement de filles et tissage de liens 
  2. Programme hebdomadaire de renforcement des compétences relationnelles basé sur le football 
  3. Dialogues sur l’autonomisation avec des modèles à suivre 

Programme de développement communautaire 

  1. Excursions en groupe 
  2. Événements et formations pour faire participer les familles 
  3. Matches de football amicaux 

Partenaires

Fonds d’urgence « Team up for Ukraine »

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Estonie, France, Hongrie, Irlande, Italie, Moldavie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Ukraine
Date de début 01.03.2022
Date de fin 30.06.2023
Coût du projet EUR 496 210
Investissement de la Fondation EUR 50 000
Identifiant du projet 20211111
Partenaires Common Goal
Catégories Accès au sport - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

La guerre en Ukraine a provoqué une grave crise humanitaire et des déplacements massifs.

Au départ, il y avait un besoin urgent d’aide humanitaire, notamment de nourriture, de transport vers des endroits plus sûrs, d’hébergement, d’assistance médicale, de soutien psychologique, de scolarisation et de garde d’enfants.

Depuis, 8,1 millions de réfugiés ukrainiens se sont retrouvés dispersés dans les différents pays d’accueil, peinant à s’intégrer et à s’adapter à leur nouvel environnement. Leurs besoins sont multiples et pressants, allant de l’aide matérielle et de la sécurité alimentaire aux soins médicaux, à l’emploi, au logement, à l’éducation et à l’accès aux informations vitales.

Le sort des enfants réfugiés est particulièrement préoccupant. On estime que 44 % des ménages de réfugiés ukrainiens en Europe comprennent des enfants d’âge scolaire âgés de 5 à 17 ans. Il leur faut impérativement une aide structurée. Ils ont besoin non seulement d’une éducation de qualité, mais également d’un soutien psychologique structuré pour faire face aux traumatismes qu’ils ont subis.

Objectifs du projet

  • Fournir des produits de première nécessité, une assistance médicale et un soutien psychologique aux personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine et dans les pays voisins.
  • Assurer l’accès au logement, à l’assistance médicale, à la garde d’enfants et à l’école, et donner des informations sur l’accès à l’emploi.
  • Offrir un soutien psychosocial structuré et des activités inclusives qui favorisent l’intégration par le football.

Contenu du projet

Par le biais du fonds d’intervention d’urgence « Team up for Ukraine », Common Goal a mobilisé une équipe d’organisations, de joueurs, de fondations, de marques et d’autres parties prenantes du football pour apporter une aide humanitaire immédiate et un soutien à long terme aux personnes touchées par la guerre.

Grâce notamment au soutien de la Fondation UEFA pour l’enfance, quatorze organisations de onze pays ont participé au projet : SpreeFlanke, Fundación Red Deporte y Cooperación, Spirit of Football, War Child Allemagne, Trenuj Bycie Dobrym, Oltalom Sport Association, INEX-SDA, Cross Cultures Project Association, Champions ohne Grenzen, Fondation Fútbol Más, AMANDLA, Kicken ohne Grenzen, League of Tolerance, et Policy Center for Roma and Minorities.

Ces organisations ont offert différents types d’aide à l’intérieur et hors de l’Ukraine, notamment un soutien logistique, le transport vers des lieux plus sûrs, l’hébergement, les médicaments et d’autres produits de base, l’intégration et l’adaptation culturelles, l’accès à un soutien psychosocial et à un soulagement du stress, l’insertion professionnelle, l’adaptation et la formation, ainsi que des placements scolaires ou de garde d’enfants

En Ukraine, 3000 trousses humanitaires contenant des médicaments, de la nourriture et des articles de première nécessité ont été distribuées à des familles déplacées internes, et 56 communautés ont reçu des outils, du matériel et des équipements pour les manifestations.

Collectivement, les projets et organisations soutenus par le fonds ont collaboré avec 183 organisations partenaires, dont des écoles, des clubs de football, des autorités locales et d’autres ONG. Ce sont au total 16 937 enfants et adultes qui en ont bénéficié directement.

