Éducation et sport pour les enfants vulnérables en Afghanistan

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Afghanistan
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 293 915
Investissement de la Fondation EUR 50 000
Identifiant du projet 20220474
Partenaires Action for Development
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Infrastructure et équipement - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

La sécheresse, les inondations, les tremblements de terre, le COVID-19 et le changement de régime récents ont eu un effet dévastateur sur les groupes les plus vulnérables de la population en Afghanistan, y compris les enfants qui travaillent dans la rue, et les filles en particulier.

Beaucoup d’Afghans se sont déplacés dans les grandes villes à la recherche de moyens de survivre. De nombreux enfants travaillent dans la rue et exercent des métiers dangereux pour aider leur famille. Ils sont particulièrement exposés aux abus, à l’exploitation sexuelle, au travail forcé, à la drogue et au recrutement par des groupes terroristes.

Offrir une éducation aux enfants réduit ces risques et favorise leur réintégration dans la société. Malheureusement, les enfants en Afghanistan doivent surmonter de nombreux obstacles pour accéder à une éducation, et les filles sont totalement exclues de l’école et de l’université.

Objectifs du projet

L’objectif général que poursuit l’association AfD est d’offrir un enseignement de qualité aux filles et aux enfants défavorisés en Afghanistan. À court terme, le but est d’améliorer leur bien-être et, à long terme, de faire reculer la pauvreté et le travail des enfants.

Contenu du projet

Scolarisation des enfants des rues

Les écoles d’AfD offrent deux heures d’enseignement de qualité par jour à 320 enfants, à proximité de l’endroit où ils travaillent, conformément aux objectifs de développement durable (ODD) 1 (« pas de pauvreté ») et 4 (« éducation de qualité »). L’association met en place de nouveaux centres d’apprentissage et recrute et forme de nouveaux enseignants pour répondre aux besoins spécifiques des enfants des rues. Elle développe du matériel pédagogique innovant et sur mesure. Un programme Montessori est en cours d’élaboration, et le matériel existant sera adapté au programme scolaire officiel. En outre, l’association crée davantage de synergies avec les écoles locales et continue d’organiser des séances de sensibilisation promouvant l’éducation et le sport pour les filles. Elle cherche aussi à intégrer autant d’enfants que possible dans les écoles publiques pour augmenter leurs chances de trouver un bon travail et de rompre le cycle de la pauvreté.

Santé et bien-être

Tous les enfants inscrits au programme d’éducation d’AfD reçoivent un repas sain chaque jour, ce qui, pour bon nombre d’entre eux, constitue le seul repas de la journée (ODD 2 : « faim "zéro" »). Le centre médical d’AfD réalise des examens de santé réguliers, qui comprennent le suivi de la croissance, les vaccins et le soutien psychologique, conformément à l’ODD 3 (« bonne santé et bien-être »). L’association propose aussi des entraînements de football afin de divertir et d’éduquer les filles et les garçons et de les faire profiter de leur enfance dans un environnement sûr.

Éducation pour les filles de plus de 13 ans

AfD a récemment mis en place un programme d’éducation à distance pour les filles du niveau secondaire qui ont été exclues du système scolaire public (ODD 5 : « égalité entre les sexes »). Actuellement, 180 filles y participent. L’association cherche également à engager et à former davantage d’enseignantes, à trouver des partenaires pour certifier les examens, à améliorer le programme et à identifier des plateformes numériques qui permettent à davantage de filles d’accéder à l’éducation.

Enseignement professionnel

AfD a créé un programme de formation professionnelle pour 20 garçons de 14 à 16 ans (ODD 8 : « travail décent et croissance économique »). L’association travaille avec des partenaires locaux pour améliorer encore les modules d’apprentissage qu’elle propose en lien avec des compétences recherchées comme la mécanique, la menuiserie et la taille de pierres précieuses. Elle cherche aussi à sensibiliser à l’importance de permettre aux enfants vivant dans des situations d’urgence et des zones de conflit d’accéder à un apprentissage numérique.

Partenaires

Sport et jeux pour les requérants mineurs non accompagnés

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Pays-Bas
Date de début 01.12.2022
Date de fin 01.12.2024
Coût du projet EUR 108 257
Investissement de la Fondation EUR 38 829
Identifiant du projet 20220370
Partenaires KLABU Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Infrastructure et équipement - Renforcement des partenariats - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

L’accueil, le contrôle médical et l’entretien pour la première demande de tous les requérants d’asile arrivant aux Pays-Bas se déroulent au Centre principal d’accueil, à Ter Apel. Ce centre connaît un manque de places d’hébergement et de personnel. Les mineurs non accompagnés (MNA), c’est-à-dire les requérants d’asile de moins de 18 ans non accompagnés par le père, la mère ou un parent adulte, sont particulièrement vulnérables. Les MNA sont exposés à de nombreuses difficultés et aux traumatismes durant leur voyage et ont besoin de soins particuliers. Le nombre de MNA dans le centre a augmenté ces derniers mois, accentuant la pression sur les travailleurs sociaux qui manquent déjà de temps et de ressources. La bureaucratie et l’absence d’activités pendant la journée pour les MNA ont un impact direct indéniable sur leur bien-être mental.

