La Fondation UEFA pour l’enfance soutient Spirit of Soccer en Irak

Un programme de football sensibilise les enfants aux dangers des mines antipersonnel

La Fondation UEFA pour l’enfance soutient le programme de Spirit of Soccer en Irak, qui utilise le pouvoir du football pour sensibiliser les enfants aux dangers des mines antipersonnel et des restes explosifs de guerre. Le programme développé porte sur la sensibilisation aux risques liés aux mines antipersonnel, la prise de conscience du danger et la promotion d’un changement des habitudes.

Les conséquences humanitaires des violences en Irak et en Syrie sont catastrophiques. Plus de 2,2 millions d’Irakiens – dont la moitié ont moins de 18 ans – ont été déplacés et doivent vivre dans des camps, sans aucune forme d’éducation ni de structure sociale. Un jour, ils devront retourner dans leurs maisons désormais touchées par les effets du conflit, où les mines antipersonnel, les munitions non explosées, les armes et les engins explosifs improvisés constitueront une menace mortelle permanente.

Le financement apporté par la Fondation UEFA pour l’enfance contribuera à la formation de 150 nouveaux entraîneurs de football sur les risques liés aux mines antipersonnel, afin qu’ils puissent éduquer 25 000 enfants irakiens, kurdes et syriens en 2016.

« Certains de ces enfants ont vécu des violences et des traumatismes, souvent quotidiens », explique le fondateur et CEO de Spirit of Soccer, Scott Lee. « Le football peut leur apporter beaucoup, à la fois des qualités qui leur permettent de survivre à la guerre et, tout simplement, une raison de sourire. Quand vous jouez au football, vous vivez l’instant présent. Si nous pouvons offrir à ces enfants un moment de paix, ce sera déjà un cadeau précieux. »

José Manuel Durão Barroso, président du Conseil de Fondation de la Fondation UEFA pour l’enfance, a déclaré : « La Fondation UEFA pour l’enfance place le bien-être des enfants au cœur de ses activités, en particulier pour les enfants vulnérables qui souffrent des conséquences d’un conflit. Compte tenu des dangers que posent les mines antipersonnel et les autres restes de guerre, il est capital que les jeunes soient sensibilisés à toute l’étendue de ce problème. Nous saluons et soutenons pleinement Spirit of Soccer sur cette question vitale d’éducation et sommes heureux que le football soit utilisé une fois de plus comme source d’espoir et de bonheur. »

Note aux rédacteurs :

Spirit of Soccer est une organisation à but non lucratif qui utilise le sport le plus populaire au monde pour éduquer les jeunes et les sensibiliser aux dangers des mines antipersonnel et des munitions non explosées dans les zones qui ont été ou sont affectées par des conflits : http://spiritofsoccer.org/