Partenaires

Éducation et sport pour les enfants vulnérables en Afghanistan

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Afghanistan
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 293 915
Investissement de la Fondation EUR 50 000
Identifiant du projet 20220474
Partenaires Action for Development
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

La sécheresse, les inondations, les tremblements de terre, le COVID-19 et le changement de régime récents ont eu un effet dévastateur sur les groupes les plus vulnérables de la population en Afghanistan, y compris les enfants qui travaillent dans la rue, et les filles en particulier.

Beaucoup d’Afghans se sont déplacés dans les grandes villes à la recherche de moyens de survivre. De nombreux enfants travaillent dans la rue et exercent des métiers dangereux pour aider leur famille. Ils sont particulièrement exposés aux abus, à l’exploitation sexuelle, au travail forcé, à la drogue et au recrutement par des groupes terroristes.

Offrir une éducation aux enfants réduit ces risques et favorise leur réintégration dans la société. Malheureusement, les enfants en Afghanistan doivent surmonter de nombreux obstacles pour accéder à une éducation, et les filles sont totalement exclues de l’école et de l’université.

Objectifs du projet

L’objectif général que poursuit l’association AfD est d’offrir un enseignement de qualité aux filles et aux enfants défavorisés en Afghanistan. À court terme, le but est d’améliorer leur bien-être et, à long terme, de faire reculer la pauvreté et le travail des enfants.

Contenu du projet

Scolarisation des enfants des rues

Les écoles d’AfD offrent deux heures d’enseignement de qualité par jour à 320 enfants, à proximité de l’endroit où ils travaillent, conformément aux objectifs de développement durable (ODD) 1 (« pas de pauvreté ») et 4 (« éducation de qualité »). L’association met en place de nouveaux centres d’apprentissage et recrute et forme de nouveaux enseignants pour répondre aux besoins spécifiques des enfants des rues. Elle développe du matériel pédagogique innovant et sur mesure. Un programme Montessori est en cours d’élaboration, et le matériel existant sera adapté au programme scolaire officiel. En outre, l’association crée davantage de synergies avec les écoles locales et continue d’organiser des séances de sensibilisation promouvant l’éducation et le sport pour les filles. Elle cherche aussi à intégrer autant d’enfants que possible dans les écoles publiques pour augmenter leurs chances de trouver un bon travail et de rompre le cycle de la pauvreté.

Santé et bien-être

Tous les enfants inscrits au programme d’éducation d’AfD reçoivent un repas sain chaque jour, ce qui, pour bon nombre d’entre eux, constitue le seul repas de la journée (ODD 2 : « faim "zéro" »). Le centre médical d’AfD réalise des examens de santé réguliers, qui comprennent le suivi de la croissance, les vaccins et le soutien psychologique, conformément à l’ODD 3 (« bonne santé et bien-être »). L’association propose aussi des entraînements de football afin de divertir et d’éduquer les filles et les garçons et de les faire profiter de leur enfance dans un environnement sûr.

Éducation pour les filles de plus de 13 ans

AfD a récemment mis en place un programme d’éducation à distance pour les filles du niveau secondaire qui ont été exclues du système scolaire public (ODD 5 : « égalité entre les sexes »). Actuellement, 180 filles y participent. L’association cherche également à engager et à former davantage d’enseignantes, à trouver des partenaires pour certifier les examens, à améliorer le programme et à identifier des plateformes numériques qui permettent à davantage de filles d’accéder à l’éducation.

Enseignement professionnel

AfD a créé un programme de formation professionnelle pour 20 garçons de 14 à 16 ans (ODD 8 : « travail décent et croissance économique »). L’association travaille avec des partenaires locaux pour améliorer encore les modules d’apprentissage qu’elle propose en lien avec des compétences recherchées comme la mécanique, la menuiserie et la taille de pierres précieuses. Elle cherche aussi à sensibiliser à l’importance de permettre aux enfants vivant dans des situations d’urgence et des zones de conflit d’accéder à un apprentissage numérique.