Objectifs du projet

  • Améliorer le bien-être mental des MNA en leur donnant accès à des activités sportives
  • Créer un espace sûr pour les jeunes requérants d’asile, où ils peuvent se détendre et nouer des relations
  • Proposer des entraînements aux MNA par l’intermédiaire d’un programme de bénévolat
  • Créer un programme d’activités autour et au-delà du sport, qui met aussi l’accent sur le bien-être et le développement personnel

Contenu du projet

Les bénévoles de la communauté organisent des activités pour les MNA, notamment des ateliers artistiques et des journées d’entraînement sportif. Le foyer construit à l’aide de conteneurs a été transformé en bibliothèque axée sur le sport. Cette bibliothèque est entièrement gérée par des bénévoles de la communauté locale. Des améliorations seront apportées au foyer pour favoriser davantage les interactions sociales.

En plus des activités quotidiennes, le projet organise des événements spéciaux pour réunir les jeunes. Le premier « Social Sports Day » comprenait des activités sportives en salle, de la musique, ainsi que des ateliers de danse et d’art, qui ont tous remporté un franc succès auprès des jeunes participants. Un atelier est prévu pour concevoir une tenue de sport à l’intention des jeunes résidents du centre.

Des ateliers réguliers sont organisés par des réfugiés qui ont séjourné précédemment au centre de Ter Apel. Ces derniers partagent leurs expériences d’intégration aux Pays-Bas après avoir quitté le centre.

Partenaires

Apprendre et jouer – L’égalité des chances en matière d’éducation et de sport pour tous les enfants

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Monténégro
Date de début 01.01.2023
Date de fin 30.05.2023
Coût du projet EUR 60 810
Investissement de la Fondation EUR 47 810
Identifiant du projet 20221116
Partenaires NGO Parents
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap

Contexte 

Au Monténégro, 33,7 % des enfants sont confrontés à la pauvreté. Le rapport de l’UNICEF sur la pauvreté infantile multidimensionnelle au Monténégro (2021, en anglais) indique que la situation va probablement s’aggraver en raison des effets de la pandémie de COVID-19. L’ONG Roditelji soutient les enfants en situation d’extrême pauvreté, vivant souvent dans des logements improvisés, sans électricité ni repas réguliers, et isolés socialement en raison de la discrimination dont ils sont victimes. Ils rencontrent des difficultés à l’école et l’abandonnent souvent à un âge précoce. Aucun d’entre eux n’a accès à des activités sportives. Sans éducation ni inclusion sociale, ils n’ont aucun espoir de voir leur vie s’améliorer.

Objectifs du projet

Favoriser l’éducation et l’inclusion sociale de 1120 enfants vivant dans une extrême pauvreté.

Les objectifs visés par le projet sont les suivants :

    1. Donner un accès au sport avec des entraînements de football gratuits pour 800 enfants vivant dans une extrême pauvreté.
    2. Offrir des leçons gratuites pour permettre à 320 enfants d’acquérir des compétences de base en lecture et en écriture.
    3. Améliorer l’estime de soi, la motivation et les compétences sociales de ces enfants.
    4. Promouvoir l’égalité des chances pour tous les enfants auprès des principales parties prenantes.

Contenu du projet

 

Ce projet vise à offrir de meilleures opportunités aux enfants de 6 à 10 ans qui vivent dans une extrême pauvreté dans les banlieues et les zones rurales de Nikšić, en contribuant à leur éducation et à leur inclusion sociale à travers le sport. Le projet comportera des entraînements de football réguliers, du mentorat (enseignement de la grammaire, de la lecture et de l’écriture) et se terminera avec un tournoi sportif. Il aidera les enfants à finir leur scolarité obligatoire, à s’intégrer dans la vie sociale et à changer leur destinée.

Le sport change la vie des enfants défavorisés. Il leur donne une éducation formelle et informelle. Nous avons montré le potentiel du football à Podgorica et maintenant à Nikšić.

Les activités menées dans le cadre de ce projet sont les suivantes :

  1. Entraînement de football dans huit écoles primaires
  • Sélection d’écoles et coordination de l’approche
  • Développement d’un programme d’entraînement pour les enseignants d’éducation physique ou les entraîneurs détenteurs d’une licence
  • Fourniture d’équipements sportifs pour les enfants
  • Coordination d’entraînements de football deux fois par semaine pour 800 enfants par école
  • Organisation de visites de joueurs monténégrins célèbres
  1. Organisation de cours gratuits selon le programme scolaire
  • Recrutement de bénévoles qui aideront les enfants à apprendre
  • Formation pour les bénévoles
  1. Organisation d’un tournoi de football pour seize équipes des écoles (deux par école)

Partenaires

Le football: une langue universelle

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Lituanie
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 50 000
Investissement de la Fondation EUR 37 000
Identifiant du projet 20220179
Partenaires Vilnius social club
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Les Lituaniens ont été confrontés à plusieurs problèmes au cours des dernières années :

  • Détérioration de la santé psychologique de la population à la suite de la pandémie;
  • Arrivée d’un grand nombre de réfugiés d’Afrique et du Moyen-Orient en 2021, après l’ouverture de la frontière avec le Bélarus;
  • Tensions avec la communauté russe et immigration en provenance d’Ukraine en raison de la guerre dans ce pays;
  • Difficultés économiques, inflation et aggravation de la pauvreté.

