La Fondation s’engage dans 12 nouveaux projets

Le Conseil de Fondation a mis le sport à l’honneur pour soutenir les enfants vulnérables.

Le Conseil de Fondation, dirigé par José Manuel Durão Barroso, ancien président de la Commission européenne, s’est réuni en octobre dernier à la Maison du football européen, à Nyon.

À l’ordre du jour de cette réunion figuraient notamment un bilan de tous les actions en cours et la première cérémonie des Prix de la Fondation UEFA pour l’enfance 2016, qui a souligné le travail des cinq associations caritatives nommées, œuvrant en faveur de la paix, de l’intégration, du respect des différences et de la lutte contre la discrimination, à savoir streetfootballworld, Colombianitos, Just Play, Right to Play et Magic Bus.

Un autre moment important de cette séance a été la validation de nouveaux projets suite à l’appel à projets pour 2016/17. Le Conseil de Fondation a minutieusement étudié les nombreuses initiatives soumises, qui devaient satisfaire aux critères suivants : conformité avec les Statuts de la Fondation UEFA pour l’enfance, crédibilité des associations impliquées, présentation d’un budget viable avec participation de partenaires locaux, et durabilité des actions.

La Fondation UEFA pour l’enfance s’engage à soutenir financièrement douze nouveaux projets à hauteur d’EUR 1 million. Les initiatives retenues prévoient des programmes qui utilisent le sport pour venir en aide à des enfants vulnérables ou en situation de handicap à travers le monde.

Les projets qui s’ajouteront au portefeuille de la Fondation UEFA pour l’enfance sont les suivants :

  • un projet éducatif axé sur les sports d’équipe, notamment le handball, le volleyball, le football et le basketball, mené en partenariat avec une ONG française, CIELO (Coopération internationale pour les équilibres locaux), active au Bénin, au Cameroun et au Togo ;
  • une initiative visant à la promotion de l’éducation et des compétences de vie au Congo, proposée par Promo Jeune Basket, qui œuvre auprès des jeunes dans le pays depuis plus de 10 ans et compte plus de 1000 jeunes bénéficiaires ;
  • l’initiative « Solidarité aveugle », menée par l’association Libre Vue, qui s’adresse à 150 jeunes filles et garçons aveugles du Mali pour leur permettre de jouer au football dans un environnement adapté et ainsi combattre l’exclusion sociale en promouvant le football pour tous ;
  • le projet « Goal Plus », soutenu par PluSport, une organisation qui utilise le football et d’autres jeux de ballon pour l’intégration des personnes en situation de handicap en Suisse ;
  • le projet «The Game, the life !» (Un jeu, une vie) mis en place par l’ONG suisse IMBEWU, qui vise à soutenir les enfants et jeunes défavorisés au cœur des townships en Afrique du Sud dans leur éducation et leur parcours de vie pour construire le changement vers plus d’égalité, de tolérance et de cohésion sociale ;
  • le projet de l’organisation Brincar de Rua, basée et active au Portugal dans la région de Leiria, qui propose une expérience de jeu dans les espaces urbains à des enfants de 5 à 12 ans : les enfants sont intégrés aux groupes de leur quartier et participent à des activités sportives bénéfiques pour leur santé, leur développement et leur bien-être ;
  • un programme éducatif, sanitaire et d’inclusion sociale auprès d’enfants de communautés défavorisées en Israël et en Palestine, qui sera mis en place à Tel Aviv, Jérusalem et Deir Istiya grâce à Inter Campus, une organisation travaillant avec de nombreux partenaires locaux ;
  • un programme d’éducation par le sport, qui occupe les enfants de la sortie de l’école jusqu’au soir – moment de la journée ou ils sont généralement livrés à eux-mêmes –, mené par l’organisation Education for Children, active à Jocotenango, une région du Guatemala marquée par l’extrême pauvreté, la criminalité des gangs, la drogue et l’alcool ainsi que la violence domestique et sexuelle ;
  • le programme « Football pour tous au Vietnam », un partenariat entre l’Association norvégienne de football et la Fédération vietnamienne de football qui promeut l’éducation et les valeurs culturelles au moyen du football auprès des jeunes, en particulier les filles, les minorités et les enfants en situation de handicap ;
  • Football for Life (F4L) Academy, un programme éducatif spécialisé, basé sur le jeu, conçu pour les enfants les plus marginalisés dans le monde : dans les Philippines, depuis 2014, F4L utilise le football pour aider les enfants défavorisés à poursuivre leur scolarité et à sortir de la pauvreté intergénérationnelle, et les met au contact de joueurs pour les motiver ;
  • un programme mené par Plan Nederland en partenariat avec la Fondation Johan Cruyff, pour lutter contre les grossesses précoces et le mariage forcé des jeunes filles au Nicaragua, se servant du football comme d’un moteur pour l’autonomisation des filles et le renforcement du processus de changement sociétal, dans le cadre duquel les pères et les garçons s’engagent à soutenir activement les filles ;
  • le projet « Beyond the Pitches’ Green », mené par l’Instituto Fazer Acontecer, une organisation non gouvernementale basée au Brésil qui voit le potentiel du sport comme un puissant outil de transformation sociale : ce projet va permettre de former 300 éducateurs à la méthodologie Football3, qui bénéficiera à plus de 900 jeunes de communautés défavorisées dans une quinzaine de villes à travers le pays.