Le football pour l’égalité des genres en Inde

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement India
Date de début 01/01/2022
Date de fin En cours
Coût du projet 100000€
Investissement de la Fondation 30000€
Identifiant du projet 20210418
Partenaires Asian Football Confederation et All India Football Federation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Sponsors

Contexte 

En Inde, les filles sont confrontées à un certain nombre de défis importants, notamment la discrimination, l'exclusion et les inégalités en matière d'éducation, de soins de santé et d'accès au sport. Selon l'UNICEF, plus de 20 % des filles âgées de 15 à 19 ans subissent des violences physiques. La pandémie de COVID-19 a exacerbé ces problèmes pour les filles. Le sport est un moyen puissant de promouvoir l'inclusion et la participation significative des deux sexes. Cependant, les instructeurs ont une connaissance limitée de l'égalité des genres et des pratiques de sauvegarde.

Objectifs du projet

  • Promouvoir la participation des filles au football afin de modifier les stéréotypes et les rôles sociaux.
  • Fournir une éducation, en motivant les enfants à poursuivre leurs études.
  • Protéger les droits des enfants et les intégrer dans la société.
  • Donner aux jeunes des communautés défavorisées les moyens d'utiliser le football comme un outil de progrès.

Contenu du projet

En tant que futurs leaders communautaires, les enfants et les jeunes jouent un rôle essentiel dans la construction de communautés et de nations plus fortes et plus saines. Ce programme vise à changer les attitudes et les perceptions de plus de 10 000 enfants et jeunes en Inde pour garantir l'égalité des sexes et réduire la violence à l'égard des filles. Outre les bénéficiaires directs, nos programmes ont montré que ces enfants deviennent des défenseurs et des leaders dans leurs familles et leurs communautés, favorisant un changement social plus large. Ce programme permettra également de former et d'entraîner plus de 1 000 jeunes instructeurs et de développer des structures de soutien durables afin de garantir que le football soit accessible et pratiqué en toute sécurité aujourd'hui et pour les générations à venir.

Partenaires

Pour un avenir inclusif grâce au football

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement France, Turquie, Angleterre
Date de début 01/05/2022
Date de fin 01/06/2024
Coût du projet 340,000€
Investissement de la Fondation -€
Identifiant du projet 20211111
Partenaires FedEx Corp
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement - Sponsors - Victimes de conflits

Contexte

FedEx a été la première entreprise partenaire à travailler avec la Fondation en 2016. Cette collaboration a commencé avec le financement de terrains de football en gazon synthétique, aussi appelés « Field in a Box », dans des communautés au Brésil, en Pologne, en Afrique du Sud et en Espagne. Depuis, le partenariat a évolué et se concentre sur l’utilisation du football comme outil permettant de répondre aux problèmes sociaux et d’améliorer les vies d’une manière plus durable.

En tant que sponsor de l’UEFA Champions League pour le cycle 2021-24, le soutien de FedEx s’étend à son programme de responsabilité sociale, car il met en avant les défis sociaux auxquels les pays organisateurs des finales de l’UEFA Champions League sont confrontés : Paris en 2022, Istanbul en 2023 et Londres en 2024.

Contenu du projet

Le programme « Championing an Inclusive Future through Football » (Pour un avenir inclusif grâce au football) est déployé en parallèle au sponsoring de FedEx de l’UEFA Champions League. Il fournit un soutien financier à des organisations à but non lucratif qui utilisent le football comme outil de promotion de l’inclusion au sein des communautés des villes dans lesquelles les finales se tiennent. Les organisations et les activités soutenues sont décrites ci-dessous.

Paris

L’organisation caritative Sport dans la Ville (SDLV) propose un programme appelé « L dans la Ville » visant à répondre aux besoins et aux aspirations professionnelles des filles et jeunes femmes défavorisées.

Istanbul

L’organisation Bonyan, basée en Turquie, travaille avec des communautés défavorisées accueillant un grand nombre de réfugiés à Istanbul et à Mardin, une ville proche de la frontière avec la Syrie.

Londres

La filière de formation des entraîneurs de l’association Kick It Out invite des hommes et des femmes d’origine africaine ou asiatique à participer à un programme de mentorat qui soutient leur développement dans leur fonction d’entraîneur.

Objectifs

Le programme de SDLV à Paris touchera plus de 2000 filles et vise à :

  • les autonomiser par la pratique d’activités sportives, la participation à des événements et à des excursions ;
  • Améliorer l’accès à l’emploi ;
  • les préparer à devenir des leaders ;
  • les sensibiliser aux stéréotypes de genre.

 

Le projet de l’organisation Bonyan à Istanbul et Mardin soutient le bien-être, la cohésion sociale et la sécurité parmi les réfugiés et leurs communautés d’accueil en utilisant le pouvoir du football et du sport pour créer une cohabitation pacifique. Le projet visera 4000 enfants de différentes ethnies et régions, avec une répartition égale d’enfants turcs et réfugiés ainsi que de filles et de garçons. Les enfants ayant des besoins spécifiques seront également intégrés à ce projet. Ses objectifs sont les suivants :

  • faciliter l’accès des enfants turcs et réfugiés installations sportives existantes ;
  • soutenir les écoles turques pour qu’elles puissent accueillir des écoliers réfugiés ;
  • renforcer les compétences relationnelles (compétences de vie, leadership, résolution de conflits, etc.) des enfants et de leurs éducateurs sportifs ;
  • aider les enseignants d’éducation physique à adopter un état d’esprit « football3 » lors de leurs exercices en classe dans l’optique de lancer eux-mêmes des initiatives à l’avenir ;
  • renforcer la sensibilité aux questions de genre et l’engagement des filles dans les activités sportives, en particulier le football ;
  • promouvoir l’inclusion des enfants ayant des besoins spécifiques dans les activités sportives, en particulier le football ;
  • faciliter l’intégration des personnes d’origine turque et des réfugiés grâce au sport ;
  • augmenter l’accès des enfants turcs et réfugiés aux communautés existantes de protection de l’enfance en Turquie.