En Lituanie, le football n’est pas accessible aux enfants et aux jeunes adultes vulnérables en raison des frais élevés pour le pratiquer et de l’importance excessive accordée aux résultats.

Objectifs du projet

Le Club social de Vilnius gère le programme de football depuis 2013. L’objectif principal n’est pas les résultats sportifs, mais un changement dans la qualité de vie des participants :

  • Contribuer au développement des enfants et des jeunes afin qu’ils acquièrent des compétences et des qualités qui les aideront à surmonter différentes difficultés de la vie, comme l’indépendance, les compétences de communication et la capacité à travailler en équipe, à prendre des responsabilités, à résoudre les conflits, ainsi qu'à trouver des compromis et des solutions.
  • Améliorer les compétences sociales et sportives des participants en élargissant les possibilités offertes aux adolescents à l’avenir.

Principes du projet :

  1. Le football n’est qu’un outil : nous voulons que les participants au programme de football s’épanouissent en tant que personnes, et nous voulons créer un espace dans lequel les enfants et les jeunes puissent participer à des activités régulières et à long terme, à leur rythme. Jouer au football les aide à apprendre à être ponctuels et à rester jusqu’à la fin de l’activité, à travailler en équipe, à contrôler leurs émotions, à gérer les situations stressantes et difficiles de manière constructive, à gagner et à perdre, à interagir avec leurs pairs et avec des adultes, et à réfléchir à leurs expériences.
  1. Égalité des chances pour tous : nous encourageons la diversité parmi les enfants qui assistent à nos séances de football, à savoir des filles et des garçons, des enfants plus calmes et des enfants plus bruyants, des enfants de différentes nationalités, ainsi que des enfants plus faibles et des enfants plus forts.
  1. Favoriser la performance : nous réfléchissons constamment à notre travail et essayons de définir clairement les limites de nos responsabilités. Au lieu de jouer le rôle de sauveurs, nous choisissons de collaborer avec nos partenaires, de leur faire part de nos commentaires et de travailler ensemble pour faire une différence positive dans la vie des enfants et des jeunes.

Contenu du projet

Les participants aux activités de football sont répartis dans différents groupes d’âge, à raison d’une séance de deux heures une fois par semaine. Les séances sont structurées comme suit :

  1. Activités informelles (jeux libres) : 20 minutes
  2. Cercle d’ouverture : 10 minutes
  3. Exercices de football : 30 minutes
  4. Match de football : 30 minutes
  5. Discussion (en cercle) : 30 minutes

Chaque année, quelque 120 personnes âgées de 7 à 20 ans, au bénéfice de différentes expériences et confrontées à différents défis, participent au programme de football. Elles trouvent toutes un espace où elles sont acceptées, indépendamment de leur comportement, de leur situation financière ou de leurs capacités physiques.

Les autres activités comprennent la collaboration avec les familles, la communication individuelle, le travail avec d'autres personnes, des activités pendant les vacances scolaires et un camp d’été.

Partenaire

La vie est une fête du football

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Afrique du Sud
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 48 550
Investissement de la Fondation EUR 48 550
Identifiant du projet 20220332
Partenaires Altus Sport
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Employabilité - Enfants en situation de handicap - Infrastructure et équipement - Style de vie sain

Contexte 

Dans certains quartiers de Tshwane (Pretoria) et de Johannesbourg, les enfants vivent dans des conditions socioéconomiques déplorables et ont une éducation précaire en raison du manque d’enseignants, de ressources et de salles de classe. N’ayant pas accès à l’apprentissage en ligne, ces enfants ont vu leur scolarisation interrompue pendant près de deux ans à cause de la pandémie de COVID-19. Par ailleurs, l’éducation physique est quasiment inexistante dans le système scolaire. Les rares installations sportives sont délabrées, les enseignants d’éducation physique et les entraîneurs peu nombreux.

Les filles ont du mal à faire valoir leurs droits, et les mythes portant sur la santé et la reproduction les empêchent de développer leur plein potentiel. Le taux de chômage est très élevé. Nombre de jeunes n’ont ni la confiance en eux ni les compétences nécessaires pour trouver un emploi, et les modèles positifs sont rares.

