Le Match pour la Solidarité aide les enfants en situation de handicap dans le monde entier

L’UEFA et les Nations Unies ont contribué à réunir EUR 605’000 pour permettre à la Fondation UEFA pour l’enfance de financer des projets humanitaires et de développement à travers le monde.

Le 21 avril dernier, l’UEFA et l’Office des Nations Unies à Genève ont uni leurs forces pour organiser le Match pour la Solidarité. En plus du match disputé par les équipes menées par les capitaines Ronaldinho et Luís Figo, l’événement a compris une vente aux enchères numérique unique destinée aux supporters ainsi qu’une vente aux enchères qui s’est tenue au cours d’un dîner de gala après le match. Toutes les recettes du match et des ventes aux enchères sont affectées à des projets humanitaires et de développement.

Le match, organisé au Stade de Genève sous un soleil radieux, a attiré un public nombreux, puisque 23 654 supporters ont assisté au triomphe de l’équipe de Luís Figo par 4-3 dans un stade presque comble. L’objectif premier de l’événement consistait à promouvoir la paix, les droits de l’homme et le bien-être dans le monde entier par le biais des objectifs de développement durable des Nations Unies.

« Je suis heureux que les supporters et les légendes du football aient pu se réunir afin de lever des fonds pour de bonnes causes et venir en aide à ceux qui en ont besoin », a déclaré Aleksander Čeferin, président de l’UEFA. « Nous jouissons d’une situation privilégiée, et nous devons en profiter pour aider les enfants qui vivent dans des conditions difficiles à travers le monde. »

Les EUR 605’000 réunis sont affectés par la Fondation UEFA pour l’enfance à des projets humanitaires et de développement sélectionnés par un comité composé de représentants de l’UEFA, de l’Office des Nations Unies à Genève et de la Fondation du Stade de Genève. L’objectif consiste à soutenir des initiatives qui utilisent le sport, et en particulier le football, comme un moyen pour protéger les droits des enfants en situation de handicap et promouvoir l’inclusion de ces derniers dans nos sociétés.

« La solidarité est le maître-mot si l’on entend créer un monde plus juste pour tous », a fait remarquer Michael Møller, directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève. « Ce match l’a encore prouvé, en réunissant des parties prenantes de la Genève internationale afin de contribuer à la réduction des inégalités (objectif de développement durable 10) et de soutenir des projets à l’attention des enfants en situation de handicap mental ou physique à travers le monde. Ensemble, nos actions peuvent produire des résultats et avoir un impact sur la vie des gens; nous devons mettre de côté nos différences et nous concentrer sur notre objectif commun de créer un monde d’opportunités.  » »

À l’échelle locale, un soutien est apporté à une campagne de sensibilisation menée par Autisme Genève, une association qui promeut une meilleure compréhension des personnes vivant avec des troubles du spectre autistique et qui encourage l’appréciation de la diversité au sein de la société. Cette organisation à but non lucratif a été fondée à Genève en 2007, à l’initiative de parents d’enfants vivant avec ces troubles.

À l’échelle internationale, les projets approuvés sont :

Cécifoot à Bamako (Mali) : il s’agit d’un projet mené depuis 2012 par Libre Vue dont l’objectif est d’offrir aux personnes déficientes visuelles de plus grandes chances de jouer au football.

Tout le monde est invité sur le terrain ! (Argentine) : mené par l’association citoyenne Andar dans l’arrondissement de Moreno (province de Buenos Aires) depuis plus de 20 ans, ce projet encourage le développement des personnes présentant un handicap intellectuel par des initiatives liées à l’emploi, au sport, à l’art, à la culture et à la santé.

Sport inclusif pour la paix (Sri Lanka) : mené par des ONG locales et supervisé par Handicap International, ce projet actif dans les districts de Trincomalee, de Batticaloa et d’Ampara aide les jeunes en situation de handicap physique en veillant à ce qu’ils aient accès au sport et en promouvant la cohésion sociale.

« Nous sommes heureux que l’énergie et le soutien que nous avons reçus dans le cadre de Match pour la Solidarité nous permettent de soutenir des programmes qui améliorent la vie d’enfants sur quatre continents », a confié Pascal Torres, secrétaire général de la Fondation UEFA pour l’enfance. « Les enfants en situation de handicap sont particulièrement vulnérables et ont en conséquence besoin d’un plus grand soutien pour voir leurs droits fondamentaux respectés, notamment l’accès à l’éducation, au sport et aux activités de loisirs. »

La Fondation UEFA pour l’enfance tient à remercier toutes les personnes impliquées dans l’organisation de cet événement exceptionnel : l’UEFA, l’Office des Nations Unies à Genève, la Ville et le Canton de Genève, la Fondation du Stade de Genève, ainsi que les supporters, les joueurs, les arbitres, les donateurs, et toutes les personnes qui nous ont aidés à faire de ce premier Match pour la Solidarité un formidable succès.

Pour des vidéos et des images en haute résolution sur ce communiqué de presse, rendez-vous sur la salle de rédaction.