 

Le but de l’association Kick It Out est de créer des voies d’accès pour les groupes sous-représentés dans le football de manière à diversifier le vivier de talents. L’organisation fait appel à ses nombreux contacts au sein de la Premier League, la Football League anglaise, l’Association anglaise de football, la Fédération internationale des footballeurs professionnels et les équipes nationales pour donner aux quinze participants sélectionnés :

  • les compétences requises pour renforcer leur talent d’entraîneur·e ;
  • l’accès à des mentors ;
  • la possibilité d’observer des entraîneurs ;
  • des offres d’emploi ;
  • un développement personnel centré sur la fonction d’entraîneur.

Activitiés du projet

SDLV crée un lien étroit avec les jeunes filles grâce à des activités sportives et culturelles qui leur sont réservées. Ces activités comprennent :

  • des sessions régulières destinées aux filles uniquement et leur donnant la possibilité de s’amuser, de parler à d’autres filles de leur quartier et d’améliorer leur jeu dans un environnement sûr ;
  • le programme « Discovery », qui propose des sorties culturelles et sportives pour les jeunes filles dès six ans ainsi que des rencontres avec des joueuses professionnelles qui sont une source d’inspiration pour les filles âgées de 10 à 25 ans et qui peuvent les inciter à poursuivre une carrière ;
  • des séances de suivi individuelles pour chaque participante et des conseils pour atteindre ses objectifs professionnels.

 

Les activités de l’organisation Bonyan ont lieu dans deux villes et incluent :

  • la rénovation de terrains de football dans des écoles (deux à Istanbul et deux à Mardin) ;
  • la distribution d’équipements sportifs et des directives de football3 (dix écoles à Istanbul et quinze à Mardin) ;
  • la formation des enseignants sur le football3 et les activités sportives pour les enfants (50 enseignants à Mardin) ;
  • la formation de jeunes bénévoles pour qu’ils jouent un rôle actif dans leurs communautés (dix bénévoles à Istanbul et vingt à Mardin) ;
  • des matches de football3 (30 matches à Istanbul avec 90 participants chacun et 50 matches à Mardin avec 150 participants chacun).

 

L’association Kick It Out permet à une quinzaine d’entraîneurs de suivre un parcours de développement par le biais de rencontres organisées spécialement avec des représentants de la formation d’entraîneurs seniors du football anglais. Elle propose également :

  • la possibilité d’observer des entraîneurs de clubs de Premier League et de la Football League anglaise ;
  • un aperçu de l’organisation des équipes d’Angleterre masculines et féminines, avec une visite de St George’s Park ;
  • des mentors personnels pour les entraîneurs avec un soutien individualisé ;
  • un accès à des cours de développement pour les entraîneurs ;
  • une invitation spéciale aux événements « Raise Your Game » de l’association Kick It Out, dont les apprentissages sont axés sur le développement des entraîneurs ;
  • des possibilités de postes dans le secteur du football ;
  • la participation au programme de suivi et d’évaluation de Kick It Out.

Partenaires

Lay’s RePlay

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Royaume Uni, Afrique du Sud, Brésil, Italie, USA, Mexique, Turquie et Egypte
Date de début 01/01/2021
Date de fin 31/12/2023
Coût du projet tbc€
Investissement de la Fondation 200,000€
Identifiant du projet 20200100
Partenaires Common Goal
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Infrastructure et équipement - Sponsors

Contexte

Lay’s RePlay, une initiative mondiale novatrice lancée en partenariat avec la Fondation UEFA pour l’enfance et streetfootballworld, a pour but d’apporter de la joie aux communautés du monde entier en transformant des paquets de chips vides en terrains de football durables, produisant ainsi un effet positif sur la population et la planète.

Quatre miniterrains constitués en partie de paquets de chips réutilisés ont déjà été construits dans les villes suivantes :

  • Tembisa (Afrique du Sud)
  • Leicester (Royaume-Uni)
  • São Paulo (Brésill)
  • Turin (Italie)
  • Iztapalapa (Mexique)

Quatre terrains supplémentaires devraient être construits cette année dans les villes suivantes :

  • Santa Ana (États-Unis)
  • Gaziantep (Turquie)
  • Le Caire (Égypte)

Grâce à l’engouement mondial que génère le football, ces terrains constitueront des plateformes durables qui contribueront à apporter des changements positifs dans la communauté.

Contenu du projet

Lay’s RePlay fournit des terrains de football à cinq en gazon synthétique parfaitement adaptés aux communautés disposant d’un espace limité. Ainsi, celles-ci peuvent jouer au football et développer leurs compétences.

Ce projet représente bien plus que de simples terrains de football : des partenaires locaux construisent des espaces et créent des programmes qui rapprochent les membres de la communauté et qui génèrent un changement positif pour les générations à venir.