Objectifs du projet

  • Donner une chance de réussite aux jeunes sans emploi en les formant dans le domaine du développement personnel et du leadership, des compétences élémentaires nécessaires à l’emploi, de l’activité physique et du sport.
  • Promouvoir l’activité mentale et physique en faisant découvrir aux enfants divers sports et activités d’entraînement cérébral.
  • Favoriser les comportements positifs et réduire la violence, la maltraitance, la criminalité et la consommation de drogues.
  • Transmettre des valeurs positives et des principes de bonne citoyenneté par le biais des valeurs et de l’éducation olympiques.
  • Encourager les personnes en situation de handicap à être actives.
  • Favoriser l’acquisition de compétences telles que la lecture et l’écriture.
  • Permettre l’émancipation des filles en les informant sur l’hygiène, la santé reproductive, le leadership et les bases de la gestion financière.
  • Promouvoir l’entrepreneuriat à travers la création de jardins potagers transmettant aux enfants le sens de la responsabilité, de la gestion et du leadership.

Contenu du projet

Le but du projet consiste à utiliser le sport pour donner aux enfants la chance d’améliorer leur vie. Il comprend notamment de former des jeunes dans l’organisation d’activités sportives et de sessions sur les compétences de vie pour les enfants. Lors de ces sessions, les enfants jouent au football, au cricket, au touch rugby, au netball et au hockey. Divers sujets sont également abordés, notamment les valeurs positives, la résilience, l’hygiène, la puberté et les menstruations, la contraception, les relations saines, le harcèlement et la pression du groupe, les violences à caractère sexiste et la gestion financière.

Partenaires

Ensemble pour les Ukrainiens

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Italy
Date de début 01.03.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 50 000
Investissement de la Fondation EUR 25 000
Identifiant du projet 20220892
Partenaires Comitato Regionale Emigrazione Immigrazione - CREI ACLI Sardegna
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

L’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022 a déclenché une migration forcée de citoyens ukrainiens dans toute l’Europe. Bien que les flux de réfugiés puissent changer rapidement, l’Italie est le quatrième pays d’accueil en matière de nombre de réfugiés ukrainiens (220 000) en Europe, derrière la Pologne, l’Allemagne et la Tchéquie.

Objectifs du projet

À court terme, le projet vise à aider les réfugiés à surmonter leurs traumatismes, à rétablir leur santé mentale et à dépasser la barrière de la langue, qui empêche les interactions sociales.

À moyen terme, il vise à promouvoir le développement personnel et le bien-être des réfugiés dans différents contextes.

À long terme, le projet doit éviter l’isolement et la discrimination, entretenir les relations et proposer des possibilités d’échanges culturels sains.

Contenu du projet

Le CREI ACLI a agi sans attendre pour résoudre les problèmes critiques liés à la situation d’urgence. Il s’agissait cependant d’actions à court terme, alors que l’intégration des réfugiés est un processus long et difficile, nécessitant des efforts pour éviter l’isolement, la discrimination et, parfois, la délinquance sociale. Notre projet d’intégration des réfugiés repose sur un modèle d’inclusion sociale qui abordera ces difficultés.

En plus des services que nous avons proposés depuis mars 2022 (soutien psychologique, cours d’italien, aide à l’inscription dans les écoles et à l’université, orientation et conseils professionnels), nous organiserons des activités dans les domaines ci-dessous.

Sport, art et culture : activités pour présenter aux enfants les offres existant dans notre région. Les activités pédagogiques basées sur le sport sont de remarquables outils pour réduire l’agressivité, rapprocher les gens et établir de bonnes relations entre différents groupes.

Adhésion à des clubs de sport : les sports d’équipe favorisent les interactions et l’intégration. Les enfants réfugiés joueront dans des équipes hétérogènes composées d’enfants locaux et d’enfants de différentes origines ethniques. Des séances d’entraînement basées sur le jeu et des tournois sur le thème de la solidarité seront organisés dans la province de Cagliari.

Activités récréatives et ludiques : avec des enfants de la communauté locale et des immigrants de deuxième génération du même âge, les jeunes réfugiés participeront à des jeux et à des activités sociales dans le parc. Il y aura aussi des ateliers artistiques et des discussions sur les coutumes, les traditions, les questions d’actualité, etc.

Des visites guidées de Cagliari et des excursions plus lointaines avec des enfants de la communauté locale et des immigrants de deuxième génération seront organisées pour découvrir des endroits présentant un intérêt historique, artistique, culturel et naturel en Sardaigne.

Partenaires

Visites d’enfants malades à l’hôpital

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Hongrie
Date de début 01.12.2022
Date de fin 31.07.2024
Coût du projet EUR 134 000
Investissement de la Fondation EUR 20 000
Identifiant du projet 20220462
Partenaires Amigos for Children Foundation
Catégories Développement personnel - Egalité des genres - Enfants en situation de handicap

Contexte 

Une hospitalisation de longue durée peut poser toute une série de problèmes aux enfants concernés. Il est possible qu’ils ne puissent pas poursuivre leur scolarité et qu’ils perdent la plupart de leurs interactions sociales. En outre, la frustration et le manque de motivation peuvent nuire à la lutte d’un enfant contre une maladie chronique.

Objectifs du projet

La Fondation Amigos for Children travaille sur différentes approches afin d’introduire des thèmes sportifs dans les visites à l’hôpital. Avec l’aide de la Fondation UEFA pour l’enfance, elle ajoutera des connaissances sur le sport aux sessions et élaborera des brochures d’exercices sur le thème du sport. Tous les bénévoles sont des étudiants universitaires, et le recrutement débutera en mars 2023.

