L’HISTOIRE DE DAYSI

Le sport est l’une des activités préférées de Daysi.

Il y a deux ans, une fille de treize ans prénommée Daysi est arrivée à l’École d’intégration, de formation sportive, d’expression artistique et de développement professionnel (EIFODEC), à Cochabamba, en Bolivie.

À l’époque, Daysi souffrait de motricité réduite, et n’avait pas la possibilité de faire du sport ni de développer ses aptitudes physiques. Depuis qu’elle a rejoint l’EIFODEC, sa motricité s’est améliorée, et elle a pris confiance en elle en développant ses aptitudes pour les sports d’équipe, parmi lesquels le football, son sport préféré. Le football l’a beaucoup aidée à développer l’estime d’elle-même, le sentiment de sécurité, la collaboration et l’esprit d’équipe.

Quand elle avait cinq ans, Daysi a été retirée de son domicile car elle était victime d’abus sexuels par son beau-père, et sa mère biologique la négligeait. Depuis qu’elle vit dans une famille d’accueil, elle a trouvé soutien et amour auprès de sa mère et de ses frères et sœurs d’adoption.

« J’aime jouer au football parce que je peux courir et rire avec mes amis. Je joue bien, je m’amuse, et je fais beaucoup d’exercice », confie Daysi.

Daysi est bénéficiaire du programme Light for the World.