Les programmes sportifs à visée éducative déployés sur le long terme tirent profit du pouvoir positif du jeu et du football pour traiter des problématiques sociales qui affectent les communautés locales en suivant quatre buts principaux : créer un sentiment d’appartenance, accroître la participation, renforcer la sécurité et donner accès au sport.

Objectifs

Lay’s RePlay met l’accent sur l’inclusion des membres de la communauté et des organisations locales durant les phases de planification, de construction et d’entretien de chaque terrain, dans le but de développer des programmes destinés à résoudre les problèmes sociaux spécifiques touchant chaque communauté, tout en favorisant un accès sûr au sport. Chaque terrain est construit avec des matériaux partiellement recyclés dans l’optique d’un bilan carbone net de zéro.

Activitiés du projet

Plusieurs parties prenantes participent à la construction des miniterrains, qui dure de 8 à 12 mois. Sur chaque site, le partenaire local dirige la construction, en étroite collaboration avec streetfootballworld.

La communauté locale est intégrée au projet puisque celle-ci n’est pas considérée comme une bénéficiaire, mais comme une partie prenante du processus décisionnel. Ce projet participatif met l’accent sur la communication avec les acteurs de la communauté, de manière à comprendre leurs besoins et leur environnement, et à collaborer avec eux afin de trouver des solutions optimales. La communauté participe au projet avant, durant et après la construction, et les sources locales sont privilégiées afin de développer des capacités et de créer un lien de confiance.

Resultats attendus

  • Huit terrains de football communautaires seront construits avant fin 2022.
  • Les paquets de chips recyclés constitueront 32 % des matériaux utilisés pour construire les terrains, et chaque communauté sera sensibilisée aux pratiques durables.
  • La pelouse artificielle et le substrat sur lequel elle repose (Ecocept™) seront à 100 % recyclables grâce à la compression du plastique recyclé.
  • Les communautés locales participeront étroitement au processus.
  • Les filles et les garçons bénéficieront d’un accès équitable à un espace pour jouer au football.
  • Les programmes sportifs à visée éducative fourniront un soutien sur mesure aux communautés locales et généreront des changements positifs pour les générations à venir.

 

Premiers résultats au Royaume-Uni, en Afrique du Sud, au Brésil et en Italie

  • Des associations locales ont organisé des séances de football et d’autres sports ainsi que des initiatives éducatives pour combattre les difficultés sociales rencontrées par leurs communautés. Les thèmes traités comprennent la participation des femmes, la santé physique et mentale, l’éducation et les drogues.
  • Les membres de la communauté bénéficient d’un nouveau terrain de football, qui reste ouvert en dehors des séances officielles.

Partenaires

Football for Unity

Situation géographique et informations générales

Terminé
Emplacement Allemagne; Danemark; Hongrie; Italie; Pays-Bas; République d'Ireland; Royaume-Uni
Date de début 01/01/2020
Date de fin 31/08/2021
Coût du projet 669,092€
Investissement de la Fondation 69,100€
Identifiant du projet EURO2020_1
Partenaires Fonds « Asile, migration et intégration » de l’Union européenne; streetfootballworld GmbH; European Football for Development Network
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Sponsors - Victimes de conflits

Contexte

Différents facteurs, comme les différences culturelles, la barrière de la langue ou encore la stigmatisation sociale, peuvent compliquer l’intégration des ressortissants de pays tiers (les immigrés de pays hors de l’Union européenne [UE]) dans leurs nouvelles sociétés européennes.

Au cours des dix dernières années, l’UE a reconnu de plus en plus le pouvoir d’intégration du sport. Ainsi, le Conseil de l’UE observe que « le sport est un outil social puissant dans de nombreux domaines, notamment pour faire face à l’augmentation du nombre de migrants, pour combattre l’exclusion sociale ou encore pour renforcer la solidarité entre les générations ». Les valeurs du sport telles que le travail d’équipe, le respect, la diversité, l’égalité des chances et le fair-play sont également des valeurs européennes.

L’UEFA EURO 2020 est idéal pour sensibiliser le public européen au sujet de l’inclusion sociale des ressortissants de pays tiers. C’est l’occasion de célébrer l’unité dans la diversité, de faire tomber les barrières pour renforcer l’inclusion sociale, de transformer des vies et d’inspirer les communautés. Cofinancé par le Fonds Asile, migration et intégration (FAMI) de la Commission européenne et coordonné par streetfootballworld, le projet « Football for Unity » (Le football pour l’Unité) se servira du tournoi pour projeter une image positive de la migration et ainsi mettre en place des méthodes stimulantes qui permettront d’établir un dialogue plus constructif sur la migration au sein des communautés européennes hôtes.

Contenu du projet

Poussé par une collaboration à l’échelle européenne, des échanges internationaux et un apprentissage de pair à pair, le projet Football for Unity a pour vœu de rassembler les parties prenantes européennes concernées qui souhaitent améliorer leurs programmes sportifs d’inclusion sociale et de développer leurs compétences afin d’obtenir des résultats plus positifs pour les ressortissants de pays tiers au sein de leurs communautés locales.