Partenaires

Sport et jeux pour les requérants mineurs non accompagnés

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Pays-Bas
Date de début 01.12.2022
Date de fin 01.12.2024
Coût du projet EUR 108 257
Investissement de la Fondation EUR 38 829
Identifiant du projet 20220370
Partenaires KLABU Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Infrastructure et équipement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

L’accueil, le contrôle médical et l’entretien pour la première demande de tous les requérants d’asile arrivant aux Pays-Bas se déroulent au Centre principal d’accueil, à Ter Apel. Ce centre connaît un manque de places d’hébergement et de personnel. Les mineurs non accompagnés (MNA), c’est-à-dire les requérants d’asile de moins de 18 ans non accompagnés par le père, la mère ou un parent adulte, sont particulièrement vulnérables. Les MNA sont exposés à de nombreuses difficultés et aux traumatismes durant leur voyage et ont besoin de soins particuliers. Le nombre de MNA dans le centre a augmenté ces derniers mois, accentuant la pression sur les travailleurs sociaux qui manquent déjà de temps et de ressources. La bureaucratie et l’absence d’activités pendant la journée pour les MNA ont un impact direct indéniable sur leur bien-être mental.

Objectifs du projet

  • Améliorer le bien-être mental des MNA en leur donnant accès à des activités sportives
  • Créer un espace sûr pour les jeunes requérants d’asile, où ils peuvent se détendre et nouer des relations
  • Proposer des entraînements aux MNA par l’intermédiaire d’un programme de bénévolat
  • Créer un programme d’activités autour et au-delà du sport, qui met aussi l’accent sur le bien-être et le développement personnel

Contenu du projet

Les bénévoles de la communauté organisent des activités pour les MNA, notamment des ateliers artistiques et des journées d’entraînement sportif. Le foyer construit à l’aide de conteneurs a été transformé en bibliothèque axée sur le sport. Cette bibliothèque est entièrement gérée par des bénévoles de la communauté locale. Des améliorations seront apportées au foyer pour favoriser davantage les interactions sociales.

En plus des activités quotidiennes, le projet organise des événements spéciaux pour réunir les jeunes. Le premier « Social Sports Day » comprenait des activités sportives en salle, de la musique, ainsi que des ateliers de danse et d’art, qui ont tous remporté un franc succès auprès des jeunes participants. Un atelier est prévu pour concevoir une tenue de sport à l’intention des jeunes résidents du centre.

Des ateliers réguliers sont organisés par des réfugiés qui ont séjourné précédemment au centre de Ter Apel. Ces derniers partagent leurs expériences d’intégration aux Pays-Bas après avoir quitté le centre.

Partenaires

Le football: une langue universelle

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Lituanie
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 50 000
Investissement de la Fondation EUR 37 000
Identifiant du projet 20220179
Partenaires Vilnius social club
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Les Lituaniens ont été confrontés à plusieurs problèmes au cours des dernières années :

  • Détérioration de la santé psychologique de la population à la suite de la pandémie;
  • Arrivée d’un grand nombre de réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient en 2021, après l’ouverture de la frontière avec le Bélarus;
  • Tensions avec la communauté russe et immigration en provenance d’Ukraine en raison de la guerre dans ce pays;
  • Difficultés économiques, inflation et aggravation de la pauvreté.

En Lituanie, le football n’est pas accessible aux enfants et aux jeunes adultes vulnérables en raison des frais élevés pour le pratiquer et de l’importance excessive accordée aux résultats.

Objectifs du projet

Le Club social de Vilnius gère le programme de football depuis 2013. L’objectif principal n’est pas les résultats sportifs, mais un changement dans la qualité de vie des participants :

  • Contribuer au développement des enfants et des jeunes afin qu’ils acquièrent des compétences et des qualités qui les aideront à surmonter différentes difficultés de la vie, comme l’indépendance, les compétences de communication et la capacité à travailler en équipe, à prendre des responsabilités, à résoudre les conflits, ainsi qu'à trouver des compromis et des solutions.
  • Améliorer les compétences sociales et sportives des participants en élargissant les possibilités offertes aux adolescents à l’avenir.

