Renforcer l’action climatique grâce au sport inclusif

Situation géographique et informations générales

En cours
Emplacement Egypte, Le Caire
Date de début 01.01.2024
Date de fin 31.12.2024
Coût du projet EUR 105 847
Investissement de la Fondation EUR 105 847
Identifiant du projet 20230440
Partenaires Terre des Hommes Egypte
Catégories Accès au sport - Egalité des genres - Protection de l’environnement

Contexte 

À la suite du projet « Football for Climate Change » et des enseignements qu’il a apportés, Terre des hommes Égypte a mené des discussions de groupe dans le but d’obtenir des commentaires de la part des jeunes en vue de ce projet de suivi, d’accroître la participation, de mieux répondre aux besoins des groupes cibles et d’optimiser les résultats du projet. Les participants ont confirmé que les activités sportives pouvaient être utilisées pour approfondir leur compréhension du changement climatique et pour les aider à acquérir des compétences de vie, notamment une communication efficace. Ils ont recommandé d’inclure un éventail plus large de sports et davantage d’activités liées au changement climatique.

Objectifs du projet

Objectif général

Organiser des activités sportives inclusives dans cinq centres pour jeunes dans le Grand Caire afin d’améliorer le bien-être, la protection et les compétences en matière de leadership des jeunes, et de leur donner les moyens de concevoir et de mettre en place des initiatives environnementales avec le soutien de leurs familles, de leurs entraîneurs sportifs et du gouvernement local.

 Objectifs spécifiques

  • Proposer aux jeunes vulnérables de 13 à 18 ans issus de groupes déplacés de force et de communautés locales un environnement sûr pour participer à des activités sportives qui favorisent la cohésion sociale
  • Aider les jeunes, les familles, les aidants et le gouvernement local à élaborer et mener des actions positives en faveur du climat au sein de la communauté

Contenu du projet

Formation continue sur la méthodologie « Sport pour la protection » destinée à quinze entraîneurs dans cinq centres pour jeunes

La méthodologie « Football pour la protection » de Terre des hommes est appliquée pour améliorer la collaboration, la communication, la gestion des émotions et la pensée créative, et pour renforcer le sens des responsabilités des participants ainsi que leurs connaissances sur les questions liées au climat. Les cinq centres pour jeunes appliqueront cette méthodologie (renommée « Sport pour la protection ») au football et à un deuxième sport, qui sera choisi en fonction des résultats d’un sondage sur les intérêts des participants. Les formations continues de quatre jours proposées aux entraîneurs porteront sur les méthodes de facilitation, sur les compétences techniques sportives et sur les facultés relationnelles nécessaires pour un travail d’intégration avec les enfants et les adolescents, sur les principes de protection de l’enfance et sur l’égalité des genres dans la pratique du sport.

Résultat : quinze entraîneurs formés à la promotion d’un environnement sûr et inclusif dans cinq centres pour jeunes.

Organisation de vingt séances d’entraînement sportif pour 400 enfants

Les quinze entraîneurs animeront vingt séances d’entraînement dans deux sports différents en se basant sur la méthodologie « Sport pour la protection ». S’appuyant sur le concept du sport au service du développement, qui se sert du sport pour promouvoir le développement social et personnel des enfants, les séances favoriseront l’inclusion d’adolescents marginalisés, y compris des réfugiés, faciliteront l’accès à des installations sportives physiquement sécurisées et adéquatement équipées, et développeront les compétences de vie des participants.

Résultat : 400 jeunes prennent part en toute sécurité à des activités sportives qui améliorent leur bien-être et grâce auxquelles ils acquièrent des compétences de vie.

Formation sur le changement climatique destinée à 25 membres du personnel de Terre des hommes et entraîneurs sportifs

En collaboration avec le ministère de l’Environnement égyptien, un programme de sensibilisation sera élaboré, qui contiendra des activités interactives et pratiques sur le thème du changement climatique conçues pour mobiliser les entraîneurs sportifs et les jeunes. Deux jours de formation seront organisés pour les membres du personnel de Terre des hommes et pour des entraîneurs sportifs afin d’approfondir leurs connaissances sur le changement climatique et de les équiper d’outils pour déployer efficacement le programme. Le ministère de la Jeunesse et des Sports sera également mis à contribution pour veiller à ce que le projet soit reproductible.

Résultat : 25 membres du personnel de Terre des hommes et entraîneurs sportifs formés pour animer un programme de sensibilisation au changement climatique.