L’objectif consiste à rassembler les différents groupes de parties prenantes locales et à leur fournir les outils nécessaires pour planifier, organiser et mettre en œuvre, à l’échelle locale, leurs propres programmes sportifs durables et des événements marquants dans le contexte de l’UEFA EURO 2020. Le projet permettra de réunir de jeunes ressortissants de pays tiers et de jeunes Européens dans sept capitales du continent dans le cadre de plusieurs programmes locaux tournant autour du football, de forums de la jeunesse, d’activités d’intégration et de tournois de football pour l’inclusion (à l’aide de méthodes particulières comme football3). Au bout du compte, les jeunes pourront profiter de la capacité unique du football à encourager l’égalité et l’inclusion sociale. Les jeunes participants seront en mesure de communiquer entre eux, d’apprendre les uns des autres, d’acquérir des compétences de vie, et de devenir des agents du changement et du développement dans leurs communautés.

Objectifs

  • Se servir de l’UEFA EURO 2020 pour porter à l’attention du grand public européen le pouvoir que revêt le football en matière d’inclusion sociale des ressortissants de pays tiers.
  • Renforcer les compétences des groupes de parties prenantes locales afin qu’elles organisent sept festivals de sensibilisation (cinq grands festivals et deux plus petits) pendant l’UEFA EURO 2020, dans sept villes stratégiques :
    1. Amsterdam (Pays-Bas) avec la Fondation Johan Cruyff
    2. Munich (Allemagne) avec KICKFAIR
    3. Budapest (Hongrie) avec l’association sportive Oltalom
    4. Dublin (République d’Irlande) avec Sports Against Racism Ireland
    5. Londres (Royaume-Uni) avec Street Child United
    6. Rome (Italie) avec Liberi Nantes ASD
    7. Copenhague (Danemark) avec le FC Nordsjælland
  • Renforcer de façon durable l’inclusion sociale de jeunes ressortissants de pays tiers dans les villes hôtes de l’UEFA EURO 2020 grâce à des possibilités de participation active, d’échange et d’apprentissage informel.
  • Assurer un impact maximal et la durabilité de l’approche collaborative à plusieurs parties prenantes au-delà de l’UEFA EURO 2020.

 

Activitiés du projet

Des groupes de parties prenantes locales seront créés dans chacune des sept villes hôtes de l’UEFA EURO 2020 afin qu’elles organisent les festivals. Chaque groupe sera composé de partenaires locaux, notamment d’organisations de la société civile, des autorités publiques, d’acteurs du monde du football et d’experts locaux de l’inclusion sociale.

Les groupes organiseront des programmes sportifs faits pour durer, avec des contraintes d’admission réduites au minimum, pour s’assurer que les activités sportives dont l’objectif est d’encourager l’inclusion sociale des jeunes ressortissants de pays tiers se poursuivent une fois les festivals de sensibilisation de l’UEFA EURO 2020 terminés.

Ils devront également créer des plans d’action pour veiller à ce que les activités d’intégration communes continuent, afin que les ressortissants de pays tiers aient réellement la possibilité de s’intégrer dans la société.

Ainsi, un plan d’action sera établi pour assurer la continuité et la durabilité de la coopération entre les nombreuses parties prenantes. Les ressortissants de pays tiers poursuivront aussi la mise en œuvre d’activités d’intégration afin de prendre une part active à la société et de renforcer les compétences de la communauté à l’échelle locale.

 

Resultats attendus

  • Les festivals permettront de sensibiliser le public à l’inclusion sociale des ressortissants de pays tiers dans sept pays organisateurs de l’UEFA EURO 2020.
  • Des groupes de parties prenantes locales (c’est-à-dire des organisations de la société civile, les autorités publiques, des acteurs du monde du football et des experts locaux de l’inclusion sociale) développeront et mettront en œuvre des activités communes à l’échelle locale ou régionale.
  • Les ressortissants de pays tiers participeront à des activités d’intégration à travers lesquelles ils pourront acquérir des compétences de vie (communication, résolution des conflits, leadership et connaissances interculturelles) et ainsi défendre les valeurs européennes sur le terrain et en dehors.
  • Des groupes de parties prenantes locales élaboreront et mettront en œuvre des activités communes, et établiront des plans d’action afin de se servir du football comme outil d’inclusion sociale.

Partenaires

Le football pour l’employabilité

Situation géographique et informations générales

Terminé
Emplacement Romania, Hungary, Ireland, UK
Date de début 01/02/2019
Date de fin 31/05/2021
Coût du projet 193,600€
Investissement de la Fondation 105,757€
Identifiant du projet EUR-0149
Partenaires FedEx, streetfootballworld, Sport 4 Life UK, Policy Center for Roma and Minorities, Oltalom, Sport Against Racism Ireland
Catégories Développement personnel - Employabilité - Sponsors

Contexte

Le football est l’occasion d’attirer de jeunes adultes en marge du marché du travail afin de leur permettre de suivre une formation, de participer à des activités améliorant leurs capacités de recherche d’emploi, mais aussi d’accéder à une formation professionnelle et à des programmes de développement personnel. Ce projet a été élaboré suivant le concept « Football for Unity », que la Fondation UEFA pour l’enfance et streetfootballworld mettront en œuvre ensemble lors de l’UEFA EURO 2020. Pour la toute première fois, la compétition se déroulera dans 12 villes d’Europe et permettra de lancer des initiatives locales promouvant le développement social grâce au football. Ce projet sera proposé dans quatre villes (Bucarest, Roumanie ; Budapest, Hongrie ; Dublin, Irlande ; et Birmingham, Royaume-Uni), s’adressant aux jeunes et produisant des résultats probants leur ouvrant la voie vers l’éducation, l’emploi et la formation.

