Le football pour l’égalité des genres en Inde

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement India
Date de début 01/01/2022
Date de fin En cours
Coût du projet 100000€
Investissement de la Fondation 30000€
Identifiant du projet 20210418
Partenaires Asian Football Confederation et All India Football Federation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres

Contexte 

En Inde, les filles sont confrontées à un certain nombre de défis importants, notamment la discrimination, l'exclusion et les inégalités en matière d'éducation, de soins de santé et d'accès au sport. Selon l'UNICEF, plus de 20 % des filles âgées de 15 à 19 ans subissent des violences physiques. La pandémie de COVID-19 a exacerbé ces problèmes pour les filles. Le sport est un moyen puissant de promouvoir l'inclusion et la participation significative des deux sexes. Cependant, les instructeurs ont une connaissance limitée de l'égalité des genres et des pratiques de sauvegarde.

Objectifs du projet

  • Promouvoir la participation des filles au football afin de modifier les stéréotypes et les rôles sociaux.
  • Fournir une éducation, en motivant les enfants à poursuivre leurs études.
  • Protéger les droits des enfants et les intégrer dans la société.
  • Donner aux jeunes des communautés défavorisées les moyens d'utiliser le football comme un outil de progrès.

Contenu du projet

En tant que futurs leaders communautaires, les enfants et les jeunes jouent un rôle essentiel dans la construction de communautés et de nations plus fortes et plus saines. Ce programme vise à changer les attitudes et les perceptions de plus de 10 000 enfants et jeunes en Inde pour garantir l'égalité des sexes et réduire la violence à l'égard des filles. Outre les bénéficiaires directs, nos programmes ont montré que ces enfants deviennent des défenseurs et des leaders dans leurs familles et leurs communautés, favorisant un changement social plus large. Ce programme permettra également de former et d'entraîner plus de 1 000 jeunes instructeurs et de développer des structures de soutien durables afin de garantir que le football soit accessible et pratiqué en toute sécurité aujourd'hui et pour les générations à venir.

Partenaires

Kick for Hope

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Jordanie
Date de début 01/01/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 375,000€
Investissement de la Fondation 175,000€
Identifiant du projet 20210680
Partenaires AFDP Global
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement - Victimes des conflits et réfugiés

Contexte

AFDP Global et l’UEFA ont lancé le projet Kick for Hope (L’espoir au bout des crampons) en 2012 à Zaatari pour aider les réfugiés déplacés par le conflit en Syrie, en particulier les enfants, dans ce camp de réfugiés en offrant des activités de football, des cours de formation, un soutien au niveau des infrastructures et des programmes pour développer les compétences de vie. La Fondation UEFA pour l’enfance a repris le flambeau en fournissant une aide financière et au niveau des infrastructures à partir de 2015, et elle a étendu son aide au camp d’Azraq. Les projets de Zaatari et d’Azraq ont été réunis en 2021.

Contenu du projet

AFDP Global propose des activités sportives hebdomadaires pour les filles et les garçons syriens déplacés. Ceux-ci peuvent ainsi pratiquer le football, le judo, la zumba et le tennis de table dans un environnement sûr et amusant, dans le cadre d’entraînements et de compétitions. Dans le cadre de ce projet, un soutien continue d’être apporté à l’équipe d’entraîneurs et de managers syriens établie dans les camps de réfugiés de Zaatari et d’Azraq. Le sport est utilisé pour sensibiliser les participants à certaines questions sociales et pour leur transmettre des compétences de vie indispensables dans le contexte des camps. Des entraînements réguliers sont aussi organisés pour le développement de compétences sportives. Les jeunes sont pris en charge par des éducateurs dont ils peuvent suivre l’exemple.

Objectifs

Mobiliser les enfants et les adolescents syriens

Proposer des activités liées au football et à d’autres sports dans un cadre adéquat, sûr et supervisé, afin que les enfants puissent vivre leur enfance. En plus de jouer et de passer du temps ensemble, les jeunes acquerront des compétences footballistiques et les valeurs fondamentales du sport, telles que le respect, le fair-play, l’esprit d’équipe et la solidarité. Ils recevront également une formation sur certaines questions sociales spécifiques.

Former des entraîneurs de football et des arbitres syriens

Offrir une formation à des réfugiés syriens en leur montrant comment diriger des séances d’entraînement de football, les équiper des compétences requises pour gérer un championnat et diriger des clubs de football, et leur fournir une formation spécifique sur l’arbitrage.

Proposer un programme sur les compétences de vie

Enseigner aux entraîneurs comment utiliser les valeurs du sport pour favoriser le développement personnel des enfants et les sensibiliser à certaines questions sociales, en ciblant en particulier la résolution des conflits, le mariage précoce, le contrôle des naissances et l’importance de l’éducation, de la santé, de l’hygiène et du bien-être.

Organiser les clubs et le championnat de football existants

Offrir un soutien aux administrateurs et aux entraîneurs en s’assurant qu’ils disposent des capacités nécessaires pour organiser les clubs et le championnat de football établis dans le cadre du projet au cours des années précédentes.

Activitiés du projet

  • Infrastructures et matériel d’entraînement

    En collaboration avec AFDP Global, la Fondation UEFA pour l’enfance a contribué à la construction d’un centre sportif. Appelé « Maison du sport », ce lieu propice aux activités sociales constitue un environnement sûr où les jeunes, en particulier ceux qui s’intéressent au football, peuvent se divertir et se faire des amis.

    • Depuis le début de ce projet, plus de 20 000 ballons de football, 20 000 t-shirts, casquettes et sacs à dos, 5000 paires de chaussures et 1000 kits d’entraînement (cônes, coupelles, dossards, chronomètres, sifflets, etc.) ont été distribués pour les activités sportives.
    • Quelque 1000 snacks et 2000 bouteilles d’eau sont distribués lors de chaque tournoi.
    • Les entraîneurs ont également été entièrement équipés.
    • Les deux terrains principaux utilisés pour les tournois ont été pourvus de gazon synthétique et entièrement équipés pour les matches de football.
    • Onze conteneurs remplis d’équipements (tenues de sport, ballons, etc.) ont été fournis par la Fondation.

     

    Terrain de football

    Avec pour objectif la mise à disposition d’un environnement sûr pour les bénéficiaires du projet, la Fondation UEFA pour l’enfance, en coopération avec AFDP Global et l’Association jordanienne de football, a aidé à pourvoir de gazon synthétique un terrain de football de taille standard (en 2017) et à créer un petit terrain de football pour les filles (en 2018), avec le soutien financier de Lay’s, en plus d’un petit terrain au camp d’Azraq.