Séances de sensibilisation au changement climatique pour 400 jeunes

Des séances de sensibilisation au changement climatique seront organisées dans les cinq centres pour jeunes en collaboration avec le ministère de l’Environnement. Elles seront accompagnées de sessions d’entraînement sportif afin de renforcer le lien entre le changement climatique et le sport, et d’approfondir la compréhension globale du changement climatique des jeunes, en se référant plus particulièrement au contexte égyptien. Les participants développeront une base de connaissances solide sur les concepts liés au climat, les causes du changement et les mesures d’adaptation et d’atténuation, ce qui leur permettra de concevoir et de mettre en place leurs propres initiatives.

Dix initiatives environnementales dans cinq centres pour jeunes

Après avoir participé aux séances de sensibilisation et avec le soutien de l’équipe de projet, de leurs entraîneurs sportifs et de leurs familles, les 400 participants concevront et mettront en place dix initiatives environnementales (deux par centre) visant à remédier aux problèmes environnementaux dans leurs communautés.

Résultat : 400 jeunes conçoivent et mettent en place dix initiatives environnementales coordonnées par des entraîneurs sportifs formés.

Présentation des initiatives aux familles et aux communautés lors de compétitions sportives

Des compétitions sur deux jours (dans deux sports différents) seront ensuite organisées par chacun des cinq centres pour jeunes. Celles-ci constitueront des occasions pour les participants de mettre en avant leurs initiatives environnementales et de partager leurs expériences avec leurs familles, leurs communautés et leurs pairs. Ils pourront promouvoir les actions positives en faveur du climat, la défense de la jeunesse, la santé physique et la compétition saine, et encourager la reproduction de ces initiatives au sein de la communauté.

Résultat : 3000 membres de familles et aidants seront sensibilisés aux risques du changement climatique et aux actions recommandées à l’occasion de compétitions sportives

Partenaires

VillaGol : Football for Life (Le football pour la vie)

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Peru
Date de début 01.01.2023
Date de fin 30.06.2024
Coût du projet EUR 97 915
Investissement de la Fondation EUR 47 128
Identifiant du projet 20220801
Partenaires Fundación Athletic Club
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement - Style de vie sain

Contexte 

Le projet concerne l’une des plus grandes réussites au monde en matière de création d’une communauté locale bienveillante : Villa El Salvador, à Lima (Pérou). À la suite de la violente insurrection du Sendero Luminoso (parti communiste du Pérou), le gouvernement militaire a travaillé directement avec la communauté pour trouver une alternative à l’expulsion de 4000 familles sans abri à Lima. Le gouvernement a analysé et divisé un grand terrain vacant au sud de la ville. Il a ensuite offert des parcelles aux familles de Lima qui avaient besoin d’un logement. Ces parcelles ont été divisées en unités résidentielles : des groupes de plusieurs blocs disposant chacun d’une place centrale comme espace naturel destiné à l’organisation de la communauté. La ville qui en a résulté, Villa El Salvador, a reçu plusieurs distinctions, dont le titre de Ville messagère de la paix de l’UNESCO et le prix Príncipe de Asturias de l’Espagne, tous deux en 1987. Il s’agit probablement du bidonville le plus célèbre du Pérou.

L’unité et la force sont des valeurs qui ont toujours fait partie intégrante de Villa El Salvador. S’inspirant de ces valeurs, VillaGol est un projet axé principalement sur la prévention visant à garantir que les enfants consacrent leur temps libre à des activités sportives et récréatives appropriées, afin de réduire le risque qu’ils adoptent des comportements dangereux ou à risque.

Objectifs du projet

Le projet entend renforcer les valeurs de cohabitation au sein de cette population très diverse grâce au football, en utilisant ce sport comme un moyen de rassembler les communautés et de résoudre les problèmes sociaux, de prévenir la violence chez les jeunes en vantant les mérites d’une coexistence pacifique, et de promouvoir le sport féminin. L’objectif principal est de favoriser l’intégration des enfants et des adolescents au moyen d’activités récréatives afin de les empêcher d’adopter des comportements à risque.