Principes du projet :

  1. Le football n’est qu’un outil : nous voulons que les participants au programme de football s’épanouissent en tant que personnes, et nous voulons créer un espace dans lequel les enfants et les jeunes puissent participer à des activités régulières et à long terme, à leur rythme. Jouer au football les aide à apprendre à être ponctuels et à rester jusqu’à la fin de l’activité, à travailler en équipe, à contrôler leurs émotions, à gérer les situations stressantes et difficiles de manière constructive, à gagner et à perdre, à interagir avec leurs pairs et avec des adultes, et à réfléchir à leurs expériences.
  1. Égalité des chances pour tous : nous encourageons la diversité parmi les enfants qui assistent à nos séances de football, à savoir des filles et des garçons, des enfants plus calmes et des enfants plus bruyants, des enfants de différentes nationalités, ainsi que des enfants plus faibles et des enfants plus forts.
  1. Favoriser la performance : nous réfléchissons constamment à notre travail et essayons de définir clairement les limites de nos responsabilités. Au lieu de jouer le rôle de sauveurs, nous choisissons de collaborer avec nos partenaires, de leur faire part de nos commentaires et de travailler ensemble pour faire une différence positive dans la vie des enfants et des jeunes.

Contenu du projet

Les participants aux activités de football sont répartis dans différents groupes d’âge, à raison d’une séance de deux heures une fois par semaine. Les séances sont structurées comme suit :

  1. Activités informelles (jeux libres) : 20 minutes
  2. Cercle d’ouverture : 10 minutes
  3. Exercices de football : 30 minutes
  4. Match de football : 30 minutes
  5. Discussion (en cercle) : 30 minutes

Chaque année, quelque 120 personnes âgées de 7 à 20 ans, au bénéfice de différentes expériences et confrontées à différents défis, participent au programme de football. Elles trouvent toutes un espace où elles sont acceptées, indépendamment de leur comportement, de leur situation financière ou de leurs capacités physiques.

Les autres activités comprennent la collaboration avec les familles, la communication individuelle, le travail avec d'autres personnes, des activités pendant les vacances scolaires et un camp d’été.

Partenaire

Ensemble pour les Ukrainiens

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Italy
Date de début 01.03.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 50 000
Investissement de la Fondation EUR 25 000
Identifiant du projet 20220892
Partenaires Comitato Regionale Emigrazione Immigrazione - CREI ACLI Sardegna
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

L’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022 a déclenché une migration forcée de citoyens ukrainiens dans toute l’Europe. Bien que les flux de réfugiés puissent changer rapidement, l’Italie est le quatrième pays d’accueil en matière de nombre de réfugiés ukrainiens (220 000) en Europe, derrière la Pologne, l’Allemagne et la Tchéquie.

Objectifs du projet

À court terme, le projet vise à aider les réfugiés à surmonter leurs traumatismes, à rétablir leur santé mentale et à dépasser la barrière de la langue, qui empêche les interactions sociales.

À moyen terme, il vise à promouvoir le développement personnel et le bien-être des réfugiés dans différents contextes.

À long terme, le projet doit éviter l’isolement et la discrimination, entretenir les relations et proposer des possibilités d’échanges culturels sains.

Contenu du projet

Le CREI ACLI a agi sans attendre pour résoudre les problèmes critiques liés à la situation d’urgence. Il s’agissait cependant d’actions à court terme, alors que l’intégration des réfugiés est un processus long et difficile, nécessitant des efforts pour éviter l’isolement, la discrimination et, parfois, la délinquance sociale. Notre projet d’intégration des réfugiés repose sur un modèle d’inclusion sociale qui abordera ces difficultés.

En plus des services que nous avons proposés depuis mars 2022 (soutien psychologique, cours d’italien, aide à l’inscription dans les écoles et à l’université, orientation et conseils professionnels), nous organiserons des activités dans les domaines ci-dessous.

Sport, art et culture : activités pour présenter aux enfants les offres existant dans notre région. Les activités pédagogiques basées sur le sport sont de remarquables outils pour réduire l’agressivité, rapprocher les gens et établir de bonnes relations entre différents groupes.