    Chiffres (2021)

    • Au total, 305 réfugiés adultes – dont 102 femmes et 203 hommes – ont déjà bénéficié d’une formation pour les entraîneurs financée par la Fondation. Parmi ces entraîneurs, 27 travaillent actuellement dans le cadre du projet et les autres pour d’autres organisations non gouvernementales dans le camp.
    • Des experts désignés par la Fondation UEFA pour l’enfance et AFDP Global ont déjà organisé des workshops sur l’arbitrage, la guérison des traumatismes, le sport en tant qu’outil de cohésion sociale, le mariage précoce et la résolution des conflits. Quelque 54 arbitres ont bénéficié d’une formation, dont 21 femmes.
    • Environ 5600 enfants et jeunes – des garçons et des filles – participent aux activités sportives hebdomadaires et aux tournois de football mensuels supervisés par des entraîneurs qualifiés. Ils ont été jusqu’à 7137 jeunes Syriens à en bénéficier, en octobre 2019, dont 4947 garçons et 2190 filles âgés de 8 à 20 ans. Ces chiffres auraient dû augmenter durant l’été 2020, mais en raison du COVID-19, AFDP Global a interrompu toutes les activités pour les enfants à cause d’un confinement ordonné par le gouvernement dans les camps. Les activités ont repris en septembre 2021.
    • Des tournois de football mensuels sont organisés dans les camps pour les catégories des moins de 13 ans, des moins de 15 ans et des moins de 20 ans. En moyenne, 1000 enfants et jeunes âgés de 8 à 20 ans, dont 300 filles, prennent part aux tournois mensuels. Le plus grand nombre de participants, à savoir 1580, a été enregistré en mars 2019.
    • Des événements mensuels sont organisés pour les moins de 8 ans et comprennent en moyenne une centaine de participants.
    • Les équipes masculines peuvent utiliser le terrain durant deux heures par jour.
    • Outre le football, d’autres activités sont aussi organisées. Quelque 340 garçons pratiquent régulièrement le judo (M13 et M15), plus de 180 garçons et filles participent à des activités de tennis de table (M13 et M15), et 300 filles prennent des cours de zumba.

Resultats attendus

    • Des activités de football et des entraînements sont organisés pour un total de 2800 garçons et 1800 filles entre 8 et 20 ans.
    • Des tournois de football mensuels sont organisés dans le camp pour environ 1000 participants entre 8 et 20 ans, dont 300 filles.
    • Plus de 18 équipes masculines disposent des installations nécessaires pour jouer quotidiennement au football, et des tournois sont organisés pour elles.
    • D’autres activités sportives et de loisirs sont organisées quotidiennement, offrant un plus grand choix aux bénéficiaires, y compris du judo, du tennis de table et de la zumba.
    • Un personnel de 22 hommes et 22 femmes est maintenu. Il utilisera le sport en général et le football en particulier comme outils pour la cohésion sociale et la résolution de conflits, et sera responsable de gérer des équipes de différentes catégories d’âge.
    • Des événements extérieurs seront organisés afin de maximiser les répercussions sociales grâce à la sensibilisation et à l’augmentation des possibilités de nouer des amitiés.

Partenaire

Écoles de Fun Football – Irak

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Irak
Date de début 01/03/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 100,000€
Investissement de la Fondation 100,000€
Identifiant du projet 20211041
Partenaires Cross Cultures
Catégories Accès au sport - Développement personnel

Contexte

L’Irak est un pays fragile marqué depuis plusieurs décennies par la guerre, de violents soulèvements, des conflits sectaires, la tyrannie et une corruption omniprésente. À cela s’ajoutent un taux de pauvreté estimé à 27 %, un taux de chômage des jeunes de 36 %, une proportion de femmes dans la main-d’œuvre de seulement 13 % et plus de 3,2 millions d’enfants déscolarisés. La stabilité, la cohésion sociale et la prospérité en Irak ne pourront être améliorées qu’en donnant aux jeunes générations de meilleures chances d’avenir ainsi qu’une voix collective dans la vie politique, civique et sociale.

Contenu du projet

Le but de ce projet est de mettre en place une version adaptée des Écoles de Fun Football (Open Fun Football Schools, OFFS), un programme de l’organisation danoise Cross Cultures, en Irak. Cette nouvelle version visera à renforcer la résilience des jeunes entraîneurs bénévoles et des enfants en ciblant en particulier l’éducation et l’employabilité des bénéficiaires.

Le projet utilise l’initiative d’éducation au leadership des jeunes de Cross Cultures comme plateforme pour mobiliser et donner du pouvoir à un réseau d’entraîneurs et de jeunes leaders OFFS. Les activités sociales et civiques organisées visent notamment à :

  1. aider les enfants à risque à poursuivre leur scolarité/retourner à l’école ;
  2. fournir aux jeunes entraîneurs et leaders une plateforme (ou un « refuge ») dans leur communauté qui contribue à accroître leur résilience, leur employabilité et leurs chances d’avenir.

Objectifs

  • Mobiliser et donner du pouvoir à un réseau de jeunes, renforcer leur capacité à utiliser les OFFS et d’autres activités sociales de football auto-gérées comme plateformes pour leur engagement social et civique bénévole.
  • Promouvoir des activités de protection de l’enfance auprès des enfants à risque afin de les aider à rester à l’école ou à y retourner. Ces activités comprennent les OFFS, d’autres activités sociales en lien avec le football, l’enseignement de compétences de vie utiles et l’apprentissage non formel.

 

Activités du projets

  • Former 60 jeunes au rôle de leader et entraîneur OFFS.
  • Les leaders et entraîneurs OFFS mettent en place des Écoles de Fun Football, des Fun Festivals et des activités FRS à l’intention de 1000 enfants âgés de 6 à 12 ans, dont au minimum 50 % d’enfants déscolarisés et 40 % de filles.
  • Les leaders OFFS favorisent l’apprentissage de compétences de vie essentielles auprès des enfants à risque.
  • Les leaders OFFS sont formés à l’entrepreneuriat social et à l’organisation de la société civile.

 

Résultats attendus

  • Environ 60 jeunes leaders et entraîneurs OFFS ont été formés au leadership et ont acquis des connaissances et une capacité à utiliser les OFFS dans l’intérêt des enfants vulnérables tout en améliorant leur propre résilience et leurs chances d’avenir.
  • Près de 1000 enfants ont participé à des activités de Fun Football et ont acquis des compétences de vie aux côtés de camarades de différents horizons dans un cadre qui favorise l’amitié, la paix, la protection de l’enfance et l’égalité des genres.
  • En collaboration avec Cross Cultures, les organisations partenaires locales actualisent, renforcent et étendent leur réseau FRS unique à l’échelle de tout l’Irak.

Partenaire

Line Up, Live Up !

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Kirghizistan, Bichkek
Date de début 10/01/2022
Date de fin 10/08/2022
Coût du projet 44,542€
Investissement de la Fondation 44,452€
Identifiant du projet 20210649
Partenaires Institut pour le développement de la jeunesse
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Santé et handicap

Contexte

L’éducation physique est essentielle pour le développement. Elle contribue à une bonne santé physique, sociale et mentale. Le chômage et le manque d’activités de loisirs affectent de manière négative les adolescents et engendrent des comportements antisociaux. Cependant, ces mêmes adolescents qui s’orientent vers des activités illégales disposent d’un haut potentiel de leadership et sont capables de mobiliser leurs pairs. En exploitant ce potentiel, il est possible d’avoir un impact positif sur leur environnement social.

Contenu du projet

Ce projet a pour but de développer des compétences de vie en utilisant et en faisant la promotion du football, d’encourager les comportements responsables, et de produire une plus grande résistance aux activités criminelles, à la consommation de drogue et à la violence chez les jeunes âgés de 13 à 18 ans à Bichkek et dans la province de Chui. Le sport offre aux garçons comme aux filles une expérience positive, et il permet de construire un sentiment de cohésion, d’engagement et de soutien en renforçant les changements positifs dans leurs relations.

