Location and general information

En cours
Emplacement Switzerland
Date de début 01/01/2018
Date de fin 31/12/2020
Coût du projet Eur 124,626€
Investissement de la Fondation Eur 124,626€
Identifiant du projet EUR 2018421
Partenaires Autisme Genève

Contexte

L’autisme et ses particularités sont encore souvent peu connus du grand public, ce qui peut entraîner de la crainte, voire de l’intolérance face à la différence.

Pour les parents d’enfants vivant avec des troubles du spectre autistique, il est compliqué de leur trouver une place dans l’enseignement ordinaire. Pour les jeunes atteints de ce trouble, il est difficile de se former. Quant aux adultes, il est difficile pour eux de trouver un emploi, notamment parce que la majorité des réseaux professionnels ne connaissent pas suffisamment les caractéristiques de l’autisme, ce qui peut être déroutant.

Dans ce contexte, l’association Autisme Genève a décidé de mener une campagne de sensibilisation intitulée « La vie en bleu ». Le bleu est la couleur de l’autisme, et il colore l’existence de toutes les personnes concernées par ce trouble du développement. À travers la participation et l’organisation d’événements ainsi que la diffusion de documents de sensibilisation, Autisme Genève va à la rencontre de la population en lui proposant de découvrir ce qu’est « La vie en bleu », une vie qu’Elvira David-Coppex, membre du comité d’Autisme Genève, décrit comme étant riche et étonnante, mais aussi épuisante et frustrante en raison du regard que les gens portent sur la différence. Ainsi, à l’occasion de ses dix ans, l’association Autisme Genève a entamé un travail de sensibilisation à l’autisme afin que la population soit mieux informée et accueille avec plus d’indulgence dans la société les personnes souffrant de troubles du spectre de l’autisme.

Contenu du projet

Trois messages clés ont été définis en vue de sensibiliser la population à l’autisme :

  1. Il faut donner une place à la diversité.
  2. L’autisme n’est pas une maladie ; il s’agit d’un trouble du développement neurologique, une différence qui peut s’avérer d’une grande richesse si on sait l’aborder.
  3. Décelé tôt et pris en charge à un stade précoce, l’autisme peut évoluer de manière favorable.

Objectifs

  • Faire découvrir l’autisme pour que l’opinion publique évolue et porte sur ce trouble un autre regard.
  • Amener les parents à ne pas être effrayés par une suspicion d’autisme et les aider à maîtriser les thérapies adéquates le plus tôt possible.
  • Informer les pédiatres et les milieux de la petite enfance afin qu’ils soient en mesure d’identifier des traits autistiques pour favoriser une prise en charge rapide.

Activités du projet

Au début de l’année 2018, Autisme Genève a lancé un spot publicitaire et publié une brochure de sensibilisation, tous deux en accès libre.

En avril, le sport a été mis à l’honneur avec « La Vivicittà court en bleu pour l’autisme », une course populaire à laquelle des centaines de personnes ont participé, vêtus de bleu.

L’association Autisme Genève a également été choisie pour être l’un des bénéficiaires du Match pour la Solidarité, un événement organisé conjointement par l’UEFA et l’Office des Nations Unies à Genève.

En mai, un stand au Marathon de Genève lui a en outre permis d’aller à la rencontre de milliers de personnes.

Le 9 juin, à l’occasion du Bol d’or, trois bateaux ont navigué avec un spinnaker portant les mots « JE NAVIGUE EN BLEU POUR L’AUTISME », ce qui a permis d’accentuer la visibilité de la campagne La vie en bleu.

Le spot publicitaire a été diffusé à chaque projection du cinéma en plein air CinéTransat. De plus, une soirée spéciale a été organisée, à laquelle les spectateurs ont été invités à se joindre vêtus de bleu.

Le 14 septembre, Josef Schovanec, philosophe et écrivain vivant avec des troubles du spectre autistique, a été accueilli par une foule de 350 personnes à Genève, lors d’une conférence sur l’autisme. Le lendemain, la projection du film de Sophie Robert « Enfants autistes : bienvenue à l’école ! », suivie d’un débat sur l’école inclusive, a réuni plus de 100 personnes.

Le 13 octobre, un colloque scientifique a réuni 400 personnes autour des plus grands spécialistes de l’approche TEACCH, qui s’attache à faire graviter ses services autour des besoins spécifiques de la personne souffrant de troubles du spectre de l’autisme.

 

L’année 2018 se terminera avec la Course de l’Escalade, où Autisme Genève réunira coureurs et marcheurs pour former une grande vague bleue.

Résultats attendus

Autisme Genève envisage d’atteindre 200 000 personnes à travers sa campagne de sensibilisation.

Partenaires

Autres projets

« Job dans la Ville » au cœur de quartiers difficiles
Sport pour la paix, l’inclusion et la réconciliation (INSPIRE)
Introducing Sports for Peace Inclusion and Reconciliation (INSPIRE)
Sport inclusif pour le développement au Bangladesh