Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Senegal, Gandon
Date de début 01/04/2021
Date de fin 31/12/2021
Coût du projet 61'000€
Investissement de la Fondation 30'000€
Identifiant du projet 20200894
Partenaires Unis Vers le Sport

Contexte

Le centre d'accueil pour enfants des rues Unis Vers le Sport (UVS) a été inauguré en octobre 2019 dans la commune sénégalaise de Gandon. Pourvu d'installations sportives et faisant appel à des éducateurs sportifs diplômés, ce centre, situé dans une région rurale, est entouré de nombreuses écoles publiques. Pour des raisons culturelles, la majorité des filles de la région ne pratiquent aucune activité sportive, ce qui a pour conséquence chez elles des problèmes de santé physique et psychique à l'âge adulte.

Contenu du projet

Le projet « Les Gazelles de la Teranga » consiste à inviter 2500 écolières des communes rurales environnantes à suivre des cycles complets d'activités sportives, d’une part, et à organiser pour elles des ateliers à la fois pédagogiques et ludiques dans le but de les sensibiliser aux bienfaits pour leur santé d'une activité sportive régulière et adaptée, d’autre part. En outre, les instituteurs suivent une formation en enseignement du sport et premiers secours qui leur permettra de poursuivre ces activités sportives avec leurs élèves après la fin du projet.

Objectifs

  • Participation de quelque 2500 écolières à des cycles complets d’activités sportives..
  • Participation de quelque 2500 écolières à des ateliers de sensibilisation à la santé, à l'hygiène, à l’alimentation et au sport adaptés au contexte local
  • Formation des instituteurs en enseignement du sport et premiers secours afin qu’ils disposent des outils nécessaires pour poursuivre les activités sportives après la fin du projet.
  • Distribution de tenues de sport et de matériel sportif et de premiers secours aux écoles de la région.

Activités du projet

  • Chaque jour, un car prend à son bord 50 filles des écoles environnantes pour les conduire au centre UVS.
  • De 8h à 10h, celles-ci participent à une séance composée de gymnastique et d’activités sportives ludiques.
  • De 10h à 10h30, un goûter est offert.
  • De 10h30 à 12h, les filles suivent des ateliers de sensibilisation à l’hygiène, à la santé, à l’alimentation et au sport.
  • En parallèle, de 8h à 12h, des instituteurs suivent une formation en enseignement du sport et premiers secours, à raison de douze séances réparties sur une période de trois mois.

Résultats attendus

  • Une pratique sportive régulière par les filles de la région devient la norme.
  • La santé physique et psychique des quelque 2500 écolières participant au projet est améliorée.
  • Les problèmes de santé que connaissent les femmes dans la région en raison d’une activité sportive inexistante ou inadaptée diminuent.
  • Les connaissances de base en matière d’hygiène, de santé, d’alimentation et de sport sont acquises.
  • Les instituteurs ont acquis les connaissances et les compétences leur permettant de poursuivre les activités sportives une fois le projet terminé.

Partenaire

Autres projets dans Afrique

Promouvoir l’inclusion par le sport auprès des enfants des rues de Pointe-Noire
Sport en faveur de l’inclusion : le football contre le racisme
Le sport pour la résilience et l’autonomie
We are the Champions