Objectifs

  • Encourager les comportements positifs chez les jeunes grâce à leur implication dans le domaine du football et du sport en général
  • Promouvoir la pratique du sport pour un style de vie plus sain chez les jeunes
  • Inciter les jeunes en marge de la société à faire du sport

Activitiés du projet

  • Réunions avec les administrateurs scolaires et les instances communautaires pour discuter du lancement du projet Line Up, Live Up
  • Définir une équipe de dirigeants pour gérer le projet
  • Former des équipes de football dans les écoles et proposer des séances avec un entraîneur
  • Organiser un tournoi de football

Resultats attendus

  • Toucher au moins six municipalités dans la province de Chui et à Bichkek
  • Au moins douze écoles dans les municipalités cibles seront impliquées
  • Au moins 240 élèves âgés de 13 à 18 ans prendront part au projet, dont au moins 30 issus d’un groupe marginalisé
  • Une équipe de dirigeants composée d’un moins douze personnes

Partenaire

Football pour tous au Vietnam

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Vietnam
Date de début 01/01/2022
Date de fin 31/12/2023
Coût du projet 81,500€
Investissement de la Fondation 42,000€
Identifiant du projet 20210432
Partenaires Association norvégienne de football/Football pour tous au Vietnam
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres

Contexte

Au Vietnam, la préférence culturelle pour les garçons dans les zones de minorités ethniques, de même que la conviction que seuls les hommes peuvent réaliser des rites ancestraux, ont donné aux garçons et aux hommes plus d’avantages socioculturels qu’aux filles et aux femmes. En raison des normes socialement construites relatives au genre, il est attendu des filles qu’elles deviennent des épouses et des mères. Ainsi, les filles sont privées d’éducation, contraintes au mariage précoce, et ont des possibilités limitées d’évoluer dans d’autres aspects de la société. Dans beaucoup de communautés, la croyance que « le football est un sport pour les garçons, pas pour filles » est une discrimination fondamentalement basée sur le genre qui exclut les filles, les prive de leurs droits et restreint ces derniers.

Contenu du projet

Le modèle FFAV utilise un programme de football comprenant l’éducation aux compétences de vie comme point central pour changer la perception des communautés sur les rôles liés au genre. Il offre l’égalité des chances aux garçons et aux filles sur le terrain de football et dans le cadre d’un programme d’apprentissage des compétences de vie.

Objectifs

Sensibiliser les groupes de minorités ethniques à l’égalité des droits et favoriser les pratiques d’égalité des genres afin d’accroître la participation égale des femmes et des filles au football, de les rendre autonomes et de leur permettre d’acquérir des compétences en matière de leadership.

Activitiés du projet

  • Créer des clubs de football.
  • Organiser des séances d’entraînement de football pour les enseignant(e)s d’éducation physique, en donnant la priorité aux femmes.
  • Organiser des formations sur les compétences de vie à destination des enseignantes, qui pourront ensuite éduquer les filles dans ce domaine.
  • Élaborer une boîte à outils FFAV en matière de compétences de vie et des messages de campagne sociale incluant des événements pour la promotion de l’égalité des droits dans la communauté.
  • Organiser des activités régulières dans les clubs.

Resultats attendus

  • Participation de 1520 filles et 1520 garçons dans 19 clubs de football.
  • Transmission de connaissances en matière d’égalité des genres et enseignement de compétences de vie auprès de 1520 filles.
  • Formation de 114 enseignant(e)s au rôle d’entraîneur(e) de football ou d’arbitre.
  • Formation de 58 enseignantes en tant qu’animatrices/formatrices principales en matière de compétences de vie.
  • Campagne sociale sur l’égalité des genres présentée à 3800 membres de la communauté par le biais des activités des clubs.
  • Expérimentation du football et des compétences de vie par 19 120 enfants grâce à 38 festivals de fun football et 2736 séances de football.
  • Distribution de matériel éducatif sur l’égalité des genres.

Partenaire

Spirit of Soccer : Éducation aux risques liés aux mines et au COVID-19

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Cambodge
Date de début 01/01/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 129,520€
Investissement de la Fondation 129,520€
Identifiant du projet 20210613
Partenaires Mine Risk Education
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement

Contexte

Depuis plus de 30 ans, le Cambodge endure les dangers liés aux mines antipersonnel et à d’autres restes explosifs de guerre. Les enfants sont les plus vulnérables et représentent plus de 50 % des victimes.

Mutilés et traumatisés, les survivants sont souvent retirés du système scolaire, privés d’éducation et stigmatisés encore davantage en étant considérés comme un fardeau pour leur famille et la communauté au sens large.

Depuis que le projet Spirit of Soccer a été lancé au Cambodge en 2006, le nombre de victimes des mines antipersonnel a chuté de 875 à 65 par an, en 2020. En résumé, sans notre intervention, de telles tragédies continueraient sans aucune forme de contrôle.

Contenu du projet

Notre mission consiste à utiliser le football pour sensibiliser les enfants vivant dans des zones de conflit actuel ou passé aux dangers des mines antipersonnel, des restes explosifs de guerre et du COVID-19.

Nous sensibilisons, formons et employons des enseignants et des entraîneurs de football locaux afin que ceux-ci utilisent notre programme. Nos leçons faciles à comprendre et en lien avec le football enseignent aux enfants comment identifier et éviter certains risques ainsi que des munitions non explosées. Nous adoptons une approche amusante, inclusive et adaptée aux spécificités culturelles, tout en créant un environnement sûr offrant des activités physiques saines, de l’espoir et du bonheur.

Objectifs

  • 14 000 jeunes (60 % de garçons et 40 % de filles) participant à des activités footballistiques organisées de manière professionnelle.
  • 40 000 bénéficiaires indirects de workshops dédiés à la formation et à l’entraînement, de tournois locaux, de campagnes multimédias et entre pairs, ainsi que d'équipements et de supports de sensibilisation (affiches et blocs-notes).
  • 60 entraîneurs locaux formés à l’éducation aux risques découlant du COVID-19 et des restes explosifs de guerre, ainsi qu’à l’entraînement de jeunes au niveau de la licence D.
  • 25 démineurs khmers des Nations Unies en faveur du maintien de la paix figurant parmi les candidats aux workshops, à la demande du ministère de la défense.

Activitiés du projet

  • Organisation d’ateliers d’entraînement à travers des écoles locales dans des communautés touchées par les mines, à destination de 14 000 enfants à risque.
  • Développement de supports éducatifs de terrain pour des mesures de prévention du COVID-19 et des accidents liés aux restes explosifs de guerre dans le but de toucher indirectement 40 000 jeunes.
  • Liaison permanente avec le groupe de travail national dédié à la lutte antimines.
  • Organisation de trois tournois de football réunissant 150 joueurs chacun (60 % de garçons et 40 % de filles) ; offre d’entraînements au football et de formation à la réduction des risques liés au COVID-19 et aux accidents provoqués par des restes explosifs de guerre.
  • Formation de préparation et supports éducatifs destinés aux joueurs.
  • Entraînements à domicile en cas de fermeture des écoles.

Resultats attendus

  • Distribuer 400 ballons de football et 14 000 blocs-notes thématiques sur les restes explosifs de guerre à travers des ateliers d’entraînement et des tournois.
  • Atteindre 14 000 participants directs et 40 000 participants indirects au sein d’un large public d’entraîneurs et de dirigeants, de jeunes locaux, d’adultes, d’éducateurs, de responsables officiels du ministère et de groupes de travail dédiés aux restes explosifs de guerre.