Ce projet est réalisé en étroite collaboration avec streetfootballworld et FedEx.

Contenu du projet

Le public cible et les activités dans les quatre villes sont les suivants :

Birmingham, Royaume-Uni : Sport 4 Life (S4L UK)

L’association S4L UK permet aux jeunes défavorisés âgés de 12 à 29 ans de se préparer et d’accéder à l’éducation, à l’emploi et à la formation. Dans cette optique, elle les aide à améliorer leur employabilité et leurs compétences de vie grâce à des initiatives de développement personnel liées au sport. Le travail de l’association repose sur deux piliers que sont les programmes TEENS (développement personnel pour les 12-16 ans victimes d’exclusion sociale) et le programme NEETS (Not in Education, Employment, or Training : employabilité et développement personnel pour les 16-29 ans). Ce projet permettra à S4L UK de consolider ses actions en appliquant les méthodologies et les approches de la boîte à outils « Team up ! », et d’ainsi élargir sa portée et d’accroître son impact général.

Bucarest, Roumanie : Centre des politiques pour les Roms et les minorités

L’organisation facilite la participation active des 7-18 ans dans la société et promeut l’inclusion par l’intermédiaire de programmes éducatifs durables et basés sur le football. Un programme d’employabilité à petite échelle, intitulé « Alternative Education Club », offre des ateliers et une éducation informelle à travers l’art et le sport. Ce projet permettra au Centre des politiques pour les Roms et les minorités de développer ses actions et de proposer ce programme à un plus grand nombre de jeunes marginalisés.

Budapest, Hongrie : Oltalom Sport Association (OSA)

Oltalom a mis au point des programmes éducatifs fondés sur le football afin d’aider les jeunes de 16 à 30 ans à s’insérer dans la société. Outre les cours d’anglais, le soutien social et le support psychopédagogique qu’elle propose, l’association aide les jeunes à rédiger des CV et lettres de motivation, leur propose des simulations d’entretiens et leur fournit des techniques pour réussir un entretien d’embauche. Ce projet permettra à Oltalom de développer son programme d’employabilité.

Dublin, lrlande : Sport Against Racism lreland (SARI)

Fondée en 1997, l’ONG SARI vise à favoriser l’intégration culturelle et sociale en Irlande en utilisant le sport en général, et le football en particulier, comme moyen de lutte contre le racisme, le sectarisme, l’homophobie et d’autres formes de discrimination. Au fil de son évolution, l’organisation a mis en place un programme de leadership des jeunes permettant aux jeunes leaders d’acquérir les compétences nécessaires pour réaliser leur plein potentiel. Grâce à ce projet, l’ONG développera ses initiatives d’employabilité dans le cadre du programme de leadership des jeunes, pour ainsi faciliter la transition d’un plus grand nombre de jeunes vers l’emploi, l’éducation et la formation.

 

Objectifs

Le projet aura recours à la boîte à outils « TeamUp ! » qui est le fruit d’une initiative paneuropéenne soutenue par Erasmus+ et réalisée dans le cadre des

Partenariats stratégiques pour la jeunesse lancés par la Commission européenne.

La boîte à outils :

  • présente une approche novatrice de l’un des défis sociaux les plus urgents en Europe ; le chômage des jeunes.
  • identifie et diffuse les meilleures pratiques et les méthodes éprouvées auprès des principales parties prenantes des domaines du sport, de l’employabilité des jeunes et de l’éducation informelle ;
  • permet aux organisations de mieux comprendre comment élaborer et mettre en œuvre des programmes d’employabilité basés sur le football ;
  • s’adresse aux jeunes adultes en marge de l’éducation, de l’emploi et de la formation, leur fournissant les compétences nécessaires pour trouver de nouvelles voies vers une autonomie durable.

Le but de cette initiative est de ramener les jeunes de ces quatre pays européens vers l'emploi et de la formation continue en offrant des opportunités de renforcement les capacités aux organisations communautaires locales et en soutenant leurs programmes de football pour l'employabilité. Le football sert d'outil d'engagement pour ces jeunes défavorisés qui sont difficiles à atteindre par d'autres méthodes de communication ; il sert également de méthodologie pour favoriser les compétences générales l'employabilité. Ceci est complété par des sessions de formation spécifiques aux compétences techniques et professionnelles, comme des ateliers de rédaction de CV ou des cours de langue. Après la première phase du projet en 19/20, le consortium du projet a identifié un besoin supplémentaire de modules de renforcement pour les programmes de formation spécifiques et la manière de mettre en œuvre avec succès des activités d'employabilité spécifiques. Le projet 20/21 répond à ce besoin.

Activités du projet

PROGRAMMES DE FOOTBALL ET D’EMPLOYABILITÉ :

Les organisations partenaires mettent en œuvre des programmes de football et d'employabilité dans les communautés défavorisées. Les activités d'employabilité sont structurées autour de trois domaines de compétences :

  • Compétences générales pour l'employabilité - attributs personnels nécessaires pour fonctionner avec succès dans la société
  • Compétences en matière de recherche d'emploi - compétences pratiques pour trouver et postuler un emploi
  • Compétences techniques - qualifications nécessaires pour effectuer un travail spécifique

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET DÉVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL :

Les organisations participantes, guidées par streetfootballworld et l'organisation experte Sport4Life UK, développeront des plans d'action organisationnels pour mettre en œuvre et étendre leurs programmes d'employabili

Résultats attendus

Un processus d’évaluation d’impact en trois phases suit les trois principales étapes du parcours d’un participant.