Contenu du projet

  1. Planification du programme VillaGol dans les écoles de sport
  2. Coordination et mise en œuvre des mesures de sécurité
  3. Formation des entraîneurs titulaires d’une licence C délivrée par la Fédération péruvienne de football
  4. Fourniture d’équipements sportifs et éducatifs pour les compétitions annuelles
  5. Réparation et rénovation du club-house (peinture et éclairage)
  6. Rémunération du personnel administratif

Partenaire

Festival 23

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Sydney, Australie
Date de début 15.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 600 000
Investissement de la Fondation EUR 80 000
Identifiant du projet 20220520
Partenaires University of New South Wales, Football United programme
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats

Contexte 

Le programme Football United fait partie du mouvement Common Goal qui réunit 200 organisations de football de base utilisant le football pour promouvoir des changements sociaux dans des domaines comme l’égalité des genres, l’action pour le climat, l’inclusion sociale et la diminution de la pauvreté. Pour ces organisations, un élément fondamental de l’effort de développement durable est la formation et l’autonomisation des jeunes afin qu’ils deviennent des leaders dans le mouvement « Football for Good » (F4G) (football pour le bien), qui recherche la pérennité organisationnelle en permettant à cette initiative mondiale de poursuivre son développement et de renforcer les effets du secteur F4G. Les festivals F4G sont l’occasion d’organiser de telles formations.

Objectifs du projet

Festival 23 entend renforcer les capacités de leader des jeunes pour créer des changements sociaux positifs dans 25 communautés d’Australie avec un engagement concret durant le festival. La formation dispensée par des experts internationaux sera axée sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies pour permettre aux organisations F4G d’atteindre les objectifs dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’accès au sport, du développement personnel, de l’intégration des minorités et de la protection des droits de l’enfant.

Contenu du projet

Festival 23 constituera un héritage social pour la prochaine Coupe du monde féminine de la FIFA 2023. Les festivals F4G ont permis de développer les capacités de leadership des jeunes lors de chaque Coupe du monde de la FIFA depuis 2006. Les évaluations montrent que les participants ont accru leur capacité à assumer des fonctions de direction dans leurs communautés respectives après l’événement.

Festival 23 devrait rassembler jusqu’à 120 jeunes leaders du monde entier pour dix jours de développement des compétences par l’intermédiaire de formations thématiques de F4G, en marge de mécanismes et d’activités d’engagement de la communauté. Cette manifestation est un catalyseur du développement progressif de capacités leadership dans les organisations F4G et s’appuie sur le formidable pouvoir des événements de football de masse.

1. Quatre jours d’ateliers de développement des compétences par des experts internationaux en F4G, des thèmes tirés des objectifs de développement durable en lien avec l’action pour le climat, l’autonomisation des filles et des femmes, la santé, l’éducation, l’employabilité et le plaidoyer

2. Mise en pratique de la formation lorsque les jeunes leaders s’engageront auprès de 25 communautés de milieux socio-économiques défavorisés durant les journées de gala de football

3. Tournoi de football Fair-play entre des équipes composées de jeunes leaders et de joueurs Common Goal

4. Engagement accru et mise en pratique des compétences acquises dans le pays d’origine des participants après le Festival 23

Partenaires

Le sport pour la résilience et l’autonomie, phase 2

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Quartier d’Acholi, district de Kinuuma Masindi, Kampala, Ouganda
Date de début 01.12.2022
Date de fin 01.12.2024
Coût du projet EUR 350000
Investissement de la Fondation EUR 200000
Identifiant du projet 20220122
Partenaires The Aliguma Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Enfants en situation de handicap - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

La Fondation Aliguma est une organisation caritative qui aide les communautés marginalisées à satisfaire leurs besoins fondamentaux. L’organisation cherche à améliorer les conditions de vie des mères et des enfants. Elle travaille actuellement à Acholi, un bidonville de la périphérie de Kampala, principalement habité par des réfugiés du nord de l’Ouganda.

 

Objectifs du projet

1. Identifier et développer les objectifs de carrière des personnes grâce au sport.

2. Améliorer l’éducation et l’alphabétisation des enfants pour favoriser le développement global.

3. Offrir un logement décent et un environnement sûr dans lequel les femmes de milieux défavorisés peuvent élever leurs enfants.

4. Créer des sources alternatives de revenus pour les mères rencontrant de graves difficultés.

5. Consolider les progrès réalisés par le projet en utilisant le sport et les entreprises comme catalyseurs pour permettre à 1500 femmes et 5000 enfants et jeunes de sortir de l’exclusion sociale et économique.

6. Étendre le projet aux communautés de réfugiés dans la région du Nil occidental et de l’ouest de l’Ouganda en organisant des tournois de football pour les réfugiés et les communautés d’accueil.