Partenaire

Football4Good

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Thaïlande, Chiang Mai
Date de début 01/01/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 30,288€
Investissement de la Fondation 30,288€
Identifiant du projet 20210567
Partenaires Baan Dek Foundation (BDF)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Infrastructure et équipement - Victimes des conflits et réfugiés

Contexte

 

En Thaïlande, des dizaines de milliers d’enfants migrants vivent dans des camps situés à proximité de chantiers de construction. Chaque année, la Baan Dek Foundation (BDF) vient en aide à plus de 1650 de ces enfants. Ceux-ci vivent dans le plus grand dénuement et ont difficilement accès aux soins de santé et aux systèmes éducatifs. De plus, ils n’ont guère l’occasion d’interagir socialement et de créer des liens avec d’autres enfants, le confinement inhérent à la pandémie de COVID-19 en Thaïlande ayant encore aggravé leur isolement.

Contenu du projet

Le projet Football4Good (F4G) soutient des enfants et des adolescents vivant dans des camps attenant à des chantiers de construction. Il touche plus de 600 enfants par an à travers le sport et des activités d’autonomisation afin d’offrir des opportunités sociales positives ainsi que des bienfaits physiques et psychologiques. Il fait la promotion de l’égalité des genres et facilite l’intégration des jeunes en leur apprenant des compétences de vie, le respect et les valeurs du sport.

Objectifs

  • Accès au sport : F4G propose des séances et des matches de football, met à disposition des équipements sportifs et améliore les espaces de la communauté.
  • Autonomisation des jeunes : Les jeunes reçoivent une formation afin de devenir pairs éducateurs de jeunes, leur permettant d’organiser des séances de football et servir de modèles.
  • Compétences de vie et compétences sociales : F4G présente aux enfants un cadre inclusif leur permettant de jouer un rôle actif dans la vie de la communauté et leur enseigne des compétences de vie.
  • Égalité des genres : F4G promeut l’égalité des genres dans le sport en faisant tomber les barrières et en luttant contre la discrimination.

Activitiés du projet

  • Séances de football mensuelles après l’école dans les camps communautaires prioritaires situés près de chantiers de construction.
  • Séances de football hebdomadaires après les cours dans les écoles et dans une institution gouvernementale.
  • Matches de football intercommunautaires chaque trimestre.
  • Huit sessions de formation ou de perfectionnement sur le leadership des jeunes pour les pairs éducateurs de jeunes.
  • Réunions de suivi mensuelles pour les pairs éducateurs de jeunes avec le personnel de la BDF.
  • Les pairs éducateurs de jeunes assistent à un match de football professionnel en compagnie du personnel de la BDF.
  • Amélioration des espaces sportifs de la communauté.
  • Dotation d’équipements sportifs aux communautés.

Resultats attendus

  • 120 sessions F4G dispensées.
  • 500 enfants encouragés à jouer au football.
  • 200 filles encouragées à jouer au football.
  • Amélioration des équipements sportifs dans cinq communautés.
  • 300 personnes bénéficiant d’infrastructures améliorées.
  • Cours de formation ou de perfectionnement pour 40 pairs éducateurs de jeunes.
  • 25 réunions de suivi avec les pairs éducateurs de jeunes.
  • Quatre matches intercommunautaires.

Partenaire

Football United Myanmar

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Myanmar
Date de début 01/02/2022
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 75,000€
Investissement de la Fondation 65,000€
Identifiant du projet 20210751
Partenaires Football United (University of New South Wales)
Catégories Accès au sport - Santé et handicap - Victimes des conflits et réfugiés

Contexte

 

Football United (FU) a introduit le concept et la pratique du sport au service du développement et de la paix (SDP) au Myanmar en 2013. Depuis, l’organisation a collaboré avec différents partenaires locaux dans tout le pays, et mis en œuvre le SDP dans quatre domaines thématiques : le sport au service du leadership des jeunes et du développement des compétences de vie, la cohésion sociale, le développement de la résilience et le soutien psychologique.

La violente répression qui a suivi le coup d’État en 2021 a poussé de nombreux habitants à fuir vers des zones contrôlées par des organisations ethniques armées. Le Kayin est l’un des rares États où ces populations ont pu trouver refuge, et un grand nombre de personnes vivent dans des camps de réfugiés près de la frontière avec la Thaïlande. La situation est critique en ce qui concerne les besoins fondamentaux, sociaux et émotionnels. Actif dans l’État depuis 2016, Football United fournit du personnel et des services logistiques pour répondre à un grand nombre de ces besoins.

Contenu du projet

FU a mis au point des supports éducatifs ciblés pour aider les jeunes et les communautés à développer la résilience, les compétences de vie et le soutien psychologique grâce à des activités footballistiques spécialement conçues.

Objectifs

  • Engager les communautés touchées par les conflits dans des occasions de jeu spécialement conçues et des mécanismes de changement comportemental basés sur le football afin d’améliorer la résilience et de réduire la vulnérabilité ;
  • Renforcer les capacités et créer un effet de cascade au sein des communautés touchées par les conflits dans leur ensemble, afin de leur permettre de surmonter les traumatismes et d’autres stress et d’élaborer plus rapidement des solutions plus durables aux crises.

Activitiés du projet

  • Analyse de situation : rôles et contributions des principales parties prenantes, sites en plus du Peace Centre FU, MOFF ;
  • Élaborer des programmes sur mesure, y compris des modes de réalisation virtuels ;
  • Organisation de cours d’initiation pour le personnel/les bénévoles en face à face ou en ligne selon les circonstances.
  • Activités hebdomadaires axées sur la résilience, basées sur le football ;
  • Tournois autour du fair-play organisés trimestriellement, si les circonstances le permettent ;
  • Formation des formateurs : formation des membres de la communauté en vue de l’élaboration de futurs programmes.

Resultats attendus

 

  • L’État de Kayin compte davantage de lieux sûrs permettant aux membres de la communauté de jouer et de se rétablir ;
  • Les jeunes et les entraîneurs participants ont vu une amélioration de leur sentiment d’espoir et d’apaisement, grâce à des changements positifs au niveau des attitudes, des croyances, des actions de solidarité communautaires. Résultat quantitatif : amélioration d’au moins 50 % par rapport aux chiffres de référence ;
  • Mécanismes introduits en vue d’un soutien mutuel et d’un engagement durable des partenaires : les responsables de la section de la Croix-Rouge et les responsables du camp de déplacés internes et des communautés non déplacées internes touchées par les conflits doivent continuer à développer le soutien psychologique et le renforcement de la résilience basés sur le football dans leurs communautés.

Partenaire

BRACE

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Beyrouth, Liban
Date de début 01/02/2022
Date de fin 31/01/2023
Coût du projet 183,000€
Investissement de la Fondation 150,000€
Identifiant du projet 20210392
Partenaires INTERSOS
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Santé et handicap

Contexte

Au Liban, la crise économique s’aggrave et expose les enfants et les adolescents à un risque accru de maltraitance, de violence et d’exploitation. Selon le plan d’action d’urgence récemment publié, les enfants libanais et les enfants migrants ont un besoin croissant de protection. Les différentes communautés ayant des perceptions divergentes de l’accès aux services disponibles, des tensions sociales risquent d’éclater. Au Liban, le secteur de la protection de l’enfance constate un besoin accru de services d’aide psychologique. Par ailleurs, on relève un nombre croissant d’enfants soumis au travail forcé. Compte tenu de la fermeture des écoles inhérente à la pandémie de COVID-19 et de l’aggravation de la crise économique, de nombreux enfants des communautés de réfugiés syriens, des enfants migrants mais aussi des enfants libanais sont contraints de travailler pour soutenir leur famille. Pour répondre au besoin croissant de services de protection de l’enfance, et notamment de soutien psychosocial, les acteurs humanitaires peuvent par exemple mettre à disposition des espaces sûrs au sein desquels les enfants puissent participer à des activités sportives et récréatives dirigées par des spécialistes de la protection de l'enfance.