Engagement : nombre de jeunes participant au programme

Améliorer l’employabilité : nombre de jeunes acquérant compétences et motivation avec succès

Progression : nombre de jeunes étant passés du statut de « hors éducation, emploi ou formation » à « en cours d’éducation, d’emploi ou de formation »

Partenaire

Field in a box – Rio Doce, Brésil

Situation géographique et informations générales

Contexte

Après le succès des terrains « Field in a Box » installés à Madrid, à Mragowo (nord-est de la Pologne) et au Cap, la Fondation UEFA pour l’enfance et FedEx travaillent ensemble à la construction d’un nouveau terrain à Rio Doce, à la périphérie de Recife. Le réseau mondial à but non lucratif streetfootballworld a contribué à identifier un lieu approprié pour le terrain et a sélectionné l’organisation caritative locale love.fútbol pour s’occuper de l’entretien du terrain et garantir l’utilisation durable de celui-ci.

Contenu de projet

Depuis 2016, la Fondation UEFA pour l’enfance gère le projet « Field in a Box », dont le but est de fournir des terrains de football synthétiques clôturés et entièrement fonctionnels à des communautés dans le besoin. Ces terrains sont respectueux de l’environnement et rapides à installer.

Objectifs

Le projet a pour but d’améliorer la vie des jeunes et de redonner goût à la vie à des communautés défavorisées. En offrant des occasions de jouer au football, la Fondation s’efforce de promouvoir la santé des enfants et de soutenir leur développement personnel, tout en leur transmettant des valeurs clés du football, comme le respect et l’esprit d’équipe.

love.fútbol est une organisation mondiale qui veut donner accès au football à des communautés qui ne disposent pas d’espaces sûrs et inclusifs pour faire du sport. Depuis ses débuts, en 2006, elle encourage et apprend aux communautés à concevoir, planifier, construire, gérer et redéfinir des terrains de football comme des éléments et des plateformes communautaires capables d’amener un changement social durable. Par le biais d’un processus participatif, love.fútbol donne aux communautés les moyens de construire un terrain de football en leur fournissant des conseils, des fonds et du matériel brut et en mobilisant les ressources locales. Afin de garantir la durabilité du projet, elle confie la responsabilité de l’ensemble du processus à la communauté.

La construction de ce terrain à Rio Doce – où près de 60 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, avec un revenu moyen inférieur à USD 100 par mois – fournira aux enfants et aux jeunes un lieu sûr où jouer et se développer. Le partenaire local de love.fútbol, Pazear, utilisera le terrain comme plateforme pour ses activités de football, et se servira du sport pour promouvoir la paix, l’égalité des sexes et l’évolution sociale.

Résultats à ce jour et résultats attendus

  • Les séances d’entraînement seront organisées en utilisant la méthode football3.
  • Des concepts et des études seront développés dans le but de promouvoir l’utilisation du football comme un moyen pour favoriser la paix, l’égalité des sexes et l’intégration sociale.
  • Au cours de l’année prochaine, des centaines de personnes participeront aux programmes de football qui seront organisés sur le nouveau terrain.
  • En plus des sessions de football hebdomadaires, le terrain fournira également une plateforme pour des activités éducatives hebdomadaires et pour des activités culturelles mensuelles.

Partenaires



Logo street football world

Field in a Box – Pirapora do Bom Jesus, Brésil

Situation géographique et informations générales

Contexte

Konami Holdings Corporation, société de divertissement numérique japonaise et sponsor de l’UEFA Champions League, a souhaité collaborer avec la Fondation UEFA pour l’enfance et étendre le concept « Field in a Box » au Brésil. Le réseau mondial à but non lucratif streetfootballworld a aidé Konami à trouver un lieu approprié pour son terrain – à Pirapora do Bom Jesus, dans la périphérie de São Paulo – et à sélectionner la fondation caritative Fundação EPROCAD, qui s’occupera de l’entretien du terrain et garantira son utilisation durable.

Contenu du projet

Depuis 2016, la Fondation UEFA pour l’enfance gère le projet « Field in a Box », dont le but est de fournir des terrains de football synthétiques clôturés et entièrement fonctionnels à des communautés dans le besoin. Ces terrains sont respectueux de l’environnement et rapides à installer.

Objectifs

Ce projet a pour but d’améliorer la vie des jeunes et de redonner goût à la vie à des communautés défavorisées. En offrant des possibilités de jouer au football, la Fondation cherche à améliorer la santé des enfants et à soutenir leur développement personnel, tout en leur transmettant les valeurs fondamentales du football, comme le respect et l’esprit d’équipe.

La Fundação EPROCAD, qui a son siège à Santana de Parnaiba, une commune de l’État de São Paulo, utilise le sport, l’éducation et la culture pour aider les enfants, les adolescents et leurs familles à s’intégrer dans la société. Son travail s’adresse principalement aux enfants et aux jeunes issus de familles pauvres, en leur offrant des activités qui favorisent leur développement social. Grâce à ses projets, l’organisation caritative permet aux participants d’accéder à des activités sportives, éducatives et culturelles qui peuvent les aider à améliorer leur qualité de vie. Elle offre également un soutien ciblé dans des cas spécifiques, ainsi que des conseils et l’orientation vers des spécialistes lorsque cela est nécessaire.