7. Créer un tournoi de football pour les écoles primaires afin de promouvoir la protection des enfants et des filles en particulier.

8. Utiliser les matches de football pour offrir davantage de bourses de formation.

9. Continuer la construction du Centre de sports et d’autonomisation, qui comprend deux terrains de football, des terrains de volleyball et de basketball et des dortoirs au Centre d’autonomisation des femmes et des enfants, à Masindi.

10. Créer une unité dédiée aux compétences pratiques au Centre de sports et d’autonomisation, à Masindi.

 

Contenu du projet

- Campagne pour les filles dans les écoles et les communautés;

- Tournoi de football dans les bidonvilles;

- Projet de ballons dans les écoles de la Fondation UEFA pour l’enfance;

- Education;

- Développement des infrastructures;

- Activités générant des revenus dans le centre d’autonomisation

Partenaires

FOOTBALL4WILDLIFE

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Ecosystème du Masai Mara, comté de Narok, au Kenya
Date de début 01.01.2023
Date de fin 30.06.2023
Coût du projet EUR 51 568
Investissement de la Fondation EUR 3 000
Identifiant du projet 20220309
Partenaires Water4Wildlife Maasai Mara Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement

Contexte 

La réserve nationale du Masai Mara est une zone de conservation de la faune au Kenya qui comprend également plusieurs villages.

Objectifs du projet

1. Améliorer l’accès des enfants aux séances d’entraînement de football et aux matches afin de promouvoir l’intégration sociale et la cohésion des communautés du Masai Mara.

2. Encourager la participation des filles à travers la formation et l’entraînement.

3. Sensibiliser les enfants à la conservation de la faune et aux compétences pratiques et sociales tout en luttant contre les comportements à risque, comme la consommation de drogues ou la pression négative des pairs.

Contenu du projet

Le programme Football4Wildlife encourage la sensibilisation à la conservation de la faune et les relations positives au sein de la communauté. Les bénéficiaires sont des enfants issus de milieux très défavorisés qui fréquentent les écoles primaires publiques du Masai Mara. Ils ont accès au sport en général et au football en particulier, et leur engagement en faveur de la conservation de la faune est encouragé au moyen d’activités ludiques. Des séances d’information et des conseils sur la conservation de la faune seront fournis parallèlement aux activités sportives. Afin de promouvoir l’égalité des genres, les filles sont encouragées à participer à des entraînements de football. Les écoles recevront des équipements de football, tels que des tenues de jeu et des ballons, ainsi que du matériel éducatif, comme des livres et des marqueurs, pour la formation à la conservation de la faune.

Partenaires

Le football face au changement climatique

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Cairo, Egypt
Date de début 01.02.2023
Date de fin 31.05.2024
Coût du projet EUR 100 000
Investissement de la Fondation EUR 100 000
Identifiant du projet 20220602
Partenaires Terre des Hommes Egypt
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Protection de l’environnement - Victimes de conflits

Contexte 

L’Égypte accueille actuellement près de 290 000 réfugiés et demandeurs d’asile enregistrés. Les enfants et les jeunes de ces communautés subissent des niveaux élevés de discrimination, d’exploitation et d’insécurité, entre autres problèmes de protection.

Les programmes axés sur le sport, le jeu et l’art sont importants pour la santé physique et les besoins sociaux, psychologiques et de développement de ces jeunes qui ont vécu le stress et l’anxiété d’un déplacement forcé.            

Objectifs du projet

Le projet promeut le sport en tant que moyen de renforcer la cohésion sociale parmi les jeunes Égyptiens vulnérables et les réfugiés vivant en Égypte, et leur offre la possibilité de prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique. Il prévoit :

  • La mise en place et le maintien d’un environnement durable et sûr pour la participation des jeunes grâce au football dans 20 écoles du district d’El Obour ;
  • L’organisation d’un tournoi de football à El Obour visant à promouvoir un comportement de lutte contre le changement climatique auprès des élèves locaux, des aidants et des familles.

Contenu du projet

Le projet exploite le potentiel de la méthodologie « Football for Protection » (F4P) de Terre des hommes afin de développer les compétences et le bien-être des jeunes. Cette approche interactive se compose de quatre programmes interdépendants :

1. Formation d’entraîneurs F4P pour le personnel et les enseignants dans 20 écoles du district d’El Obour

Des programmes de formation sur cinq jours sont proposés à vingt professeurs d’éducation physique et à dix animateurs communautaires sur la méthodologie F4P et sur l’utilisation du football pour améliorer leurs connaissances sur les questions liées au changement climatique. Le programme comprend des compétences sportives techniques et des compétences relationnelles pour les enfants et les jeunes, et met l’accent sur la protection de l’enfance, l’éducation interculturelle, le leadership, la gestion des conflits, l’engagement communautaire, l’apprentissage par l’expérience, etc.