Contenu du projet

Le projet BRACE, Beirut Rehabilitation of Recreational Areas for Children and Equality (Rénovation d’aires de jeu pour les enfants et pour l’égalité à Beyrouth) vise à améliorer la protection et la cohésion sociale dans les quartiers vulnérables du Gouvernorat du Mont-Liban, en offrant aux enfants des terrains de jeu sûrs et sécurisés où jouer, participer à des activités sportives et interagir avec les membres de diverses communautés (réfugiés, migrants, locaux). Cette initiative sera menée en partenariat avec la municipalité locale et avec une association de la communauté afin garantir sa pérennité au-delà de la période du projet.

Principal message à communiquer  - l'accès au sport représente un moyen de préserver le bien-être des enfants vulnérables.

 

Objectifs

L’objectif général du projet est d’améliorer la protection de l’enfance et la cohésion sociale dans les quartiers vulnérables du Gouvernorat du Mont-Liban, au Liban.

  • Offrir un espace sûr au sein duquel les enfants puissent jouer, faire du sport et participer à d’autres activités de loisirs ;
  • Aider une association locale à organiser des activités sportives et récréatives pour les enfants et les adolescents.

Activitiés du projet

Rénovation d’un terrain de jeu existant :

  • Peinture ; construction de murs et d’un toit ;
  • Installation d’un gazon synthétique, de buts de football et de panneaux de basket ,
  • Éclairage alimenté par des panneaux solaires dans l’optique d’assurer la sécurité et la durabilité malgré la crise énergétique qui s’aggrave ;
  • Rénovation des installations sanitaires.

Soutien à une association de la communauté proposant :

  • des activités sportives, artistiques, et psychosociales ;
  • des initiatives solidaires en faveur des enfants migrants, des enfants réfugiés et des enfants locaux.

Resultats attendus

  • Rénovation et modernisation d’un terrain de jeu dans le Gouvernorat du Mont-Liban, offrant un espace de loisirs sûr pour toutes les communautés, tout particulièrement les enfants et les adolescents ;
  • Participation de 200 enfants et adolescents à des activités sportives et artistiques organisées par une association locale afin de favoriser l’inclusion sociale et le bien-être dans la communauté ;
  • Soutien à une association de la communauté dans l’organisation régulière d’activités sportives et récréatives destinées aux enfants de diverses communautés.

Partenaire

Education, autonomisation et employabilité des filles

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Pakistan
Date de début 01/01/2022
Date de fin 31/12/2023
Coût du projet 360,000€
Investissement de la Fondation 150,000€
Identifiant du projet 20210338
Partenaires Right To Play
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité

Contexte

Le Pakistan est au bas des classements internationaux portant sur la qualité, l’égalité et l’accès à l’éducation. Les enfants et les jeunes vivant dans des bidonvilles urbains sont parmi les plus vulnérables, une situation encore aggravée par la pandémie, en particulier pour les filles.

Conformément au rapport national annuel de 2021 sur la situation en matière d’éducation, les décrochages scolaires chez les filles ont augmenté de 5 % au niveau primaire et de 10 % au niveau secondaire lorsque les écoles ont rouvert leurs portes après les fermetures liées au COVID-19. De plus, la participation des filles aux formations sur l’employabilité au sein d’établissements techniques et professionnels a reculé de 25 % par rapport à 2019.

On estime que sur les 12 millions de personnes travaillant à domicile au Pakistan, 80 % sont des femmes, dont la majorité ont subi des réductions salariales et des licenciements dus au ralentissement de l'activité économique. Cette situation souligne la nécessité de mettre en place des programmes sur mesure axés sur l’éducation et l’employabilité des filles afin que celles-ci obtiennent de meilleurs postes et parviennent à les conserver à la suite de telles crises

Contenu du projet

L’éducation, l’autonomisation et l’employabilité sont les objectifs fondamentaux de ce projet, qui vise à fournir aux filles les connaissances et les compétences dont elles ont besoin pour construire un meilleur avenir pour elles-mêmes et leurs communautés.

Le projet comprend :

  • un module de formation et d’autonomisation spécialement destiné aux filles sur la conscience de soi, la santé et l’hygiène, leurs droits et les connaissances financières.
  • des sessions de football, de basketball et de volleyball conçues avec soin selon une approche de développement par le sport afin d’enseigner non seulement des compétences sociales, physiques, cognitives et affectives essentielles pour la vie, mais aussi des aptitudes sportives.

Objectifs

Ce projet de deux ans vise à autonomiser 18 000 filles âgées de 11 à 16 ans dans 70 écoles publiques de Karachi et d’Islamabad pour qu’elles puissent disposer librement de leur corps et de leur vie. Dans cette perspective, il a pour objectif d’améliorer l’accès au sport et les possibilités de jeu ainsi que d’enseigner les bases financières, l’employabilité, le leadership et les compétences de vie essentielles.

 

Activitiés du projet

  • formation d’entraîneurs bénévoles et d’enseignants d’éducation physique portant sur le programme du projet, le développement par le football, l’égalité des genres, l’inclusion et la protection de l’enfance.
  • activités sportives et ludiques régulières dans les écoles, menées par des entraîneurs et des enseignants formés.
  • tournois de sport, camps d’entraînement et journées thématiques pour sensibiliser les communautés et favoriser le dialogue.
  • clubs de leaders juniors : des jeunes triés sur le volet sont soutenus pour créer des clubs dans leur école et agir de leur propre initiative pour améliorer leur milieu scolaire, assister les entraîneurs et promouvoir l’apprentissage entre pairs.
  • fourniture d’équipement et réhabilitation d'espaces de jeu pour favoriser des sessions sûres et inclusives dans les écoles.

Resultats attendus

  • compétences de vie améliorées (assurance, communication, leadership, prise de décisions, etc.) pour 70 % des filles,
  • meilleure compréhension de l’établissement d’un budget, de l’épargne et d’autres notions financières pour 70 % des filles.
  • aptitude à identifier des objectifs de carrière et meilleure compréhension de la démarche à privilégier pour améliorer l’employabilité de 50 % des filles.
  • Meilleure capacité de prendre des décisions concernant leur corps et leur vie pour 40 % des filles.

Partenaire

Jouer pour l’égalité : faire de l’égalité une réalité

Situation géographique et informations générales

Terminé
Emplacement Cambodge, Phnom Penh
Date de début 01/01/2021
Date de fin 31/03/2022
Coût du projet 23,450€
Investissement de la Fondation 23,000€
Identifiant du projet 20201165
Partenaires Indochina Starfish Foundation (ISF)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Santé et handicap

Contexte

Alors que le Cambodge se remet peu à peu des effets dévastateurs du régime Khmer rouge, la corruption et l’inégalité règnent toujours. Dans le pays, 44 % des enfants vivent dans la pauvreté multidimensionnelle et de nombreux obstacles freinent leur développement, tels que la malnutrition et les mauvaises conditions d’hygiène. Par conséquent, l’accès à l’éducation et aux activités sportives organisées est très restreint dans les communautés défavorisées. C’est d’autant plus le cas pour les groupes vulnérables tels que les filles et les enfants en situation de handicap. Sujets à une discrimination omniprésente, ils sont souvent privés de leur droit à la scolarisation et à la pratique du sport dans un environnement sûr. Pour l’ISF Cambodge, chaque enfant a le droit d’aller à l’école, de bénéficier de soins médicaux et de jouer.

