Un nouveau depart pour les enfants réfugiés du Liban

Situation géographique et informations générales

Lieu: Liban (Mont Liban, Liban Nord, Bekaa, Liban Sud, Beyrouth et Nabatieh)
Statut: Terminé
Identifiant: ASI - 0106
Commencé le: 01/09/2016
Fini le: 30/06/2017
Coût global du projet: €100,000
Financement de la fondation: €100,000
Partenaires: FC Barcelona Foundation, Ministre de l'éducation au Liban et Cross Cultures Project Association

Contexte

Depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, le Liban a accueilli un nombre croissant de réfugiés ; selon le UNHCR, près de 1,1 million de réfugiés syriens sont ainsi arrivés dans le pays.

Au vu des terribles dommages causés aux maisons et autres infrastructures en Syrie, il est probable qu’une bonne partie des réfugiés restera au Liban jusqu’à ce que le processus de reconstruction et de stabilisation politique dans leur pays soit suffisamment avancé pour leur permettre de rentrer chez eux.

Parmi les réfugiés enregistrés, une personne sur deux est âgée de moins de 17 ans et appartient ainsi à un groupe à risque particulièrement exposé aux effets traumatiques. Garantir à ce groupe cible l’accès à l’éducation est l’une des priorités essentielles du gouvernement libanais, des agences des Nations-Unies et des agences d’aide non gouvernementales.

L’objectif général de ce projet est de renforcer la capacité de l’État libanais à fournir une assistance aux communautés d’accueil libanaises et aux réfugiés syriens qui souffrent des conséquences des déplacements dans les domaines de la formation, de l’atténuation des traumatismes et de la cohésion sociale.

Contenu du projet

Le nombre croissant de familles de réfugiés installées au Liban soulève des problèmes considérables. Parmi les besoins identifiés, il apparaît particulièrement important de veiller à ce que les enfants réfugiés syriens puissent bénéficier d’un enseignement au cours de leur déplacement. Le but visé n’est pas uniquement d’assurer la continuité de l’enseignement formel, mais aussi d’offrir une plateforme apte à réduire les facteurs de stress traumatique. Avec l’afflux massif de réfugiés, la pression exercée sur le système éducatif et, de manière plus générale, sur la société, l’économie, la politique et la sécurité au Liban, s’alourdit.

« FutbolNet » est un programme de la Fondation du FC Barcelone qui utilise le football comme un outil pour promouvoir certaines valeurs auprès des jeunes par le biais d’une méthode d’enseignement innovante utilisée comme un catalyseur pour favoriser le développement des capacités, la résilience communautaire et la cohésion sociale. Il s’agit d’une initiative de socialisation intéressante qui offre une formation et un contenu adaptés aux conditions locales en vue de renforcer les compétences sur place.

Ce projet se propose de travailler avec des enfants réfugiés et non réfugiés dans le but d’améliorer la coexistence entre les enfants scolarisés et de réduire les comportements agressifs observés. Étant donné la forte hausse de réfugiés qui intègrent le système éducatif public au Liban, il est inévitable que la cohésion dans les écoles soit sous tension. Notre proposition est de former des professeurs d’éducation physique aux fins de créer des espaces propices à l’établissement de relations entre des réfugiés et des non réfugiés et d’investir ainsi dans la consolidation de la coexistence future entre les communautés vivant au Liban.

Objectifs

L’objectif général de ce projet est de renforcer la capacité du système scolaire public libanais à fournir une assistance aux communautés d’accueil libanaises et d’aider les réfugiés à gérer les conséquences des déplacements dans les domaines de la formation, de l’atténuation des traumatismes et de la cohésion sociale.

Activités du projet

1) Diagnostic et préparation : la Fondation du FC Barcelone devait mieux comprendre le contexte et les lieux où les activités seraient développées et le public cible auquel elles seraient adressées.

2) Adaptation du contenu : un processus d’ajustement a eu lieu entre les spécialistes de FutbolNet de la Fondation du FC Barcelone et le partenaire local aux fins d’adapter la méthodologie de FutbolNet à la réalité, à la culture et à la société locales sans compromettre les bases du programme FutbolNet.

3) Séminaire :

    • a. Séminaire pour entraîneurs : séminaire de trois jours réalisé sur place par les instructeurs officiels de la Fondation du FC Barcelone ; il incluait des sessions théoriques et pratiques.

 

    b. Formation continue : visites périodiques d’entraîneurs de la FCBF destinées à appuyer les entraîneurs locaux et à préparer des séances de formation spéciales pour les participants.

4) Mise en œuvre : le projet a été mis en œuvre en coordination avec plusieurs parties prenantes du système éducatif et du secteur social libanais.

5)Surveillance et évaluation

Résultats attendus

Le projet a bénéficié à 7907 enfants, dont 55 % de garçons, 45 % de filles, 79 % de citoyens libanais et 21 % de réfugiés venant principalement de Syrie. Le projet a également profité à 85 professeurs d’éducation physique de 79 écoles publiques libanaises de six régions du pays.

Parmi les autres résultats obtenus, il convient de relever que :

  • le système scolaire public libanais a bénéficié du renforcement des compétences des professeurs d’éducation physique et des équipements de sports fournis aux écoles ;
  • les activités sportives ont atténué les traumatismes des enfants réfugiés et réduit la tendance aux comportements agressifs ;
  • les activités sportives ont profité aux enfants libanais et réfugiés en ce sens qu’elles ont renforcé la cohésion sociale, tant parmi les réfugiés qu’entre les réfugiés et les communautés d’accueil dans des environnements mixtes ;
  • le projet a fait reculer le taux d’abandon scolaire parmi les enfants réfugiés inscrits et a encouragé les réfugiés qui n’étaient pas inscrits à aller à l’école.

Partenaire