Contenu du projet

Le projet fait appel à des étudiants bénévoles, qui rendent visite à des enfants hospitalisés pendant une longue période au moins deux fois par semaine afin de les aider dans leur travail scolaire, dans les activités artistiques et manuelles, et d’améliorer les contacts sociaux. L’accent est mis sur l’apprentissage par le jeu, pour le plus grand plaisir des jeunes patients et des bénévoles.

Le projet poursuivra les visites à l’hôpital pour mettre à profit ses huit années d’expérience couronnées de succès. En 2022, le projet a accueilli un bénévole qui avait bénéficié du programme en tant que patient. Amener l’amitié, le jeu et l’étude au chevet des enfants à l’hôpital, indépendamment de leur sexe, de leur âge ou de leur origine ethnique, a également des effets positifs sur la durée de la convalescence.

Partenaires

Football Friends – Together is OK! (Amis du football, qu’il est bon d’être ensemble !) 2.0.23

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Bosnia and Herzegovina
Date de début 01.03.2023
Date de fin 01.12.2023
Coût du projet EUR 58 000
Investissement de la Fondation EUR 43 720
Identifiant du projet 20220196
Partenaires Football Friends
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Renforcement des partenariats - Victimes de conflits

Contexte 

La Bosnie-Herzégovine est l’un des pays les plus pauvres d’Europe. Elle fait toujours face à des tensions d’après-conflit non résolues et aux conséquences négatives de la guerre impitoyable qui a sévi dans les années 1990 touchant les jeunes et les groupes ethniques en Bosnie.

Objectifs du projet

  • Éviter les conflits et promouvoir une paix durable.
  • Améliorer les relations entre les différents groupes à l'échelle nationale.
  • Lutter contre les stéréotypes et les rôles sociaux.
  • Promouvoir une participation plus active des femmes dans toutes les activités footballistiques.

Contenu du projet

Le projet élargira la catégorie d’âge des joueurs, l’âge maximum passant ainsi de 14 à 18 ans. Il s’étendra aux villes de Čajniče et d'Ustikolina, dans la même région que les villes de Foča et de Goražde, qui en bénéficient déjà.

Le projet continuera d’adopter une approche football3 avec des équipes mixtes et de différentes origines ethniques issues des quatre municipalités. Les équipes seront constituées à l’aide de l’app de messagerie Viber.

Partenaires

Championnat communautaire de football pour la paix Genesis

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Bosnia and Herzegovina
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2024
Coût du projet EUR 417 825
Investissement de la Fondation EUR 80 000
Identifiant du projet 20220524
Partenaires Genesis Project
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Style de vie sain

Contexte 

Ce projet contribue à surmonter la ségrégation ethnique dans dix communautés divisées de Bosnie-Herzégovine. Ce pays est caractérisé par le phénomène des écoles divisées, que l’on décrit par l’expression « deux écoles sous le même toit ». Ces écoles sont séparées sur la base de critères ethniques lorsque la population est mixte. Cette forme unique d’« apartheid » résulte de la méfiance et de la crainte alimentées par des politiciens nationalistes irresponsables. Mis en place dans les communautés et les écoles primaires divisées, ce projet vise à promouvoir l’égalité des genres, le développement personnel et la communication entre les jeunes des différents groupes ethniques en Bosnie-Herzégovine. Le football a le pouvoir d’unir les jeunes. Son langage commun compris par tous les enfants de Bosnie-Herzégovine sera utilisé comme un instrument de construction de la paix et d’autonomisation des jeunes.

Objectifs du projet

Les jeunes sont incités à agir comme des modèles et des leaders au sein de leur communauté. Le projet contribuera à réduire le risque récurrent de conflit et de violences en prônant la coexistence pacifique, la confiance, le respect de la diversité et le dialogue interculturel entre les bénéficiaires du projet.

    1. Prendre des décisions tenant compte du contexte pluriculturel.
    2. Utiliser des compétences de résolution de conflits.
    3. Faire des compromis et trouver des solutions.
    4. Respecter l’égalité des genres.
    5. Promouvoir une saine compétition sur le terrain.

Contenu du projet

Les activités menées dans le cadre de ce projet sont les suivantes :

  1. Signature d’un protocole d’accord avec les écoles primaires de dix communautés locales
  2. Don de l’équipement sportif nécessaire aux écoles primaires
  3. Transfert de connaissances de pair à pair sur la méthodologie football3
  4. Constitution d’équipes de football3
  5. Mise en place du Championnat communautaire de football pour la paix Genesis (GFPCL)
  6. Organisation de matches de football3 au sein du championnat GFPCL
  7. Organisation de camps GFPCL dans les communautés locales
  8. Projet d’évaluation des effets

Partenaires

Le sport pour l’égalité des chances en Arménie

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Republic of Armenia
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 13 000
Investissement de la Fondation EUR 13 000
Identifiant du projet 20220509
Partenaires Bridge of Hope
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Enfants en situation de handicap