Adhésion à des clubs de sport : les sports d’équipe favorisent les interactions et l’intégration. Les enfants réfugiés joueront dans des équipes hétérogènes composées d’enfants locaux et d’enfants de différentes origines ethniques. Des séances d’entraînement basées sur le jeu et des tournois sur le thème de la solidarité seront organisés dans la province de Cagliari.

Activités récréatives et ludiques : avec des enfants de la communauté locale et des immigrants de deuxième génération du même âge, les jeunes réfugiés participeront à des jeux et à des activités sociales dans le parc. Il y aura aussi des ateliers artistiques et des discussions sur les coutumes, les traditions, les questions d’actualité, etc.

Des visites guidées de Cagliari et des excursions plus lointaines avec des enfants de la communauté locale et des immigrants de deuxième génération seront organisées pour découvrir des endroits présentant un intérêt historique, artistique, culturel et naturel en Sardaigne.

Partenaires

Football Friends – Together is OK! (Amis du football, qu’il est bon d’être ensemble !) 2.0.23

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Bosnia and Herzegovina
Date de début 01.03.2023
Date de fin 01.12.2023
Coût du projet EUR 58 000
Investissement de la Fondation EUR 43 720
Identifiant du projet 20220196
Partenaires Football Friends
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

La Bosnie-Herzégovine est l’un des pays les plus pauvres d’Europe. Elle fait toujours face à des tensions d’après-conflit non résolues et aux conséquences négatives de la guerre impitoyable qui a sévi dans les années 1990 touchant les jeunes et les groupes ethniques en Bosnie.

Objectifs du projet

  • Éviter les conflits et promouvoir une paix durable.
  • Améliorer les relations entre les différents groupes à l'échelle nationale.
  • Lutter contre les stéréotypes et les rôles sociaux.
  • Promouvoir une participation plus active des femmes dans toutes les activités footballistiques.

Contenu du projet

Le projet élargira la catégorie d’âge des joueurs, l’âge maximum passant ainsi de 14 à 18 ans. Il s’étendra aux villes de Čajniče et d'Ustikolina, dans la même région que les villes de Foča et de Goražde, qui en bénéficient déjà.

Le projet continuera d’adopter une approche football3 avec des équipes mixtes et de différentes origines ethniques issues des quatre municipalités. Les équipes seront constituées à l’aide de l’app de messagerie Viber.

Partenaires

L’éducation par le sport

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Yémen
Date de début 01.12.2022
Date de fin 30.06.2023
Coût du projet EUR 86 283
Investissement de la Fondation EUR 73 700
Identifiant du projet 20220348
Partenaires Helpcode
Catégories Accès au sport - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Après sept ans de conflits, le Yémen subit toujours les conséquences de l’une des crises humanitaires les plus graves au monde, avec quelque 24,1 millions de personnes nécessitant une aide d’urgence, dont quatre millions de déplacés internes. Ce sont les femmes, les filles et les enfants vulnérables qui paient le plus lourd tribut. En effet, ce sont généralement ces franges de la population qui souffrent le plus d’un accès limité aux services de base. En outre, les menaces dont elles sont victimes et la promiscuité compromet leur sécurité et les expose encore plus à la violence.

Objectifs du projet

- Répondre aux besoins psychosociaux des enfants touchés par les conflits et les déplacements en améliorant l’accès au sport et à l’éducation psychosociale et sociale.

- Promouvoir les droits de l’enfant et renforcer les mécanismes de protection dans la communauté au sens large.

Contenu du projet

  1. Organisation d’ateliers permettant aux médiateurs et aux enseignants d’apporter un soutien psychosocial et d’apprendre à utiliser les activités basées sur le jeu comme un outil d’intégration et de développement.
  2. Organisation de sessions de soutien psychosocial pour les enfants scolarisés et déscolarisés mêlant activités sportives et récréatives et visant à aider ces enfants à surmonter leurs traumatismes et à développer des compétences de vie.
  3. Organisation de campagnes de sensibilisation auprès de la communauté au sujet des droits de l’enfant et des services de protection.

