La Fondation de l’UEFA pour l’enfance exposait ses photos du camp de réfugiés de Za’atari (Jordanie) pour un événement à l’ONU

Une exposition de photos de la Fondation UEFA pour l’enfance montrant la vie des enfants du camp de réfugiés jordanien de Za’atari a été réalisée à Bruxelles ce dimanche dans le cadre de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix.

Cette exposition montrant comment le football peut jouer un rôle en apportant un but aux enfants réfugiés du camp et faisait partie d’un évènement organisé lors du Brussels Play 4 Peace (BP4P) qui se tenait au stade du Roi Baudouin dans la capitale belge.

Près de 4500 enfants et jeunes adultes – garçons et filles âgés entre 8 et 20 ans – sont impliqués dans le sport et plus particulièrement le football dans le camp de Za’atari. La Fondation UEFA pour l’enfance a fourni des appareils photos pour permettre aux enfants de se montrer créatifs et d’immortaliser leur vie au camp afin de les exposer et de les promouvoir au-delà des frontières du camp.

En parallèle de l’exposition, plus de 20 activités sportives ont été proposées aux visiteurs et les recettes de la journée ont été affectées à l’achat d’équipements sportifs pour les enfants et jeunes adultes.

Une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes des récents attentats ayant eu lieu à Bruxelles et des ballons aux couleurs de la Belgique, jaune, rouge et noir, ont été libérés dans les airs.

BP4P promeut le sport et l’adhésion aux valeurs du sport comme outil éducatif pour les plus jeunes et s’appuie sur la conviction que le sport est un vecteur crucial de stabilité sociale et de dialogue entre les communautés.

La Fondation UEFA pour l’enfance reflète la volonté de l’UEFA de jouer un rôle plus actif au sein de la société et d’utiliser le sport comme support de projets humanitaires liés aux droits des enfants dans des domaines comme la santé, l’éducation et l’intégration.

L’objectif de la fondation est aussi d’aider les enfants et de défendre leurs droits ainsi que de promouvoir l’accès aux activités sportives, permettant ainsi le développement personnel des enfants et favorisant l’intégration des minorités.