Contexte 

Le pourcentage d’enfants en âge d’être scolarisés en situation de handicap et qui pratiquent un sport est beaucoup plus faible dans les régions reculées d’Arménie qu’à Erevan. Dans la province de Tavush, au nord-est de l’Arménie, quelque 450 enfants souffrant de handicap physique ou psychique fréquentent des écoles inclusives, mais plus de 80 % d’entre eux sont exclus des activités physiques en raison du manque de soutien de leur famille ou de leurs amis, d’expériences scolaires négatives, d’une méconnaissance des possibilités offertes et de difficultés de transport et d’accessibilité. Les préjugés au sein des communautés, des familles et du corps enseignant, parmi les pairs, ainsi que dans les médias constituent un autre obstacle à la participation au sport. Le projet entend faire tomber les barrières comportementales qui empêchent ou dissuadent actuellement les enfants en situation de handicap de chercher à être inclus en participant à des activités sportives ou physiques.

Objectifs du projet

Promouvoir l’inclusion des enfants et des jeunes en situation de handicap physique, mental ou psychosocial grâce au sport et aux jeux inclusifs.

Contenu du projet

Actions de sensibilisation ciblant le cadre juridique du sport en Arménie. Campagne de sensibilisation « Le sport pour l’égalité des chances » visant à améliorer la visibilité des politiques et pratiques sportives inclusives dans le pays.

Partenaires

Youth in Action – Jeunesse en Action

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Irlande du Nord et République d'Irlande
Date de début 05.12.2022
Date de fin 04.12.2023
Coût du projet EUR 130 000
Investissement de la Fondation EUR 85 000
Identifiant du projet 20220150
Partenaires Rio Ferdinand Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Employabilité - Renforcement des partenariats - Style de vie sain

Contexte 

L’Irlande du Nord et la République d’Irlande ont des populations de plus en plus hétérogènes, les migrants, les demandeurs d’asile et les communautés minoritaires étant de plus en plus présentes au sein de la société. Cette situation a causé des problèmes dans les zones populaires, avec une augmentation des crimes motivés par la haine contre les minorités ; par exemple, 48 % des crimes motivés par la haine en Irlande du Nord sont dirigés contre des communautés qui représentent 2 % de la population. Les tensions croissantes causées par le Brexit et le Protocole sur l’Irlande du Nord sont également source de conflits, les discussions sur la culture et l’identité dominant de plus en plus les débats et semant la discorde dans les comtés frontaliers.

Objectifs du projet

  • Établir des relations solides et durables grâce au football, au-delà des clivages d’ethnie et de culture, et de la frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.
  • Former des jeunes de toutes les communautés pour devenir des leaders.
  • Encourager les jeunes leaders à travailler ensemble pour proposer des initiatives sociales favorisant l’apprentissage et des objectifs communs afin de lutter contre le racisme, la division et les inégalités.
  • Superviser la coopération des jeunes leaders avec les parties prenantes et les décideurs pour aborder ces questions.
  • Élaborer un modèle de bonnes pratiques qui attirera un financement public durable pour apporter des changements à long terme dans les communautés ciblées.

Contenu du projet

Notre projet rassemble les communautés grâce au football et offre une plateforme pour nouer des relations et tisser des liens d’amitié. À partir de cette plateforme, nous encourageons les jeunes à travailler ensemble et à obtenir une certification, tout en menant des projets d’action sociale qui luttent contre le racisme, la division et les inégalités au sein de leur communauté et au-delà des frontières. Nous encouragerons les jeunes à partager les leçons qu’ils ont apprises avec les décideurs et les parties prenantes.

Partenaires

Pelota de trapo – ballon en chiffon

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Uruguay
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 20 000
Investissement de la Fondation EUR 10 000
Identifiant du projet 20220820
Partenaires Gurises Unidos
Catégories Accès au sport - Egalité des genres - Renforcement des partenariats

Contexte 

L’Uruguay a une population totale de 3 485 152 habitants. Les enfants sont les plus touchés par les situations de pauvreté et de violence : en 2020, 20 % des enfants (soit 176 375) vivaient en dessous du seuil de pauvreté. En outre, des rapports font état d’une augmentation de 42 % de la violence vis-à-vis des enfants en 2021. La plupart des situations de violence sont chroniques, et neuf agresseurs sur dix sont des membres de la famille proche des victimes.

Objectifs du projet

- Offrir à un groupe d’enfants les outils pour renforcer leurs compétences inter- et intrapersonnelles, leur intelligence émotionnelle et la capacité de leur famille à prendre soin d’eux.

- Proposer des activités sportives sûres et inclusives.

- Promouvoir la participation effective des enfants au sein de leurs communautés, leur intégration positive et durable dans le système éducatif officiel et leur droit à la santé grâce aux soins personnels.

