Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Colombia
Date de début 01/02/2022
Date de fin 31/01/2023
Coût du projet 88'000€
Investissement de la Fondation 78'000€
Identifiant du projet 20211084
Partenaires Ankla Foundation

Contexte

La Colombie vit une guerre civile depuis plus de 50 ans. Plus de 260 000 personnes ont perdu la vie et sept millions d’habitants ont été déplacés et sont réfugiés ailleurs dans le pays. Après l’accord de paix signé avec les FARC en 2016, beaucoup sont rentrés chez eux. Les anciens combattants de la guérilla vivent dans des espaces de réinsertion, mais les relations avec la population locale sont tendues. Ce projet utilise le football comme un outil de réconciliation et de paix entre les deux groupes et se concentre sur les enfants.

Contenu du projet

Le projet soutient le processus de paix en Colombie en promouvant les droits humains, la cohabitation et l’inclusion auprès des anciens combattants des FARC et de la communauté locale. Il cherche également à prévenir de nouvelles violences grâce à des séances d’entraînement de football et à des interventions psychosociales à l’intention des enfants. Ce projet sera mené pendant une année dans quatre espaces territoriaux de formation et de réinsertion (ECTR : terres données par le gouvernement aux anciens combattants pour les aider à réintégrer la société) et profitera à 615 enfants d’anciens combattants.

Objectifs

  • Promouvoir une cohabitation saine entre les anciens combattants et la communauté en utilisant le football comme un outil d’intégration sociale et de prévention contre la résurgence des violences.
  • Promouvoir la recherche de jeunes talents parmi les enfants d’anciens combattants pour encourager le développement à travers la réalisation de soi.
  • Fournir un soutien psychosocial aux enfants d’anciens combattants, à leur famille et à la communauté afin de rétablir leurs droits et leur intégrité émotionnelle et de promouvoir une réintégration productive dans la vie civile et familiale.

Activitiés du projet

  • Collecte d’informations socioéconomiques de référence.
  • Entraînement et participation dans les championnats locaux (dix séances d’entraînement par semaine dans chaque ECTR).
  • Interventions psychosociales auprès des enfants et de leur famille (huit ateliers psychosociaux par semaine dans chaque ECTR).
  • Réunions entre la communauté et les responsables des ECTR.
  • Compétitions et participation dans différentes ligues.

Resultats attendus

  • La majorité des enfants vivant dans les ECTR suivent les séances d’entraînement et les ateliers psychosociaux (75 %).
  • Les citoyens vivant dans les environs de ces ECTR acceptent la présence des anciens combattants dans leur communauté et sont favorables à leur réintégration dans la société (70 %).
  • L’égalité des genres est de plus en plus visible au sein des différents groupes de football (au minimum 30 % de filles).
  • Des améliorations sont observées sur douze mois parmi les enfants et les adolescents qui ont un diagnostic présentant des troubles psychosociaux (50 % des enfants souffrant de tels troubles, dus principalement à la guerre civile, connaissent une amélioration de leur état).
  • Par le biais du football, les enfants se développent en tant que personnes à part entière, apprennent ce que sont des règles et sont tenus à l’écart des activités criminelles ; les entraîneurs jouent le rôle de mentor. L’entraînement est un moyen de toucher les enfants et leur famille pour mener des interventions psychosociales.

Partenaire

Autres projets dans Amérique

Soccer urbain pour le rêve et l’espoir
Les changeurs de donne de Timbiquí
Construire plus qu’un terrain de jeu au nord-est du Brésil
Autonomiser les enfants de la Matanza grâce au sport, à la culture et à l’éducation