Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Tunis, Sousse, Sfax and Zarzis, Tunisia
Date de début 01/02/2023
Date de fin En cours
Coût du projet 150,000€
Investissement de la Fondation 150,000€
Identifiant du projet 20221075
Partenaires OIM Tunisia
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

La Tunisie est confrontée à des défis sociaux et économiques qui ont des répercussions importantes sur sa population, en particulier sur les enfants, les jeunes et les groupes marginalisés, comme les femmes et les communautés de migrants. La pandémie de COVID-19 a encore aggravé les conditions socio-économiques, ce qui a contribué à faire monter la frustration dans le pays, entraînant souvent des tensions entre les migrants et leurs communautés d’accueil.

En outre, les populations migrantes, notamment les Africains subsahariens en Tunisie, sont victimes de discrimination, il est donc nécessaire de promouvoir l’inclusion sociale, la tolérance et la diversité au sein des communautés de migrants et d’accueil. En utilisant le sport comme vecteur de changement, une activité qui permet d’accroître la participation des enfants et des femmes, ce projet vise à encourager et à faciliter l’inclusion sociale entre les communautés de migrants et d’accueil dans cinq villes de Tunisie.

S’appuyant sur le projet pilote « Sport pour l’inclusion : Football contre le racisme », ce projet vise à étendre sa portée aux communautés marginalisées pour qu’elles participent à des activités sportives et à développer la coordination et la collaboration avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux afin de garantir des communautés sûres et inclusives en Tunisie.

Objectifs du projet

Renforcer l’inclusion sociale des populations migrantes et tunisiennes en Tunisie, conformément au droit et aux normes internationales en matière de migration et de droits humains.

Contenu du projet

L’objectif global de ce projet est de contribuer à améliorer l’inclusion sociale entre les communautés de migrants et d’accueil, en particulier pour les femmes et les enfants, en donnant les moyens aux acteurs locaux et nationaux de fournir des services éducatifs liés au sport par le biais d’activités récréatives, en favorisant la mixité sociale, en proposant des formations et en sensibilisant la communauté au sens large à la lutte contre la discrimination, à la tolérance et à l’inclusion.

Le projet s’appuiera sur une initiative pilote mise en œuvre dans les villes tunisiennes de Sfax, Sousse, Tunis et Zarzis, en poursuivant les activités dans ces régions avec une portée élargie et un impact accru. L’action proposée intégrera les considérations de genre dans tous les aspects de la conception et de la mise en œuvre du programme, en évaluant les défis et les opportunités uniques pour les femmes et les enfants de participer au sport comme moyen d’autonomisation et de renforcement de l’estime de soi. Le projet repose sur la théorie du contact entre les groupes.

Cette approche a été adoptée par l’OIM au niveau mondial, y compris l’OIM Tunisie, dans le cadre de la promotion de la cohésion sociale. Selon la théorie du contact entre les groupes, lorsque des personnes d’origines différentes se rencontrent et se mélangent dans de bonnes circonstances, la confiance augmente et les préjugés diminuent au sein des groupes participants. Cette théorie issue de la psychologie sociale a été lancée par Robin Williams en 1947 et a depuis été soutenue et développée par d’autres chercheurs.

Il existe aujourd’hui de nombreuses preuves empiriques démontrant que les contacts positifs entre individus de différents groupes de la société sont plus susceptibles d’améliorer les relations entre ces groupes. Le projet repose sur cette approche et utilisera également une méthodologie éprouvée pour évaluer l’impact de l’initiative.

Partenaires

Autres projets dans Afrique

Campus Busajo : promotion de l’éducation et du bien-être grâce au sport
PARTAGER: mon histoire
Solidarité Aveugle
Poursuivre le plus longtemps possible leurs études