2. Soutien technique et financier pour permettre aux écoles de mettre en œuvre un programme F4P pour 400 élèves (dont au moins 25 % de filles et 5 % d’élèves en situation de handicap)

Des animateurs et des enseignants formés organisent des séances d’entraînement F4P hebdomadaires pour améliorer le bien-être et l’inclusion des élèves participants. L’équipe de projet constitue les groupes, dont certains sont composés uniquement de filles, afin d’encourager la participation, et fournit les équipements sportifs nécessaires. Les procédures de sauvegarde supervisées par l’équipe de projet garantissent un environnement protecteur et sensible au genre, ainsi que l’intégration de la sensibilisation au changement climatique dans les séances d’entraînement.

3. Soutien d’initiatives socio-sportives

Les 400 enfants participants, soutenus par l’équipe du projet, les animateurs et les enseignants, travaillent en groupes afin de coordonner trois initiatives socio-sportives par école. Ces initiatives utilisent le sport pour sensibiliser les jeunes au changement climatique et touchent au moins 2000 élèves.

4. Tournoi de football pour les 20 écoles participantes du district d’El Obour

L’équipe du projet organise un tournoi de football de district entre les écoles participantes. Les élèves de chaque école conçoivent leur propre tenue, qui devrait faire passer des messages sur le changement climatique.

Terre des hommes Égypte publie de courtes vidéos, des témoignages et des réussites sur les réseaux sociaux afin de promouvoir le projet.

 

Partenaires

Enseigner des compétences de vie et favoriser le développement personnel par le football

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Indonésie
Date de début 20.12.2022
Date de fin 19.12.2023
Coût du projet EUR 30 000
Investissement de la Fondation EUR 20 000
Identifiant du projet 20220009
Partenaires ASA Foundation (Yayasan ASA Asia)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain

Contexte 

La ville de Garut présente une pauvreté élevée, avec de faibles niveaux d’éducation, de santé et de développement, et une discrimination contre les femmes et les filles.

De plus, l’Indonésie est aujourd’hui l’un des plus grands producteurs de déchets plastiques au monde, avec plus de 3,2 millions de tonnes de déchets plastiques par année. L’absence de sensibilisation du public à la gestion des déchets ainsi qu’un manque d’investissements dans ce domaine empêchent de trouver une solution facile au problème des déchets en Indonésie. Il existe un besoin urgent de solutions locales et communautaires, comme mettre en place des infrastructures accessibles et rentables de gestion des déchets.

Objectifs du projet

Il s’agit de former, d’éduquer, de mobiliser et de développer les compétences de trente enseignants et de plus de 5000 étudiants vulnérables, dont 50 % de femmes, sur les thèmes de l’économie circulaire, de la santé, du style de vie et de l’égalité des genres afin d’améliorer le niveau de formation, de créer un changement social positif et de garantir des communautés plus propres et plus écologiques à Garut.

Contenu du projet

Planification du programme, conception et socialisation

Grâce à la conclusion de partenariats avec les groupes de parties prenantes DINAS, DISPORA et PSSI, l’ASA Foundation mène des ateliers de planification du projet, de conception et de socialisation comprenant des études de base et une évaluation des besoins. Pendant cette phase, nos parties prenantes recommandent des écoles potentielles ainsi que des enseignants pour mettre en place le programme virtuel. Les CV des enseignants sont remis à l’ASA Foundation.

Conception et développement de la plateforme de formation

Une approche collaborative axée sur l’autonomisation mobilise l’ensemble de nos parties prenantes, qui sont invitées à intégrer leurs propres modules de formation au cours de notre processus de conception du programme éducatif. Ce programme, qui est proposé à la fois en anglais et en indonésien, sera dispensé durant l’atelier de formation des formateurs. Les modules de formation seront actualisés tout au long du programme sur la base des retours de l’ensemble des parties prenantes.