Partenaires

PARTAGER: mon histoire

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Sénégal, Palestine et Burkina Faso
Date de début 10.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 88 770 00
Investissement de la Fondation EUR 72 140 00
Identifiant du projet 20220581
Partenaires Exodos Ljubljana
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Enfants en situation de handicap - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Le sport et la culture devraient être mieux connectés. Les enfants qui aspirent à devenir les meilleurs footballeurs du monde devraient apprendre à connaître différentes cultures pour se développer et pour élargir leur horizon. En outre, nous prônons l’égalité des filles et des garçons, qui, bien qu’étant issus de milieux divers, partagent la même passion.

Objectifs du projet

Favoriser les liens sociaux, sportifs et artistiques, valoriser les talents des jeunes et renforcer leur capital physique, culturel et intellectuel.

Objectifs spécifiques

  • Offrir aux jeunes de différents pays de nouvelles formations et compétences culturelles leur permettant de se faire entendre à travers l’art.
  • Associer le sport aux activités culturelles, et le physique à l’imagination, pour les personnes de l’entourage (familles, voisins et camarades de classe).
  • Valoriser les petits clubs et les ONG dans leurs efforts visant à inspirer un travail d’équipe créatif.

Contenu du projet

Camps créatifs dans trois pays : Sénégal, Burkina Faso et Palestine

  • Mon histoire : un atelier de réalisation de documentaires
  • Danse et mouvements urbains : un atelier de danse urbaine

Premier lieu: Du 10 au 21 janvier 2023 à Dakar (Sénégal) Présentation des travaux réalisés : le 20 janvier 2023, à la Maison des cultures urbaines, à Dakar

Deuxième lieu: Du 1er au 14 juillet 2023 à Jénine et à Ramallah (Palestine) Présentation des travaux réalisés : le 13 juillet 2023, à Ramallah

Troisième lieu: Du 1er au 11 décembre 2023 à Bobo Dioulasso (Burkina Faso) Présentation des travaux réalisés : le 11 décembre 2023, au Festival In and Out, à Bobo-Dioulasso

Création et mise à jour du site Web du projet et des comptes sur les médias sociaux, et production de contenu

Du 1er décembre 2022 au 31 décembre 2024

Réalisation du documentaire professionnel Mon histoire

30 mars 2024

Fondation et développement de clubs de football locaux

Du 20 janvier 2023 au 31 décembre 2023

Partenaires

Projet de premiers secours

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Ukraine
Date de début 15.01.2023
Date de fin 30.12.2023
Coût du projet EUR 90 000 00
Investissement de la Fondation EUR 70 000 00
Identifiant du projet 20221155
Partenaires Charitable Foundation Klitschko Foundation
Catégories Infrastructure et équipement - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

Selon les Nations Unies et le Bureau du procureur général, 6755 civils sont morts en Ukraine depuis le début de la guerre, dont 424 enfants. Ce nombre ne cesse d’augmenter en raison des tirs quotidiens de roquettes et d’artillerie contre des biens civils réalisés par les forces russes. Une grande partie des décès est due à l'intervention tardive ou insuffisante des premiers secours. Selon les recherches, jusqu’à 54 % des personnes blessées pourraient être sauvées par des gestes relativement simples, comme faire arrêter les saignements. Nous travaillons en particulier avec les enseignants. En effet, ce sont des personnes qui passent beaucoup de temps avec les enfants tout au long de la journée, mais seul un faible pourcentage d’entre eux savent comment prodiguer les premiers secours.

Objectifs du projet

  • Créer un environnement sûr à l’école.
  • Sensibiliser la société à l’importance que les personnes qui travaillent avec des enfants soient capables d’administrer des soins pré-médicaux.

Contenu du projet

Trente formations de deux jours dispensées dans des écoles d’enseignement général et des écoles de sport, sur trois mois. Trente personnes de 100 écoles participeront à chaque cours de formation. Pendant le projet, 900 enseignants et entraîneurs seront formés aux premiers secours et aux mesures de sécurité en temps de guerre.

Fourniture de trousses de premiers secours à 100 écoles.

Certificats de réussite pour tous les participants à la formation aux premiers secours, qui auront acquis les compétences nécessaires pour dispenser des cours de soins pré-médicaux aux élèves.

Partenaire