Contenu du projet

Dans l’optique de lutter contre la discrimination et de promouvoir l’inclusion des minorités dans le sport, l’ISF Cambodge travaillera en partenariat avec 15 écoles et ONG afin d’offrir des cours suivant le concept « Football for Good » à 300 enfants, dont certains sont sourds ou séropositifs. Les entraîneurs expérimentés de l’ISF mettront en œuvre un programme de travail social à travers des d’activités basées sur le football afin de former les jeunes joueurs aux questions d’égalité des sexes, de droits des personnes en situation de handicap et de droits des enfants. Le projet débouchera sur un festival de football célébrant la diversité et l’inclusion dans le sport.

Objectifs

  • Accroître l’accès des jeunes au sport sans distinction de genre ni de capacité.
  • Faire progresser les mentalités concernant les notions d’égalité dans la société et d’inclusion dans le sport.
  • Mettre à disposition des jeunes un espace sûr leur permettant d’explorer les questions sociales liées aux droits des enfants, à l’égalité des sexes, au handicap et à l’inclusion.
  • Permettre aux filles, aux personnes en situation de handicap et aux personnes séropositives de gagner en autonomie.

Activités du projet

  • Former les entraîneurs ISF expérimentés dans le cadre du programme de travail social adapté de l’ISF, couvrant les thématiques d’égalité des sexes, de droits des personnes en situation de handicap et de droits des enfants.
  • Offrir trois séances de football à 15 groupes de 20 personnes – un groupe de chacune des neuf écoles et des six ONG avec lesquelles l’ISF établira un partenariat.
  • Considérer les changements en termes de connaissances et d’attitudes à l’aide d’outils complets de suivi et d’évaluation.
  • Organiser un festival de football alliant divertissement et célébration, pour les 300 joueurs et joueuses.

Résultats attendus

  • 15 entraîneurs développeront leurs capacités à offrir des séances suivant le concept « Football for Good » à des personnes dont les capacités varient.
  • 300 jeunes bénéficieront d’un meilleur accès à des activités sportives organisées.
  • 300 jeunes comprendront mieux les droits des minorités et seront plus ouverts aux notions d’inclusion des minorités dans la société et dans le sport.

Partenaire

FundLife Dream Academy

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Philippines
Date de début 01/01/2021
Date de fin 31/12/2023
Coût du projet 365,900€
Investissement de la Fondation 126,740€
Identifiant du projet 20201501
Partenaires Fundlife International
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Infrastructure et équipement

Contexte

La FundLife Dream Academy souhaite venir en aide aux jeunes très vulnérables de la ville de Cebu, aux Philippines. Un enfant sur quatre à Cebu vit dans la pauvreté et a peu de chances de gravir l’échelle sociale. L’éducation est pour eux l’un des meilleurs moyens d’accéder à une vie meilleure.

Or les enfants de Cebu ont rarement accès à une éducation adaptée ou sont déscolarisés. Ce manque d’éducation est exacerbé par des catastrophes naturelles fréquentes et, récemment, par la pandémie du COVID-19. Deux fois plus de filles que de garçons sont déscolarisées. Les filles abandonnent leurs études pour des raisons familiales, comme les mariages précoces ou l’isolement dû à leur rôle domestique. Les garçons ont tendance à abandonner l’école par manque d’intérêt personnel, pour soutenir leur famille financièrement ou parce qu’ils ne comprennent pas l’importance de l’éducation pour leur avenir.

Croissance socio-économique ou meilleure représentation politique... Les avantages que présentent l’éducation et l’autonomisation des filles sont nombreux. Selon l’UNICEF, l’éducation des filles permet de sauver des millions de personnes, car elles sont plus à même d’apprécier l’éducation et d’investir dans les générations futures. La société dans son ensemble gagne en bien-être social et émotionnel lorsque les filles et les femmes sont en mesure de faire des choix éclairés qui ont des répercussions dans des domaines aussi divers que la malnutrition et la mortalité des enfants ou un meilleur processus démocratique.

Contenu du projet

FundLife a pour mission de donner à chaque enfant les mêmes chances dans le football et dans la vie. La FundLife Dream Academy (FDA) tente d’étendre le projet phare « Académie des champions de Football for Life » à un nouvel endroit, la ville extrêmement urbanisée et défavorisée de Cebu. Grâce à une approche globale d’autonomisation des jeunes par le sport, la FDA protège et éduque des enfants vulnérables, et leur ouvre des perspectives. Son programme d’enseignement permet aux enfants de s’engager par le football, d’accéder à un apprentissage numérique et de bénéficier un espace sûr dirigé par la communauté (notamment un terrain de futsal). Les enfants peuvent ainsi progresser et acquérir les compétences dont ils ont besoin pour un avenir meilleur.

Objectifs

  • Réduire le taux de déscolarisation dans les quartiers bénéficiaires.
  • Proposer des possibilités de développement personnel et d’emploi aux jeunes.
  • Accroître la participation des filles au sport et leur faciliter l’accès à l’éducation, au développement personnel et à l’emploi.

Activités du projet

  • Séances ludiques bihebdomadaires d’apprentissage du football et de développement personnel.
  • Un match de championnat local hebdomadaire pour donner aux jeunes un sentiment d’appartenance et favoriser leur engagement.
  • Une séance numérique hebdomadaire d’auto-apprentissage supervisé.
  • Accès permanent à du matériel multimédia numérique d’auto-apprentissage.
  • Construction d’un espace sûr pour jouer et apprendre (notamment un terrain de futsal), qui soit dirigé et animé par les habitants du quartier.

FROM TACLOBAN TO MOSCOW

Résultats attendus

  • 6400 séances sur trois ans dans 25 quartiers.
  • 2500 enfants inscrits à la FDA.
  • Baisse de 20 % à 5 % du taux de déscolarisation des enfants inscrits.
  • 50 % de participation féminine à toutes les activités de la FDA.
  • Un espace sûr animé par les habitants du quartier et proposant aux enfants des possibilités de jeu et d’apprentissage afin qu’ils se libèrent de la pauvreté intergénérationnelle.

Partenaire

Football4Good

Situation géographique et informations générales

Terminé
Emplacement Thailand, Chiang Mai
Date de début 01/01/2021
Date de fin 31/12/2021
Coût du projet 29,914€
Investissement de la Fondation 29,914€
Identifiant du projet 20200779
Partenaires Baan Dek Foundation (BDF)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres

Contexte

En Thaïlande, des dizaines de milliers d’enfants migrants vivent dans des camps de fortune situés à proximité de chantiers de construction. Ils vivent dans le plus grand dénuement et ont difficilement accès aux soins de santé et à l’éducation. Ils n’ont guère l’occasion d’interagir avec d’autres enfants, le confinement inhérent à la pandémie de COVID‑19 ayant encore aggravé leur isolement. Chaque année, la Baan Dek Foundation (BDF) vient en aide à plus de 2000 de ces enfants.