III. Mise en œuvre du programme de formation des formateurs sur le terrain de football « Field in a Box », ville de Garut, ouest de Java, Indonésie

L’atelier de formation des formateurs sera mené par des formateurs locaux expérimentés d’ASA Foundation en vue d’accroître les compétences de 30 enseignants (hommes et femmes) afin qu’ils puissent donner les modules de formation basés sur le football. Les enseignants sont formés et autonomisés au moyen de la méthodologie de développement de l’entraînement, qui couvre les thèmes suivants :

  1. l’économie circulaire et le développement de la gestion des déchets, y compris le recyclage de matériaux plastiques en vue de produire des équipements d’entraînement sportif ;
  2. le développement des compétences de vie, y compris la pensée créative, la construction du caractère et l’égalité des genres ;
  3. la formation à la santé et au bien-être, y compris les mesures de prévention contre les virus, en particulier les informations relatives à l’hygiène et aux installations sanitaires durant la pandémie actuelle.

L’atelier de formation des formateurs doit être organisé sur le terrain de football « Field in a Box » de la ville de Garut.

Réalisation des activités d’entraînement en vue du développement des jeunes dans les écoles

Au terme de l’atelier de formation des formateurs, 30 enseignants devront pouvoir organiser, pour leurs groupes d’étudiantes et d’étudiants, des entraînements hebdomadaires visant au développement des jeunes au moyen du football de base soit sous la forme d’activités extrascolaires, soit sous la forme d’activités communautaires. Ces activités visent la durabilité à long terme.

Partenaires

PARTAGER: mon histoire

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Sénégal, Palestine et Burkina Faso
Date de début 10.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 88 770 00
Investissement de la Fondation EUR 72 140 00
Identifiant du projet 20220581
Partenaires Exodos Ljubljana
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Enfants en situation de handicap - Protection de l’environnement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Le sport et la culture devraient être mieux connectés. Les enfants qui aspirent à devenir les meilleurs footballeurs du monde devraient apprendre à connaître différentes cultures pour se développer et pour élargir leur horizon. En outre, nous prônons l’égalité des filles et des garçons, qui, bien qu’étant issus de milieux divers, partagent la même passion.

Objectifs du projet

Favoriser les liens sociaux, sportifs et artistiques, valoriser les talents des jeunes et renforcer leur capital physique, culturel et intellectuel.

Objectifs spécifiques

  • Offrir aux jeunes de différents pays de nouvelles formations et compétences culturelles leur permettant de se faire entendre à travers l’art.
  • Associer le sport aux activités culturelles, et le physique à l’imagination, pour les personnes de l’entourage (familles, voisins et camarades de classe).
  • Valoriser les petits clubs et les ONG dans leurs efforts visant à inspirer un travail d’équipe créatif.

Contenu du projet

Camps créatifs dans trois pays : Sénégal, Burkina Faso et Palestine

  • Mon histoire : un atelier de réalisation de documentaires
  • Danse et mouvements urbains : un atelier de danse urbaine

Premier lieu: Du 10 au 21 janvier 2023 à Dakar (Sénégal) Présentation des travaux réalisés : le 20 janvier 2023, à la Maison des cultures urbaines, à Dakar

Deuxième lieu: Du 1er au 14 juillet 2023 à Jénine et à Ramallah (Palestine) Présentation des travaux réalisés : le 13 juillet 2023, à Ramallah

Troisième lieu: Du 1er au 11 décembre 2023 à Bobo Dioulasso (Burkina Faso) Présentation des travaux réalisés : le 11 décembre 2023, au Festival In and Out, à Bobo-Dioulasso

Création et mise à jour du site Web du projet et des comptes sur les médias sociaux, et production de contenu

Du 1er décembre 2022 au 31 décembre 2024

Réalisation du documentaire professionnel Mon histoire

30 mars 2024

Fondation et développement de clubs de football locaux

Du 20 janvier 2023 au 31 décembre 2023

Partenaires

Jeux de la jeunesse 2023

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Croatia, Bosnia & Herzegovina, and Serbia
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 6 328 380 00
Investissement de la Fondation EUR 100 000 00
Identifiant du projet 20220707
Partenaires Association for Sport, Recreation and Education – Youth Games
Catégories Accès au sport - Egalité des genres - Protection de l’environnement

Contexte 

Les Youth Sports Games ont été lancés en 1996 à Split (Croatie), avec pour principal objectif de permettre aux enfants de participer à des événements sportifs organisés et à d’autres activités gratuites. Depuis, les Youth Sports Games sont devenus le plus grand événement sportif amateur pour les enfants et les jeunes en Europe. Plus de 2,5 millions d’enfants ont participé à ces jeux en 26 ans d’histoire.