Contenu du projet

Ce projet vise à mettre à disposition des terrains de sport sur lesquels des compétences sociales puissent être développées afin de favoriser l’égalité des genres, le travail d’équipe et la résolution pacifique des conflits. Des ateliers thématiques ainsi que des entretiens individuels seront aussi prévus en vue de l’élaboration de projets de vie. En outre, le projet suivra les familles et favorisera l’accès à des ressources et des politiques sociales respectant les droits des enfants. Des activités de sensibilisation seront ouvertes à tous, dans lesquelles les enfants deviendront des membres clés de la communauté.

 

Partenaires

Encourager la population à bouger plus

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Suriname
Date de début 01.01.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 53 155
Investissement de la Fondation EUR 51 155
Identifiant du projet 20221076
Partenaires The Mulokot Foundation
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Infrastructure et équipement - Style de vie sain

Contexte 

Le territoire des Wayana, au Suriname, est reculé et ne reçoit pratiquement aucune aide du gouvernement. Des organisations telles que le WWF, CI International et ACT travaillent déjà sur ce territoire, mais leur principal objectif est de préserver la forêt et de protéger la vie sauvage, et non de soutenir le peuple autochtone Wayana. C’est pour cette raison que la Fondation Mulokot a été créée par le chef suprême Wayana, Ipomadi Pelenapin, en 2018. Tous les membres de la direction de la fondation sont des leaders traditionnels Wayana. Le groupe Wayana compte actuellement 2500 membres dans la forêt tropicale humide amazonienne, répartis sur le Suriname, le Brésil et la Guyane française.

Comme de nombreuses autres communautés autochtones dans le monde, le peuple Wayana est touché par l’alcoolisme et les violences domestiques. Or le sport et l’éducation par le sport peuvent contribuer largement à mettre fin à ces comportements destructeurs. Les villages Wayana disposent toutefois de très peu d’installations sportives, et celles qui existent sont en piteux état.

Objectifs du projet

- Construire ou reconstruire les installations de football et de volleyball dans les villages d’Apetina, de Kawemhakan et de Palumeu.

- Fournir des équipements aux jeunes joueurs, comme des ballons, des filets, des chaussures, des tenues de jeu, etc.

- Développer un programme d’entraînement et de sensibilisation sur les thèmes suivants :

  • Alimentation et style de vie sains (l’importance du sport pour le bien-être)
  • Abus d’alcool et santé
  • Technique du football et pratique du volleyball

Contenu du projet

La Fondation Mulokot collaborera avec les trois principales communautés autochtones Wayana d’Apetina, de Kawemhakan et de Palumeu pour mettre en œuvre ce projet. Il existe déjà de petits terrains de football à Kawemhakan et Palumeu, mais ils n’ont pas de cages ni d’autres installations. Ces deux villages possèdent aussi des terrains de volleyball, mais ils ont besoin de nouveaux filets. Le terrain de volleyball d’Apetina est dans un état correct, mais celui de football est en pente et doit être déplacé.

La Fondation Mulokot projette de fournir de nouvelles installations sportives aux trois villages Wayana : des terrains de football et de volleyball seront construits, et des programmes de sensibilisation seront proposés. Ce projet devrait avoir des effets positifs sur la communauté en général et sur les jeunes en particulier.

Une autre facette importante de ce projet est d’encourager le développement personnel et les styles de vie sains au moyen de formations et d’ateliers. L’objectif de la fondation est d’encourager les enfants et les jeunes à mener une vie plus active, à adopter un style de vie et un régime plus sains, et à consommer moins d’alcool. Grâce aux effets positifs du sport, de l’entraînement et des ateliers, les communautés Wayana devraient être à nouveau florissantes.

Partenaires

Aktive Jen Yo – Faire bouger les jeunes

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Haïti
Date de début 01.02.2023
Date de fin 31.12.2023
Coût du projet EUR 340 000
Investissement de la Fondation EUR 48 000
Identifiant du projet 20220147
Partenaires GOALS Haiti (Global Outreach And Love of Soccer)
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres - Style de vie sain

Contexte 

Dans les zones rurales d’Haïti, les familles vivent dans la précarité et essaient de survivre dans des situations d’extrême pauvreté. GOALS concentre son action sur les zones rurales dépourvues de services gouvernementaux, privés ou d’autres ONG. Le taux de chômage atteint 80 %, et les parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école. Le risque de maladie est omniprésent, et les préjugés basés sur le genre sont très répandus. S’agissant de la santé et de l’éducation, Haïti est l’un des pays où il est le plus difficile de grandir.

Objectifs du projet

L’organisation GOALS a été fondée afin d’utiliser le pouvoir du sport dans le but de mobiliser les jeunes en leur offrant des possibilités en matière d’éducation et de développement du leadership. Le projet englobe le football, l’éducation et le service à la communauté. Nous cherchons à transmettre des compétences de vie telles que l’alphabétisation, un mode de vie sain et la résolution des conflits. L’approche globale vise à créer un changement durable. Avant le projet GOALS, 98 % des participants n’avaient accès à aucune activité sportive. Nos programmes apportent un soutien indispensable au développement de la jeunesse d’Haïti dans un cadre sûr et axé sur l’autonomie.