Contenu du projet

Le projet Football4Good (F4G) offre une éducation sportive aux enfants vivant dans les camps attenant aux chantiers de construction, bénéficiant à plus de 600 enfants chaque année. Grâce au sport et aux activités d’autonomisation des jeunes, le projet leur procure des occasions sociales positives mais aussi de nombreux bienfaits physiques et psychologiques. La promotion de l’égalité des sexes et de l’intégration est également au cœur de la démarche d’enseignement de compétences de vie, du respect et du fair-play.

Objectifs

  • Accès au sport : F4G propose des séances et matches de football, met à disposition des équipements sportifs et améliore les espaces de la communauté.
  • Autonomisation des jeunes : les jeunes reçoivent une formation afin de devenir pairs éducateurs de jeunes, acquérant ainsi les outils et compétences nécessaires pour animer des séances de football et servir de modèles.
  • Compétences de vie et compétences sociales : F4G offre aux enfants un cadre inclusif leur permettant de participer à la vie de la communauté et d’acquérir des compétences de vie.
  • Égalité des sexes : F4G promeut l’égalité des sexes dans le sport en faisant tomber les barrières et en luttant contre la discrimination.

Activités du projet

  • Séances de football mensuelles après l’école dans les camps prioritaires.
  • Séances de football hebdomadaires après les cours dans les écoles et dans une institution gouvernementale.
  • Matches de football intercommunautaires chaque trimestre.
  • Formation au leadership sur quatre jours pour les pairs éducateurs de jeunes.
  • Formation continue au leadership sur quatre jours pour les pairs éducateurs de jeunes.
  • Réunions mensuelles entre les pairs éducateurs de jeunes et l’équipe de la BDF dans les communautés.
  • Les pairs éducateurs de jeunes assistent à un match de football professionnel en compagnie de l’équipe de la BDF.
  • Amélioration des espaces sportifs de la communauté.
  • Don d’équipements sportifs aux communautés.

Résultats attendus

  • Plus de 120 séances F4G proposées.
  • 50 séances F4G proposées dans les communautés.
  • Plus de 70 séances F4G proposées en milieu scolaire.
  • Plus de 500 enfants participant aux séances/matches F4G.
  • Plus de 200 filles participant aux séances F4G.
  • Amélioration des équipements sportifs dans 5 communautés.
  • Plus de 300 enfants bénéficient de l’amélioration des équipements sportifs.
  • Formation de plus de 40 pairs éducateurs de jeunes.
  • Plus de 10 réunions de pairs éducateurs de jeunes dans les communautés.
  • 4 matches intercommunautaires.

Partenaire

Éducation et sport pour les enfants travaillant dans les rues en Afghanistan

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Afghanistan
Date de début 01/01/2021
Date de fin 31/12/2021
Coût du projet 296,936€
Investissement de la Fondation 50,000€
Identifiant du projet 20200614
Partenaires Action for Development
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Santé et handicap

Contexte

La violence, l’extrême dénuement et l’insécurité alimentaire sont une réalité quotidienne pour bien des Afghans. Le pays se trouve dans une situation critique qui est exacerbée par la pandémie actuelle de COVID-19 et qui touche particulièrement les groupes les plus vulnérables, tels que les enfants. Le manque d’accès à l’éducation conduit notamment les enfants travaillant dans les rues vers un avenir sans aucune perspective.

Contenu du projet

Ce projet vise à améliorer la santé, la qualité de vie et l’accès à l’éducation des enfants travaillant dans les rues en Afghanistan. L’association Action for Development (AfD) a créé des modules de formation des enseignants portant sur la lecture, le calcul, les comportements sociaux et la promotion des droits des enfants en Afghanistan. Ses activités sont axées, d’une part, sur la sensibilisation du gouvernement aux besoins spécifiques des enfants, et, d’autre part, sur l’autonomisation des enfants grâce à l’éducation, sur la distribution de repas et l’organisation de leçons de football aux enfants pour leur développement social, ainsi que sur l’aide qui leur permettra de sortir du cycle de l’extrême pauvreté.

 

Objectifs

  • Offrir aux enfants travaillant dans les rues l’accès à un programme éducatif de qualité et sur mesure dans le but, à court terme, d’améliorer leur bien-être général, et, à long terme, de lutter contre la pauvreté et le travail de ceux-ci.
  • Donner à 200 enfants de 5 à 13 ans travaillant dans les rues un accès à l’éducation et à l’alimentation d’ici fin 2021.
  • Promouvoir l’égalité des sexes.
  • Poursuivre l’élaboration de méthodologies spécifiques de formation.
  • Adapter les actions aux défis posés par la pandémie de COVID-19.
  • Établir un programme de formation professionnelle pour 20 élèves âgés de 14 ou 15 ans.

Activités du projet

  • Poursuivre l’organisation de sessions de sensibilisation et promouvoir l’éducation et le sport pour les filles.
  • Continuer de fournir aux enfants un repas sain par jour.
  • Multiplier les sessions de football pour qu’un plus grand nombre d’enfants en bénéficie.
  • Améliorer la méthodologie d’enseignement actuelle et aligner le programme éducatif sur le programme scolaire formel.
  • Poursuivre la formation des enseignants afin qu’ils puissent donner des cours ludiques et centrés sur les élèves.
  • Former les enseignants à l’éducation destinée aux enfants à besoins spécifiques et leur fournir le matériel nécessaire pour organiser des cours sur mesure à l’intention des enfants travaillant dans les rues.
  • Offrir des cours d’anglais aux enseignants et aux enfants.
  • Prévenir la propagation du COVID-19 en réduisant le nombre d’élèves par classe, en fournissant du gel hydroalcoolique pour les mains, des masques et des thermomètres, et en élaborant une stratégie d’enseignement à distance en cas de nouveau confinement.
  • Recruter de nouveaux enseignants.
  • Concevoir un programme de formation professionnelle pour les élèves plus âgés et travailler avec les partenaires locaux pour créer des modules dans les domaines de compétences où il y a de la demande (mécanique, menuiserie, taille de pierres précieuses, etc.).
  • Développer les synergies avec les écoles publiques locales afin de tirer des leçons de leur expérience, de soutenir les enseignants d’AfD et de favoriser l’insertion des enfants dans le système éducatif formel.
  • Identifier et mettre en place de nouveaux centres proches des endroits où travaillent les enfants.
  • Organiser des examens de santé réguliers et un véritable suivi de la croissance et de la vaccination des enfants, en collaboration avec le Centre de santé globale d’AfD.
  • Équiper les salles de classe de moyens technologiques (tablettes/ordinateurs et projecteurs).

Résultats attendus

  • 200 enfants bénéficieront d’une éducation de qualité, de repas quotidiens, d’examens de santé et de sessions de football.
  • 20 élèves plus âgés auront accès à la formation professionnelle.
  • La parité au sein des classes et sur le terrain de football sera accrue. Les femmes représenteront la majeure partie du personnel, et il y aura une prise de conscience de l’importance de l’éducation des filles.
  • La formation des enseignants sera améliorée.
  • Le programme éducatif sera aligné sur celui des écoles publiques.
  • On se sera adapté aux défis posés par le COVID-19.

Partenaire

Open Fun Football Schools in Syria

Situation géographique et informations générales

Closed
Emplacement Syrie
Date de début 01/01/2021
Date de fin 30/06/2022
Coût du projet 200,000€
Investissement de la Fondation 200,000€
Identifiant du projet 20200868
Partenaires Cross Culture (CCPA)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Santé et handicap - Victimes des conflits et réfugiés

Contexte

La Syrie subit encore l’une des pires crises humanitaires de l’histoire avec 6,1 millions de déplacés internes, dont 2,5 millions d’enfants.