Les jeux sont organisés dans trois pays : Bosnie-Herzégovine, Croatie et Serbie. Des élèves du primaire et du secondaire participent gratuitement à des rencontres dans dix sports différents, et les meilleurs d’entre eux ont la chance de partir pour Split afin de participer à la phase finale internationale.

Outre ces rencontres, l’association organise des activités sportives et récréatives pour les enfants afin de promouvoir la santé, la tolérance et les valeurs éthiques. L’association encourage l’adoption d’un style de vie sain reposant sur la compréhension, l’amitié, la solidarité et le fair-play, dans l’espoir de lutter contre l’addiction et la délinquance.

Objectifs du projet

-  Réunir des enfants et des jeunes dans le cadre d’activités sportives et récréatives.

-  Cultiver une atmosphère positive chez les enfants et les jeunes.

-  Encourager le sport et l’amitié comme alternatives à l’addiction et à la délinquance, et montrer le rôle important des programmes sociaux et de santé.

-  Promouvoir des activités éducatives et permettre aux jeunes de parler aux jeunes.

En 2023, on attend quelque 220 000 participants en provenance des trois pays. Le football comptera 110 000 joueurs. Les objectifs pour l’année 2023 comprennent l’extension des activités à plus de 300 communes, et la participation de 15 000 footballeuses. Les phases finales nationales dans les trois pays réuniront chacune 6000 participants, tandis que 1500 jeunes participeront aux phases finales internationales, tous frais couverts (hébergement, voyage et compétition).

Contenu du projet

Le sport sert à connecter les participants, âgés de 7 à 18 ans, à l’occasion de tournois organisés dans plus de 300 communes de Bosnie-Herzégovine, de Croatie et de Serbie. Les Youth Sports Games sont l’occasion de promouvoir un style de vie sain et la pratique de dix sports (football, basket-ball de rue, handball, volleyball, beach-volley, tennis, tennis de table, échecs, dodgeball et athlétisme), ainsi que de sensibiliser les enfants au développement durable. L’accent est mis sur l’organisation de tournois de football pour les filles, avec un objectif de participation de 15 000 jeunes joueuses dans les trois pays.

Partenaire

Educafoot

Location and general information

En cours
Emplacement Bassam, Diabo et Adiaké, en Côte d’Ivoire
Date de début 16.12.2022
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 60 000
Investissement de la Fondation EUR 30 000
Identifiant du projet 20220061
Partenaires Association Kenskoazell Afrika (AKA)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Infrastructure et équipement - Protection de l’environnement - Style de vie sain

Contexte national/regional

Le manque d’infrastructures sportives dans les écoles de Bassam, Diabo et Adiaké empêche les enfants, et notamment les filles, de pratiquer un sport de façon régulière.

Objectifs du projet

Le projet Educafoot est un programme centré sur le sport, et plus particulièrement sur le football, qui vise à aider les enfants à s’épanouir et à devenir les citoyens de demain. Dans ce sens, il recourt à une boîte à outils afin d’atteindre différents objectifs. Il cherche à répondre à des questions telles que l’égalité des genres et l’accès au sport. En outre, il entend sensibiliser les enfants à l’environnement et leur inculquer des valeurs sportives telles que la persévérance, le dépassement de soi et la vie en communauté, ainsi que le respect des règles et des adversaires. L’idée est de faire de ces enfants des personnes qui se sentent bien à la fois dans leur tête et dans leur corps. Le fil rouge du projet consiste à équiper quinze écoles par année pendant quatre ans et à permettre à des milliers d’enfants d’intégrer Educafoot.

Content du projet

Un tournoi interscolaire s’étirant sur une année est organisé. Il est composé de trois épreuves : mathématiques, français (avec une dictée « à l’ancienne »), et éducation physique et sportive (EPS) axée sur le football. Chaque épreuve peut rapporter jusqu’à trois points. L’équipe qui gagne la rencontre est celle qui a remporté le plus de points. Toutes les équipes sont mixtes. Il en va de même pour l’arbitrage, qui est assuré aussi bien par des filles que par des garçons. Le tournoi se conclut par une grande finale.

Dans le cadre de ce tournoi, les enfants sont sensibilisés :

  • à la mixité ;
  • à la composition d’une équipe ;
  • à l’arbitrage, afin de développer le leadership et la prise de décision ;
  • à l’environnement, avec la diffusion d’un film suivi d’un échange et avec la confection d’un filet à base de déchets plastiques ; en outre, les enfants nettoient l’école avant chaque rencontre ; et
  • à la fonction de capitaine.