Pirapora do Bom Jesus est l’une des zones les plus pauvres du pays, avec 27,8 % de la population vivant avec un revenu total inférieur à la moitié du salaire minimum. Les chefs de famille sont âgés en moyenne de 44 ans, et 17,4 % ont moins de 30 ans. N’ayant pas d’accès aux services de base tels que la santé et l’éducation, la vie des habitants est une lutte quotidienne.

Résultats à ce jour et résultats attendus

  • Ce tout nouveau terrain est le seul endroit dans la région où il est possible de jouer au football.
  • La Fundação EPROCAD utilisera le terrain pour réaliser des programmes basés sur le football, et encouragera les personnes sur place à utiliser ces nouvelles installations.
  • Situé à côté d’une garderie, le terrain est idéal pour des cours d’éducation physique et des activités de loisirs.
  • Cette initiative devrait bénéficier à environ 2000 enfants et jeunes de la communauté locale.

Partenaires



Logo street football world

Field in a Box – Le Cap

Situation géographique et informations générales

Contexte

Après le succès de l’installation de terrains de football selon le système « Field in a Box » à Madrid, en Espagne, et à Mragowo, dans le nord-est de la Pologne, la Fondation UEFA pour l’enfance a décidé de poursuivre son travail avec FedEx, qui a financé la construction d’un nouveau terrain au Cap, en Afrique du Sud. Le réseau mondial à but non lucratif streetfootballworld a contribué à identifier le lieu du terrain et à sélectionner l’organisation caritative locale Oasis FC, qui s’occupera de l’entretien du terrain et garantira son utilisation durable et un impact positif.

Contenu du projet

Depuis 2016, la Fondation UEFA pour l’enfance gère le projet « Field in a Box », dont le but est de fournir un terrain de football synthétique clôturé et entièrement fonctionnel à des communautés dans le besoin. Le système est respectueux de l’environnement et rapide à installer.

Objectifs

En soutenant ce projet, la Fondation UEFA pour l’enfance entend améliorer la vie des jeunes et redonner goût à la vie à des communautés défavorisées. En offrant des occasions de jouer au football, la Fondation s’efforce de promouvoir la santé des enfants et de soutenir leur développement personnel, tout en leur transmettant les valeurs du football, comme le respect et l’esprit d’équipe.

Fondée en 2000 en tant que club de football offrant des occasions de jouer à des jeunes vivant dans la rue, Oasis est devenue une organisation qui crée des possibilités de développement pour ses communautés locales. Le club de football Oasis comprend six équipes juniors, une équipe féminine et deux équipes seniors. Les entraîneurs doivent s’assurer que les joueurs participent à des séances de préparation à la vie quotidienne au fur et à mesure qu’ils progressent dans les différentes divisions. L’accent principal est mis sur l’utilisation des méthodologies « football for good » et « football3 » pour décourager les jeunes d’adopter un comportement antisocial et pour améliorer leurs aptitudes à la vie quotidienne.

La construction du nouveau terrain permettra l’organisation de davantage d’activités dans le cadre de « football for good », à savoir des entraînements au club de football, des matches « football3 » après l’école au sein de la communauté locale, des sessions d’entraînement pour d’autres ONG locales, des matches amicaux joués en nocturne, ainsi qu’un tournoi annuel de football afin de sensibiliser au VIH.

Résultats à ce jour et résultats attendus

  • Organiser des entraînements de football en utilisant la méthode football3 ;
  • Développer des concepts et des études visant à promouvoir l’utilisation du football comme un moyen d’intégration sociale ;
  • S’occuper de l’entretien du terrain et garantir son utilisation durable en générant des revenus grâce à la formation d’une ligue ;
  • Organiser un tournoi de football annuel afin de sensibiliser au VIH ;
  • 7800 participants sont attendus au cours de l’année prochaine, dont 800 participeront aux programmes sociaux de football organisés sur un terrain « Field in a Box »

Partnaires



Logo street football world

Lutter contre le chômage des jeunes

Situation géographique et information générales

 

CONTEXTE

En mars 2017, 3883 millions de jeunes de moins de 25 ans se trouvaient toujours sans emploi dans l’Europe des 28. La situation est d’autant plus préoccupante en France, où près d’un jeune français sur quatre était sans emploi (Eurostats, mai 2017). Si la situation est moins alarmante au Royaume-Uni, qui présente un taux de chômage parmi les plus bas d’Europe, les jeunes actifs ne sont pas pour autant épargnés, notamment en raison de la précarité de l’emploi.

Le manque d’accompagnement vers le monde du travail, les qualifications insuffisantes ou encore la récession sont autant de facteurs qui freinent l’entrée des jeunes sur le marché du travail.

CONTENU DU PROJET

Ce projet pilote de deux ans entre la Fondation UEFA pour l’enfance, le constructeur automobile Nissan (Nissan Europe) et le réseau mondial streetfootballworld vise à soutenir l’association française Sport dans la Ville et l’association britannique Street League. Toutes deux ont pour point commun d’utiliser le pouvoir du sport pour contribuer à l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi. Rigueur, discipline et respect des règles sont autant de valeurs attachées au sport qui peuvent être prônées auprès des jeunes. Outre le sport, ce projet propose des ateliers permettant de développer l’employabilité des jeunes en renforçant leur confiance en eux et en leur permettant d’acquérir des compétences clés. Les jeunes auront aussi l’occasion de faire des stages, des études en alternance ou d’obtenir un poste au sein de compagnies renommées, et ils bénéficieront des actions menées par la Nissan Skills Foundation (dont le message central est le développement des compétences des jeunes).

