Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Argentine
Date de début 01/01/2020
Date de fin 31/12/2022
Coût du projet 315,000€
Investissement de la Fondation 143,300€
Identifiant du projet 2019062
Partenaires Women Win

Contexte

Selon l’Observatoire sur les féminicides en Argentine, 124 filles ont été tuées en Argentine entre 2008 et 2013 (21 par an en moyenne). La plupart de ces meurtres étaient liés à la violence sexiste parmi des jeunes couples non mariés, ou faisaient suite à des agressions sexuelles. Le statut social précaire ainsi que le manque d’accès aux rôles de meneurs et aux opportunités économiques sont liés au sentiment d’impuissance des filles et à l’augmentation de la violence sexiste. L’usage de la violence, de l’intimidation et de la contrainte à l’encontre des filles renforce leur statut de subordonnées, les prive de pouvoir, et limite leurs perspectives et les décisions qu’elles peuvent prendre pour elles-mêmes. La petite enfance et l’adolescence sont des périodes déterminantes pour agir afin d’éradiquer ce phénomène, et le football joue un rôle clé en aidant les jeunes Argentines à développer les compétences nécessaires pour défendre leurs droits.

À travers le football, les filles peuvent assumer des rôles de meneuses et lutter contre les stéréotypes sexistes. De plus, le football leur permet de développer des qualités de leader et leur donne l’occasion de renforcer leur estime d’elles-mêmes et leur courage. L’expérience acquise sur le terrain aura des répercussions sur tous les aspects de leur vie : les footballeuses prennent des initiatives, font entendre leur voix et osent prendre des risques ; et lorsqu’elles tombent, elles se relèvent. Grâce au football, les filles apprennent à défier les normes socioculturelles et les stéréotypes sexistes, tant au niveau local que dans la société au sens large. Lorsqu’elles jouent au football, elles dépassent les limites que la société leur impose, et acquièrent des compétences qui leur permettront de faire de même dans d’autres domaines, notamment l’éducation et la vie active.

Le projet intitulé « La Nuestra Football Club » s’adressera à des filles de Villa 31, un bidonville de Buenos Aires abritant 14 000 filles. Hors de leur communauté, elles sont péjorativement appelées « villera », et sont victimes de préjugés. Outre les jeunes Argentines ayant déménagé d’autres régions en quête d’une vie meilleure (avec ou sans leur famille), Villa 31 abrite également des filles de divers pays, notamment le Paraguay, la Bolivie, le Venezuela et le Pérou. Ce projet se servira du football afin de les valoriser et de les encourager à exercer leurs droits.

Contenu du projet

À travers « La Nuestra Football Club », l’association Women Win et son partenaire local auront recours au football pour développer les compétences de vie de filles socialement défavorisées et pour les autonomiser, tout en combattant les stéréotypes sexistes nuisibles et leurs conséquences (violences et inégalités salariales basées sur le sexe, manque de représentation des femmes en politique, manque d’accès universel en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs).

Grâce au football, les filles :

  • deviennent physiquement plus fortes, sont en meilleure santé, et développent une meilleure appropriation et compréhension de leur corps. Si une fille considère son corps comme lui appartenant, elle le protège, en prend soin et le fait respecter ;
  • développent des compétences fondamentales pouvant être appliquées à d’autres sphères de la vie, comme le travail en équipe, la définition d’objectifs, la résilience et la communication, le tout à travers la pratique constante exigée par le football ;
  • ont accès à un lieu sûr où grandir et explorer, notamment en matière de développement physique, social et émotionnel ;
  • nouent des liens avec leurs camarades, leur permettant d’avoir un soutien social, ce qui constitue un point de repère et une ressource vitale pour affronter les défis liés au fait de grandir ;
  • apprennent au contact d’un modèle féminin positif, comme une entraîneure ou une cheffe d’équipe. Ainsi, les filles bénéficient d’un mentor bienveillant, qui les soutient, les aide à grandir et leur montre ce qu’elles peuvent accomplir ;
  • découvrent les différences entre les individus et entrent en contact avec des personnes de classes sociales, d’ethnies, de pays ou de religions différents, favorisant ainsi le respect mutuel et une meilleure compréhension des autres ;
  • attirent l’attention de la communauté. Lorsque les filles jouent en public, elles ont l’occasion de sensibiliser les spectateurs et de faire valoir leurs droits au sein de la communauté. Les victoires, l’équipement et les postes de meneuse peuvent faire évoluer le statut d’une fille dans sa communauté, la faisant passer du statut de charge à celui de source de fierté ;
  • s’amusent. Pouvoir oublier la pression liée au fait de grandir est un droit universel.