Partenaire

EDUCAFOOT1

Action positive sur le climat pour l’ensemble du secteur du sport pour le développement

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Nairobi, Kenya
Date de début 01.02.2022
Date de fin 30.04.2023
Coût du projet EUR 104 735
Investissement de la Fondation EUR 66 060
Identifiant du projet 20210472
Partenaires Coaches Across Continents (CAC)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Protection de l’environnement

Contexte

Le changement climatique constitue une menace existentielle et la principale problématique sociale mettant en péril tous les continents et toutes les cultures. Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) établit que l’humanité est responsable, « sans équivoque », du réchauffement climatique. Heureusement, nous pouvons agir pour réduire notre empreinte carbone et notre impact sur le climat.

Contenu du projet

Cette initiative constituera la première action mondiale visant à créer un programme efficace de sport pour le développement. Son but sera d’informer les particuliers et les organisations du monde entier quant aux mesures à prendre pour réduire leur empreinte carbone.

Ce projet sera développé par Coaches Across Continents (CAC), une organisation mondiale leader dans la création de programmes de sport pour le développement. Il sera ensuite dirigé et mis en œuvre à Nairobi par Green Kenya, leader de l’action pour le climat dans le secteur du sport pour le développement. Enfin, le programme sera traduit dans sept langues majeures et mis à disposition gratuitement afin de permettre aux particuliers et aux organisations d’informer leurs enfants, les jeunes leaders, les entraîneurs et les communautés.

Il sera disponible en format électronique librement et aisément accessible depuis un smartphone, partout dans le monde, grâce à un lien ou un code QR. Autre première mondiale : grâce au partenariat entre CAC et Sport Session Planner, le programme comportera des animations et utilisera des exemples vidéo pour chaque activité. Il s’agit là d’une approche véritablement novatrice du rôle que peuvent jouer le football et la technologie dans l’éducation à l’action pour le climat.

Objectifs

  • Créer et diffuser un programme de dix matches destiné à la communauté du sport pour le développement, afin d’apprendre aux gens, partout à travers le monde, à réduire leur empreinte carbone individuelle ;
  • Traduire le programme, et créer des animations et des clips vidéo pour le programme ;
  • Mener un projet pilote au Kenya ;
  • Mettre le programme à la disposition gratuite de tous sur la plateforme Sport Session Planner, pour que les entraîneurs, enseignants et formateurs puissent le mettre en œuvre partout dans le monde ;
  • Faire campagne auprès du Ministère kenyan de l’éducation pour que le programme soit réalisé au-delà du projet pilote et intégré dans le programme national de compétences ;
  • Mettre activement en avant la disponibilité du programme sur les divers réseaux.

Activitiés du projet

Première étape (mars-juin 2022) : Élaborer et animer un programme d’action pour le climat basé sur la campagne « Agissons » des Nations Unies : dix actions que chacun peut entreprendre pour réduire son empreinte carbone individuelle.

Deuxième étape (juillet-décembre 2022) : Réaliser le programme dans quatre écoles de Nairobi et lors de séances d’entraînement du championnat junior le week-end, en partenariat avec l’organisation Green Kenya, qui rendra compte de l’impact du programme et créera des vidéos des activités à mettre sur la plateforme.

Troisième étape (janvier 2023) : Traduire le programme dans au moins sept langues majeures : anglais, swahili, arabe, chinois, français, portugais et espagnol.

Quatrième étape (février-mars 2023) : Faire campagne auprès du gouvernement kenyan pour que ce programme soit intégré dans le programme national. Diffuser le programme gratuitement dans toute l’Afrique de l’Est et dans le monde entier grâce au réseau CAC et à d’autres réseaux tels que streetfootballworld, Think Beyond et sportanddev.org.

Resultats attendus

Il est attendu que le programme :

  • permette à 1000 filles et garçons kenyans de prendre conscience de l’action pour le climat et contribue à changer les comportements ;
  • soit adopté par les instances éducatives locales, régionales et nationales dans le cadre de leurs propres programmes ;
  • soit promu via le site Internet coachesacrosscontinents.org et via la plateforme interne de CAC, touchant des organisations dans 132 pays ;
  • soit largement téléchargé, adopté et utilisé par les organisations internationales de sport pour le développement ;
  • bénéficie au minimum à deux millions d’enfants dans plus de 130 pays.

Partenaire