OBJECTIFS

  • Réduire le chômage des jeunes en France et au Royaume-Uni
  • Favoriser l’inclusion sociale et l’intégration professionnelle des jeunes issus de quartiers défavorisés en leur donnant accès à une formation, à l’emploi et à des activités sportives
  • Promouvoir les bienfaits et les valeurs du sport en tant que vecteur de changement social

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Remédier à la déscolarisation, au chômage et au manque de formation des jeunes âgés de 15 à 24 ans en France et en Grande-Bretagne

PARTENAIRES

 Logo streeetfootballworld Logo Sport dans la ville 

 

Field in a box – Mragowo

Situation géographique et information générales

CONTEXTE

La première installation réussie d’un terrain de football avec le système Field in a box™ à Cañada Real a incité la Fondation UEFA pour l’enfance à renouveler sa collaboration avec FedEx, qui a soutenu financièrement la construction d’un deuxième terrain dans la petite ville Mragowo, dans le nord-est de la Pologne. Le réseau mondial à but non lucratif streetfootballworld a été sollicité pour le choix du site et de l’organisation caritative – Mazurskie Stowarzyszenie Inicjatyw Sportowych (MSIS) – responsable d’entretenir le terrain et de garantir son utilisation durable avec un impact positif.

CONTENU DU PROJET

Le projet Field in a box™ est mené par la Fondation UEFA pour l’enfance depuis 2016, avec pour objectif de fournir un terrain de football synthétique clôturé et entièrement fonctionnel à des communautés dans le besoin. Ce système est durable d’un point de vue environnemental, et présente l’avantage d’une installation rapide.

OBJECTIFS

En promouvant ce projet, la Fondation UEFA pour l’enfance vise à améliorer la vie des plus jeunes et à dynamiser les communautés les plus défavorisées. En leur donnant la possibilité de jouer au football, la Fondation cherche à promouvoir la santé des enfants et à les aider dans leur développement personnel, tout en leur inculquant les valeurs du football telles que le respect et l’esprit d’équipe.

RÉPERCUSSIONS ET RÉSULTATS ATTENDUS

  • Réaliser des entraînements de football en utilisant la méthodologie football3
  • Entretenir le terrain et pérenniser son utilisation grâce au recrutement d’un coordinateur des activités par l’intermédiaire de l’organisation caritative locale Mazurskie Stowarzyszenie Inicjatyw Sportowych (MSIS)
  • Faciliter l’intégration et la cohabitation des différentes personnes vivant dans la communauté de Mragowo

PARTENAIRES

Field in a Box – Cañada Real

Situation géographique et information générales

CONTEXTE

La Fondation UEFA pour l’enfance a à cœur de promouvoir les droits fondamentaux d’enfants originaires du monde entier. La santé, l’éducation l’accès au sport ou encore le développement personnel sont autant de domaines dans lesquels leurs droits peuvent être défendus.

En développant une infrastructure tel qu’un terrain de football, la Fondation envisage d’utiliser la pratique du football comme un puissant outil de cohésion sociale.

CONTENU DU PROJET

Le projet Field in a box™ a été lancé à Cañada Real. Située à moins de 15 minutes de la capitale espagnole, Cañada Real est l’un des plus grands bidonvilles d’Europe. Au total, 30 000 habitants y vivent confinés dans l’insalubrité la plus totale. De plus, la cohabitation entre les différentes communautés, notamment rom et marocaine, est souvent difficile.

Grâce au soutien financier de FedEx – la plus grande entreprise international de transport, qui est aussi le sponsor principal de l’UEFA Europa League –, et à la coordination de l’organisation à but non lucratif streetfooballworld, la Fondation UEFA pour l’enfance a offert un terrain de football à l’organisation caritative Red Deporte y Cooperación. L’installation de ce terrain a été réalisée grâce au système Field in a box™, qui rassemble dans deux conteneurs tout l’équipement nécessaire à l’aménagement d’un futur terrain de football. Ce système offre une infrastructure sportive sécurisée composée d’un terrain de football synthétique clôturé, de buts, de projecteurs et de vestiaires.

OBJECTIFS

L’objectif principal du projet est de permettre aux jeunes de Cañada Real, qui, en raison de leur lieu de vie, n’ont pas aisément accès à de véritables structures, de pratiquer une activité sportive. En promouvant le football au sein de Cañada Real, la Fondation souhaite mettre un frein à l’exclusion de ces communautés déjà marginalisées, tout en favorisant la coexistence.

RÉPERCUSSIONS

En l’espace d’un an :

  • Participation au football de 400 enfants, dont 90 % de garçons et 10 % de filles
  • Organisation de 500 matches
  • Entretien du terrain grâce à l’emploi d’entraîneurs juniors issus de la communauté locale

« Field in a Box™ » est financé dans le cadre de FedEx Cares, une campagne plus large visant à investir d’ici à 2020 dans plus de 200 communautés et qui devrait être étendue à d’autres continents. En collaborant avec la Fondation UEFA pour l’enfance, FedEx ajoute à son parrainage du football professionnel des initiatives ayant des retombées positives à échelle locale.

PARTENAIRES