Ils visent à améliorer la santé physique et mentale des individus au sein de communautés rurales en meilleure santé et plus stables, dans lesquelles chaque enfant puisse réaliser son plein potentiel. Nos projets font participer les citoyens, qui apprennent d’une manière dynamique et adaptée à leur culture. Le sport constitue un pilier de l’éducation : il permet aux jeunes d’acquérir des compétences de vie (communication, résolution de problèmes, leadership, inclusion, confiance en soi) dans un environnement sûr et de s’épanouir pleinement.

Contenu du projet

Football : entraînement quotidien à l’aide de jeux ciblés et de matches amicaux, et déplacement dans des zones rurales pour enseigner l’inclusion, la résolution de conflits et l’égalité des genres

Éducation à la santé : prévention des maladies, éducation sexuelle, sensibilisation à la violence sexiste, règles d’hygiène

Action pour le climat : plantation d’arbres, recyclage et jardins communautaires

Formation au leadership : identification par les jeunes leaders des problèmes de la communauté et résolution de ceux-ci

Éducation : programme d’alphabétisation et bourses d’enseignement secondaire

Service à la communauté : bénévolat pour des projets

350 jeunes reçoivent des repas quotidiens et participent à des activités footballistiques ou ludiques ciblées

350 jeunes reçoivent une formation concernant les règles d’hygiène et la prévention des maladies (SIDA, choléra, COVID-19)

Partenaires

Canchas Diversas – Le terrain de la diversité

Situation géographique et informations générales

to be started
Emplacement Costa Rica
Date de début 01.03.2023
Date de fin 01.05.2025
Coût du projet EUR 143 017 97
Investissement de la Fondation EUR 108 959 21
Identifiant du projet 20220629
Partenaires Fundación GOLEES
Catégories Accès au sport - Développement personnel - Egalité des genres

Contexte 

Après plus de trois années de travail avec des femmes et des filles dans des installations informelles et des territoires indigènes au Costa Rica, nous reconnaissons le potentiel de l’utilisation du football comme un outil de transformation sociale et d’acceptation de la diversité sexuelle. L’homosexualité ne devrait pas être un sujet tabou dans le football féminin. Le football devrait être un espace de liberté où chacune et chacun puisse être soi-même.

Objectifs du projet

Objectif général :

- Promouvoir l’acceptation de la diversité sexuelle chez les filles grâce à la pratique du football.

Objectifs spécifiques :

- Créer des zones pour la pratique sportive et des espaces psychosociaux qui offrent un cadre sûr favorisant le dialogue sur les expériences sexuelles/affectives diverses et la découverte de solutions contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

- Prévenir la violence et le harcèlement portant sur les relations sexuelles ou affectives entre les filles qui jouent au football.

- Redéfinir les relations entre le football féminin et l’orientation sexuelle.

Contenu du projet

Grâce au football, nous entendons développer et appliquer une méthodologie qui utilise le sport et les espaces psychosociaux pour encourager la tolérance et la diversité sexuelle. Que ce soit à l’école secondaire, dans le cadre d’une assistance reçue d’une ONG ou au sein d’une équipe de football dans une zone à risque, les femmes et les filles, indépendamment de leur orientation sexuelle, seront des agents de changement cherchant à encourager l’inclusion sur le terrain et au sein de la société des filles et des adolescentes lesbiennes, bisexuelles et à orientation sexuelle non conventionnelle.

Partenaires

L’éducation par le sport

Situation géographique et informations générales

Ongoing
Emplacement Yémen
Date de début 01.12.2022
Date de fin 30.06.2023
Coût du projet EUR 86 283
Investissement de la Fondation EUR 73 700
Identifiant du projet 20220348
Partenaires Helpcode
Catégories Accès au sport - Style de vie sain - Victimes de conflits

Contexte 

Après sept ans de conflits, le Yémen subit toujours les conséquences de l’une des crises humanitaires les plus graves au monde, avec quelque 24,1 millions de personnes nécessitant une aide d’urgence, dont quatre millions de déplacés internes. Ce sont les femmes, les filles et les enfants vulnérables qui paient le plus lourd tribut. En effet, ce sont généralement ces franges de la population qui souffrent le plus d’un accès limité aux services de base. En outre, les menaces dont elles sont victimes et la promiscuité compromet leur sécurité et les expose encore plus à la violence.

Objectifs du projet

- Répondre aux besoins psychosociaux des enfants touchés par les conflits et les déplacements en améliorant l’accès au sport et à l’éducation psychosociale et sociale.

- Promouvoir les droits de l’enfant et renforcer les mécanismes de protection dans la communauté au sens large.

Contenu du projet

  1. Organisation d’ateliers permettant aux médiateurs et aux enseignants d’apporter un soutien psychosocial et d’apprendre à utiliser les activités basées sur le jeu comme un outil d’intégration et de développement.
  2. Organisation de sessions de soutien psychosocial pour les enfants scolarisés et déscolarisés mêlant activités sportives et récréatives et visant à aider ces enfants à surmonter leurs traumatismes et à développer des compétences de vie.
  3. Organisation de campagnes de sensibilisation auprès de la communauté au sujet des droits de l’enfant et des services de protection.

Partenaires