De nombreuses familles ont commencé à rentrer chez elles pour essayer de reprendre une vie « normale ». Toutefois, les activités sportives organisées restent rarement accessibles aux enfants.

Contenu du projet

L’initiative Écoles de fun football s’est révélée être un excellent outil pour mobiliser les communautés locales et les entraîneurs bénévoles dans l’une des régions du monde les plus sensibles aux conflits et les plus incertaines au niveau politique.

La CCPA utilisera les écoles de fun football comme instrument pour renforcer l’éducation à la paix, la sauvegarde de l’enfance et la résilience parmi les enfants et les adolescents à travers la Syrie.

Objectifs

L’objectif global des écoles de fun football en Syrie consiste à renforcer la résilience et à encourager une culture de la paix et de la non-violence, l’égalité des genres et la protection de l’enfant, mais également à promouvoir une appréciation de la diversité culturelle et sociale ainsi que la contribution globale de la culture au développement durable.

  1. Mobiliser un réseau de jeunes leaders et entraîneurs syriens et développer leur capacité à organiser de façon indépendante des écoles de fun football et d’autres activités communautaires de fun football.
  2. Organiser des écoles de fun football et d’autres activités de fun football pour des enfants âgés de 6 à 12 ans.
  3. Ancrer ce réseau au sein de clubs durables et communautaires qui organisent des activités quotidiennes liées aux écoles de fun football à travers la Syrie.

Activités du projet

Les écoles de fun football se concentreront sur les régions suivantes : Damas, Alep, Homs, Hama, Lattaquié et Tartous.

  1. Présentation de l’approche communautaire de la CCPA, axée sur l’enfant et destinée à huit leaders et formateurs de formateurs des écoles de fun football, qui bénéficieront d’une formation théorique et pratique.
  2. 60 heures de séminaires d’entraîneurs d’écoles de fun football pour 96 entraîneurs afin de leur enseigner l’approche du projet. Ces séminaires seront animés par huit leaders/formateurs de formateurs sous la supervision de la CCPA et de ses partenaires associés représentant la CCPA au Liban, en Jordanie et en Iraq.
  3. 30 heures de séminaires dirigés par ces huit leaders pour 96 jeunes entraîneurs assistants âgés de 14 à 18 ans afin de leur enseigner l’approche du projet.
  4. Huit écoles de fun football sur six jours organisées par les leaders, en collaboration avec les entraîneurs et les entraîneurs assistants formés, à destination de 1600 enfants âgés de 6 à 12 ans.
  5. Festivals de fun football d’une journée organisés par les leaders, en collaboration avec les entraîneurs et les entraîneurs assistants formés, à destination de 1600 enfants (présents) au total, âgés de 6 à 12 ans.
  6. Un séminaire de trois jours pour 60 leaders et entraîneurs d’écoles de fun football afin que ceux-ci puissent créer des clubs de football.
  7. Séances régulières d’entraînement de fun football organisées par les leaders des écoles de fun football, en collaboration avec les entraîneurs et les entraîneurs assistants formés, à destination de 1000 enfants au total.

Résultats attendus

Huit leaders/formateurs de formateurs d’écoles de fun football.

96 entraîneurs d’écoles de fun football.

96 entraîneurs assistants âgés de 14 à 18 ans.

  • Équilibre entre les genres : au minimum 30 % de femmes.
  • Équilibre social : au minimum 50 % de réfugiés/déplacés internes/personnes socialement défavorisées.

Trois séminaires de renforcement des compétences.

3200 enfants âgés de 6 à 12 ans participant à huit écoles et festivals de fun football.

Un séminaire sur la création de clubs.

60 clubs créés.

Partenaire

Adopt a Ball for All (Adopte un ballon pour tous)

Situation géographique et informations générales

Terminé
Emplacement Grèce et plus de 170 pays sur les cinq continents
Date de début 01/01/2021
Date de fin 01/01/2021
Coût du projet 100,000€
Investissement de la Fondation 95,000€
Identifiant du projet 20200573
Partenaires Youthorama
Catégories Développement personnel - Santé et handicap

Contexte

Dans le monde entier, les élèves atteints de déficience visuelle rencontrent des difficultés à participer aux cours d’éducation physique et sportive des écoles primaires conventionnelles. Il n’y a généralement qu’un seul type de cours de sport pour tous les élèves, et peu d’équipement sportif inclusif. Par conséquent, les élèves atteints de déficience visuelle ne peuvent pas participer aux cours de sport au même titre que leurs camarades n’ayant pas de déficience visuelle. Le projet vise donc à combler cette lacune présente à l’échelle mondiale en fournissant une solution durable. Il soutient le droit des enfants à l’éducation et au jeu, et correspond aux Objectifs de développement durable 4 (éducation de qualité) et 10 (réduction des inégalités).

 

Contenu du projet

Le fondateur de Youthorama a inventé un ballon léger et innovant qui fait du bruit. Ce mini-ballon unique destiné à tous les enfants n’est pas disponible à la vente, il ne peut être que donné. En Grèce, un programme éducatif utilisant ce mini-ballon a été approuvé par le ministère de l’Éducation pour toutes les écoles, conventionnelles et spécialisées, et tous les niveaux. Le projet a pour but d’établir à travers le monde un réseau d’écoles qui feront la promotion des sports inclusifs par le biais de ce nouveau kit de formation.

 

     

Sierra Leone                                                         Inde

Objectifs

  • Produire et donner jusqu’à 2000 mini-ballons de football sonores pour les enfants
  • Créer une société plus inclusive grâce à l’utilisation de ces ballons comme outil d’enseignement informel
  • Sensibiliser les écoles maternelles et primaires conventionnelles, les ONG et les institutions publiques au sport inclusif
  • Créer un manuel comportant jusqu’à 40 bonnes pratiques
  • Lancer une initiative pilote Adopt a Ball (Adopte un ballon) destinée aux écoles afin de sensibiliser le public au sport pour tous
  • Mettre en place un réseau de football inclusif dans le monde entier (couvrant actuellement 172 pays)

Activitiés du projet

  • Don des mini-ballons sonores innovants – les seuls disponibles à l’échelle mondiale et non commercialisés – aux enfants en ayant besoin et à leurs écoles sur les cinq continents
  • Conception d’un kit d’éducation inclusive
  • Jusqu’à 200 ateliers de sport offerts dans les écoles maternelles et primaires conventionnelles et spécialisées afin de promouvoir le développement personnel, l’empathie et l’inclusion
  • Évaluation du succès du projet en fonction de la réalisation de ses objectifs
  • Lancement de la campagne Adopt a Ball (Adopte un ballon) et promotion d’événements ouverts de football à quatre

 

Resultats attendus

  • 100 écoles de quartiers défavorisés mettront en œuvre le programme éducatif
  • 25 000 élèves atteints de déficience visuelle ou non, dans des classes mixtes
  • 500 écoles inscrites au réseau Adopt a Ball (Adopte un ballon)
  • 2500 questionnaires
  • 500 professeurs de sport et bénévoles utilisant la plateforme de formation en ligne
  • 3000 participants aux événements ouverts de football à quatre
  • Don de 2000 mini-ballons sonores
  • 1 documentaire télévisé transmettant un message social

Notre vision : que le son du ballon résonne dans tous les foyers et écoles d’enfants atteints de déficience visuelle à travers le monde !

Partenaire