Objectifs

1re année

  • Travailler avec le partenaire local afin de développer un programme d’enseignement et d’autonomisation des filles par le football intitulé « Girls’ Empowerment Through Football », qui sera proposé en anglais et en espagnol.
  • Partager des connaissances avec le partenaire local dans des domaines tels que : le leadership et la stratégie ; les personnes et les infrastructures ; le plan de développement des entraîneures et les installations sportives ; la gestion financière ; la collecte de fonds et les partenariats ; la communication et les réseaux ; la formation d’entraîneures ; et les services techniques.
  • Former les entraîneures pour le programme « Girls’ Empowerment Through Football ».
  • Élaborer un plan de suivi et d’évaluation avec le partenaire local, incluant la collecte d’informations pour la base de données internationale de Women Win relative au sport féminin.
  • Recruter des participantes au programme « Girls’ Empowerment Through Football », et commencer la mise en œuvre en collaboration avec les entraîneures du partenaire local.

2e année

  • Recruter de nouvelles participantes au programme « Girls’ Empowerment Through Football », et le mettre en œuvre en collaboration avec les entraîneures du partenaire local.
  • Organiser des formations axées spécifiquements sur les besoins de développement des entraîneures, tels qu’identifiés par le partenaire local.
  • Partager des connaissances avec le partenaire local dans des domaines tels que : le leadership et la stratégie ; les personnes et les infrastructures ; le plan de développement des entraîneures et les installations sportives ; la gestion financière ; la collecte de fonds et les partenariats ; la communication et les réseaux ; la formation d’entraîneures ; et les services techniques.
  • Travailler avec le partenaire local à la traduction et la contextualisation des auto-évaluations de l’atelier « Girls, Inclusion and Safeguarding » (Filles, inclusion et sauvegarde) de Women Win.
  • Aider dix associations sportives et organisations de sport au service du développement argentines à identifier leurs besoins en matière de renforcement des compétences relatives au recrutement/à la fidélisation des filles, et à la protection et la sauvegarde des enfants.
  • Collaborer à la conception, au développement et à la mise en œuvre de l’atelier « Girls, Inclusion and Safeguarding » pour dix associations sportives et organisations de sport au service du développement argentines.

 3e année

  • Recruter de nouvelles participantes au programme « Girls’ Empowerment Through Football », et le mettre en œuvre en collaboration avec les entraîneures du partenaire local.
  • Partager des connaissances avec le partenaire local dans des domaines tels que : le leadership et la stratégie ; les personnes et les infrastructures ; le plan de développement des entraîneures et les installations sportives ; la gestion financière ; la collecte de fonds et les partenariats ; la communication et les réseaux ; la formation d’entraîneures ; et les services techniques.
  • Travailler avec le partenaire local à la traduction et la contextualisation des auto-évaluations de l’atelier « Girls, Inclusion and Safeguarding » (Filles, inclusion et sauvegarde) de Women Win.
  • Aider dix associations sportives et organisations de sport au service du développement argentines à identifier leurs besoins en matière de renforcement des compétences relatives au recrutement/à la fidélisation des filles, et à la protection et la sauvegarde des enfants.
  • Collaborer à la conception, au développement et à la mise en œuvre de l’atelier « Girls, Inclusion and Safeguarding » pour dix associations sportives et organisations de sport au service du développement argentines.

Activitiés du projet

Le projet « La Nuestra Football Club » se basera sur un programme associant les exercices de football et les matches à l’enseignement de compétences de vie. Ainsi, les filles joueront au football et s’amuseront tout en améliorant leur estime d’elles-mêmes et leur confiance en elles, en développant leurs capacités de leadership, en se familiarisant avec les questions relatives à la santé et à l’environnement, et en acquérant des connaissances financières.

De nombreuses entraîneures travaillant avec le partenaire local ont été footballeuses professionnelles ou possèdent des qualifications d’entraîneures. Women Win offrira un soutien technique et des aides au renforcement institutionnel (y compris des formations destinées spécifiquement aux entraîneures) au partenaire local, de manière à l’aider à devenir une référence en matière d’égalité des sexes et de football en Argentine.

Resultats attendus

Au terme de la troisième année, il est prévu que :

  • trois cents filles auront pris part au programme « Girls’ Empowerment Through Football » ;
  • au moins quatre entraîneures locales auront acquis le titre de « formatrice qualifiée » dans le cadre de ce programme ;
  • au moins huit collaborateurs du partenaire local auront participé aux ateliers de renforcement institutionnel et de partage de connaissances, l’aidant ainsi à devenir une référence nationale en matière d’égalité des sexes et de football ;
  • vingt collaborateurs d’associations sportives et d’organisations de sport au service du développement auront participé à l’atelier « Girls, Inclusion and Safeguarding » ;
  • les membres de la communauté, hommes comme femmes, auront vu les filles jouer , défiant ainsi les stéréotypes sexistes ;
  • les proches des participantes auront été influencés en les voyant jouer ou en partageant avec elles les connaissances acquises durant le programme.

Partenaire

Autres projets dans Amérique

Wash and Learn Initiative (Laver et apprendre)
A goal for gender equality
Jouer pour apprendre 2.0
Programme de leaders seniors